Test de la semaine


 Page 1 sur 1 [ 14 messages ] 

Les test vous conviennent il ?


58%

[ 15 ]

27%

[ 7 ]

15%

[ 4 ]

Nombre total de votes : 26

Auteur Message

spawn92

Phenomene

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 19 Nov 2005 18:13
  • Messages: 933
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message: Test de la semaine
Publié: 05 Nov 2007 18:24

Vous voulez acheter un jeu, mais vous aimerez avoir un petit test sous la main pour juger un petit peu... aucun problème le "test de la semaine" est fait pour vous.

Les tests seront effectués par notre testeur :

:arrow: Juio

Une mise à jour sera effectué tous les vendredi ( un test sera ajouté ).

Seuls, sirfullu, yomato1, et nos deux testeurs seront invités à poster sur ce topic.

Le topic sera verrouillé, pour éviter les commentaires sans intérêts, et dans l'intérêt du lecteur pour une lecture plus agréable.

Si vous souhaitez un test sur mesure, veuillez contacter sirfullu ou Yomato1, cette demande sera évidemment facturée pour pouvoir donner un bonus à nos 2 testeurs.

Bonne lecture.

Si vous avez l'audace de penser que vous pourriez être testeurs, envoyer nous un test de votre choix, NON COPIER (ça sera verifié), et nous vous donnerons notre verdict.




Image
Image

Dernière édition par spawn92 le 23 Août 2011 1:55, édité 6 fois au total.

Juio

Star

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Oct 2007 18:39
  • Messages: 1441
  • Localisation: Au Chez!
  • Dollars: 2 058.51$
Sujet du message:
Publié: 16 Nov 2007 18:25

Salut,

Voila le premier Test de cette rubrique rien que pour vous !

LE TEST DU JOUR : Naruto rise of a ninja (exclusivité 360)


Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft
Type : Action / Combat
Sortie France : Vendredi 02 novembre 2007
Classification PEGI : - 12 ans.

Cette opus de Naruto est tout simplement le premier naruto sur 360, Ubisoft a fait du bon travail et à reussi a faire le dur passage au next-gen, avec de tres bon grafismes nous avons une liberté totale dans Konoha, en mode scenario et des heures d’amusement soit seul ou avec un ami, dans le mode Combas.

Le mode scenario :
Nous avons une tres grande liberté dans Konoha et ses alentours, un village tout a fait conforme au Manga .On incarne Naruto et on apprend des techniques au fur et a mesure de notre avancé dans l’Histoire, nous avons de barre :Vie et Pouvoir ; pour gagner des points de pouvoir, il faut faire les missions “bleus” ce sont les missions les plus importantes qui permettent d’avancer dans l’histoire ; pour gagner des points de Vie, il faut faire les quetes “jaunes” ce sont des petites missions moins importante. Au fur et à mesure quer l’on avavnce dans le jeu on debloque des capacities (double sauts, concentration de Chakra, …) .Le mode scenario n’est pas tres long a terminer (je l’ai finit en 5 heures), sauf si on s’amuse a faire toute les petites quetes et defies special en tout genre.

Le mode combas :
*Le sous-mode combas : On peut y faire des combat en solo ou avec un ami, on se bat avec des techniques differentes pour chaque perso.
*Le sous-mode tournois : On fait un tournois avec un personage choisie.

--------------------------------------------------------------------------------------

-Le mode Rage : C’est une nouveauté de cette opus, qui permet quand on est en desavebtage de ce mettre en moderage où les coup sont plus puissant et on peut donc facilement ratrapé sont desavantage .

-Le mode XBOX LIVE : N’ayant pas le LIVE, je ne pourrais pas commenter cette partie, désolé.

Je garde sous silence quelque nouveauté pour ne pas tout devoiler , sinon c’est pas marrant …

--------------------------------------------------------------------------------------

EN BREF :

Les + : De bon grafisme , liberté dans la ville , bon nombres de petit defies sympas , un jeu conforme au Manga.

Les - : Une courte duré de vie , la prononciation des noms , traduction en français de quelque que mot qui ne devrait être comme ça (EX :Konoa => Village cache des feuilles.)

--------------------------------------------------------------------------------------

Ma Note :

15,5 / 20

Voila a plus




L'ESPRIT C'EST COMME UN PARACHUTE SI TU L'OUVRES PAS, TU T'ECRASES.

Dernière édition par Juio le 23 Août 2011 1:59, édité 2 fois au total.

Yomato1

Jeune Légende

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 11 Juil 2007 0:28
  • Messages: 2270
  • Localisation: Perdu dans son flash-back !
  • Dollars: 1 895.00$
Sujet du message:
Publié: 22 Nov 2007 20:28

Bonjour, ça fait longtemps que j'ai pas posté alors je vous présente pour les heureux propriétaire de la console next-gen de Nintendo, le Test de

Image

Metroid Prime 3 : Corruption

Editeur : Nintendo
Développeur : Retro Studio
Type : Aventure / FPS
Sortie France : 26 octobre 2007
Sortie USA : 27 août 2007
Sortie Japon : 2007
Classification PEGI : Déconseillé aux - de 12 ans


Annoncée comme l'un des principaux titres Nintendo accompagnant dans les premiers mois de sa commercialisation la dernière-née des consoles Nintendo, la Wii, Metroid Prime 3 : Corruption aura vu sa sortie repoussée maintes et maintes fois pour des raisons d'améliorations, techniques et qualitatives. Censé effectivement sortir au début de l'année 2007 pour faire suite à l'arrivée de The Legend of Zelda : Twilight Princess et ainsi initier le rythme de sortie des grandes licences Nintendo attendues sur la console, le jeu se sera en fin de compte fait désirer.

Et bien que certains puissent lui reprocher son retard, évoquant comme à l'accoutumée l'absence de justification fondée quant à la motivation de Nintendo d'améliorer celui-ci, d'aucuns ne pourront cependant lui contester son aboutissement, tant sur le plan de sa réalisation qu'au niveau de sa prise en main. Car en effet, si les exigences de Nintendo l'ont conduit à reporter la date de sortie de son jeu afin d’enrichir d'autant son ambiance et rajouter une myriade de détails et d'effets dans les environnements pour les rendre plus vivants et impressionnants visuellement, c'est essentiellement au niveau de son gameplay que se ressent la principale évolution apportée par le jeu.

Quelques images in-Game :
Image
(Cliquez pour agrandir)

Qui a dit Next-Gen ?


Longtemps critiquée sur la base de sa distinction avec ses autres concurrentes, en raison de son principe prônant le divertissement plutôt que la surenchère graphique, la Wii offre avec Metroid Prime 3 : Corruption une belle leçon d'humilité à ses détracteurs en raison de l'excellence de sa prise en main et du plaisir de jeu procuré par son concept exploitant dans son intégralité les fonctionnalités interactives à ce jour connues de la console. Plus qu'un simple jeu, Metroid Prime 3 : Corruption offre une expérience de jeu inédite, immergeant véritablement le joueur au cœur de l'action grâce aux commandes atypiques de la Wii. Mettant immédiatement le joueur à contribution par ses mouvements, reproduits en temps réel à l'écran par la chasseuse de primes Samus Aran, le jeu se pose ainsi davantage comme une formidable expérience interactive, faisant oublier l'aspect impersonnel et inerte ainsi que la froideur caractéristiques des jeux traditionnels.

Une ambiance fédératrice

Toutefois, et bien que la prise en main du jeu emporte une importante part de son intérêt premier auprès des joueurs, l’univers Space-opéra caractéristique de la saga Metroid y est également pour beaucoup dans son succès auprès de ses fans. Poursuivant l’intrigue inachevée à la fin de Metroid Prime 2 : Echoes, laissant le joueur dans l’expectative quant à la plausible survie de Dark Samus après son affrontement à la surface de la face sombre de la planète Ether (sous-entendue au travers de la fin cachée du jeu), Metroid Prime 3 : Corruption se déroule par conséquent quelques six mois après ces événements. Contactée par la Fédération Galactique afin d’enquêter sur les motivations dissimulées derrière l’intrusion des pirates de l’espace au cœur de son système informatique, la chasseuse de primes Samus Aran se voit ainsi confier la mission, aux côtés de trois autres chasseurs de primes, Rundos, d’enrayer le virus paralysant le réseau et d’en détruire la source. Surprise pendant l’exposé de la mission par une attaque des pirates de l’espace sur sa base principale, la Fédération Galactique dépêche par conséquent Samus et les autres chasseurs de primes à sa surface pour solutionner le problème.

Alors qu’ils s’apprêtent à réactiver le système de défense, Samus et les autres se retrouvent confrontés à Dark Samus, ayant profité de la confusion générale et de la paralysie du système de la Fédération Galactique afin de lancer une vaste offensive à l’aide de météores composés de phazon. Engageant le combat face aux chasseurs de primes, Dark Samus réussit à défaire ses quatre opposants, les infectant de son phazon. Sauvée grâce à l’intervention des médecins de la Fédération Galactique, Samus découvre que l’infection subie lors de son affrontement avec Dark Samus a corrompu son organisme, lui conférant à présent la faculté de générer du phazon.

Image

Equipée d’une combinaison exploitant l’énergie du phazon émis par son corps, Samus accède ainsi à une nouvelle puissance de feu, comportant cependant un risque majeur pour son organisme si jamais la corruption s’étendait trop profondément par un usage trop prolongé. Envoyée en mission à la surface des planètes corrompues par les graines de phazon, ayant germé et s’étant épanouies sous la forme d’organismes gigantesques, les Léviathans, afin de les détruire, Samus se voit également chargée de découvrir ce qui est arrivé aux autres chasseurs de primes, dépêchés avant elle à la surface des planètes infectées par les Léviathans et ne donnant depuis lors plus aucun signe de vie.

L’aboutissement d’un genre

Ainsi qu’évoqué plus haut, et bien qu’il ne s’agisse pas du critère le plus évident à remarquer en observant le jeu, le principal point fort de Metroid Prime 3 : Corruption réside avant tout dans sa maniabilité hors du commun et son gameplay merveilleusement élaboré. Séduisant par son visuel fin, coloré et riche en détails, quoique creusant en définitive peu l’écart de prime abord avec le dernier épisode Gamecube déjà fort abouti à ce niveau, le jeu captive instantanément l’attention du joueur une fois les commandes en main. Merveilleusement intuitives dans leur concept et exploitant avec brio l’ergonomie de la Wiimote et du Nunchuk de telle sorte qu’elles finissent par se fondre naturellement dans la gestuelle du joueur, sans heurt, celles-ci jouent véritablement le jeu de l’interaction mise en avant précédemment par The Legend of Zelda : Twilight Princess, exploitant comme jamais les fonctions gyroscopiques des manettes afin de proposer une expérience de jeu extrêmement riche et captivante.

Changeant radicalement d’angle d’approche pour se rapprocher d’une certaine façon de la maniabilité PC, notamment de la souris au niveau de la gestion des déplacements du personnage, et assumant pleinement dorénavant son statut de First Personnal Shooter, Metroid Prime 3 : Corruption voit effectivement le viseur infrarouge de la Wiimote jouer le rôle du pointeur de la visière de Samus, cette dernière tournant par conséquent la tête en fonction du déplacement du viseur à l’écran pour s’orienter dans la direction pointée.

Image
(Cliquez pour agrandir)

Abandonnant par conséquent au joueur une totale sensation de liberté dans l’observation de l’environnement alentour, cette gestion de la « caméra » par le joueur est complétée par la faculté de se mouvoir à l’aide du stick analogique du Nunchuk, permettant dès lors d’effectuer les habituels déplacements vers l’avant et l’arrière mais également latéraux. Nécessitant cependant une certaine coordination au niveau de ses mouvements pour s’orienter dans les premiers temps de jeu, cette combinaison de la Wiimote et du Nunchuk se révèle particulièrement efficace et convaincante une fois maîtrisée, étant donnée la sensibilité dont font preuve l’un et l’autre.

Une expérience interactive exhaustive

Outre cette refonte complète, et révolutionnaire, de l’appréhension générale des déplacements du personnage à l’écran, Metroid Prime 3 : Corruption offre également en sus pléthore d’occasions de prouver sa suprématie quant à l’expérience interactive qu’il propose. En effet, loin de se cantonner à cette évolution au niveau de la prise en main de Samus, le jeu met également à contribution le joueur en de multiples occasions, faisant là encore appel à l’étonnant panel de mouvements de la Wii. L’interaction avec le décor ayant été poussée à son paroxysme, le joueur se retrouve par conséquent en possession d’une multitude d’actions qu’il peut reproduire à l’écran via les mouvements de la Wiimote et du Nunchuk. Ainsi, il peut interagir avec des leviers et interrupteurs de toutes sortes, en effectuant en temps réel les gestes correspondant à leur activation.

Qu’il s’agisse de tirer vers soi la Wiimote ou au contraire de l’approcher de l’écran dans un mouvement de pompage, de la faire tourner dans un sens ou l’autre des aiguilles d’une montre, de balayer l’écran de gauche à droite ou encore de lever horizontalement cette dernière voire de la redresser à la verticale, il est véritablement impressionnant de constater toute l’étendue des mouvements proposés au sein du jeu, et d’autant plus captivant d’en être l’acteur. Outre la Wiimote, le Nunchuk offre également son lot de mouvements pour les joueurs en mal d’actions.

Ainsi, à défaut de permettre d’interagir directement avec les éléments du décor, comme c’est le cas avec la Wiimote, le Nunchuk offre au joueur la faculté de recourir au rayon grappin de Samus et de lancer celui-ci dans la direction souhaitée en effectuant un geste sec vers l’avant pour s’en saisir avant de le ramener d’un geste sec vers l’arrière. Plaques, débris, roches, crochets ou bien boucliers voire armure de défense d’un adversaire, l’utilisation du rayon grappin offre là encore de multiples facettes pour lesquelles le jeu met à contribution le joueur en de multiples occasions afin de prouver sa capacité à assimiler les possibilités offertes.

Des commandes au service de l’action

Faisant ainsi un temps soit peu appel à un quelconque esprit de logique et de réflexion, Metroid Prime 3 : Corruption voit également ses commandes se mettre au service du joueur pour « faciliter » son immersion au sein du jeu et ainsi offrir d’amblé la possibilité de se prendre au feu de l’action. C’est le cas notamment de la touche Z du Nunchuk activant le verrouillage de la cible. Alliée à la maîtrise des mouvements et déplacements du personnage à l’aide de la Wiimote et du Nunchuk, cette commande, qui permet également de suivre des yeux sa cible, insuffle in extenso aux combats une dimension épique et fantastique, qui n’a d’égale que l’intensité de l’affrontement.

De même, et contrairement à la majorité des épisodes de la série Metroid, imposant au joueur de débuter chaque aventure démunie de capacités spéciales et de les acquérir au fur et à mesure de sa progression, Metroid Prime 3 : Corruption voit Samus immédiatement équipée de la plupart de l’équipement basique. Bien que les habituelles améliorations d’armes et de combinaison soient toujours présentes au cours de la progression, dissimulées à la surface des planètes explorées ou consécutivement à un duel face à un boss, le strict nécessaire fourni au commencement de l’aventure permet dès les premiers temps de jeu de profiter de la richesse du gameplay. Ainsi, outre la boule morph (touche C du Nunchuk), le saut/double saut (touche B de la Wiimote), le tir (touche A de la Wiimote) et le viseur scan (touche moins de la Wiimote), Samus gagne rapidement en capacité avec le tir missile (touche bas de la croix directionnelle de la Wiimote), les bombes (touche A de la Wiimote en boule morph), le rayon grappin (Nunchuk) et l’hypermode (touche plus de la Wiimote). A noter également que le viseur scan propose à présent de nouvelles fonctions, comme celle d’appeler le vaisseau de Samus afin de le déplacer sur les aires d’atterrissage découvertes à la surface des planètes explorées, celui-ci proposant en son sein également quantité d’éléments avec lesquels interagir.

Image
(Cliquez pour agrandir)

De l’art de la mise en scène

Ô combien complet sur de multiples aspects de son gameplay, la réussite de Metroid Prime 3 : Corruption tient également compte de sa propension à offrir au joueur une aventure à la hauteur de sa réalisation époustouflante. Proposant de nombreuses cut-scènes, ponctuant et enrichissant régulièrement l’intrigue, le jeu met aussi à l’honneur quantité de séquences admirablement mises en scène, notamment les affrontements face aux boss. Puisant en sus dans l’étonnante variété d’actions et de mouvements mis à disposition du joueur, bénéficiant de l’excellence de la prise en main des commandes et de la fluidité de l’animation, ces joutes insufflent par conséquent au jeu une dimension fantastique particulièrement captivante, soutenue par ailleurs par une bande originale n’ayant pas son pareil à immerger le joueur en plein cœur de l’action. Le combat de Samus face à Meta Ridley, lors de leur chute dans les conduits du générateur, en est l’exemple le plus flagrant au commencement de l’aventure et évoquera à de nombreux fans une certaine scène du film Le Seigneur des Anneaux.


Surprenant sur de nombreux points, Metroid Prime 3 : Corruption se pose inéluctablement en référence absolue sur Wii en cette fin d’année et l’une des valeurs sûres de la console pour l’avenir. Doté d’une réalisation surprenante, d’une maniabilité exemplaire et d’une fluidité d’action exceptionnelle, le jeu incarne par conséquent un aboutissement certain en matière de divertissement et d’action. Proposant une difficulté accessible à tous grâce au choix du niveau de jeu (normal ou vétérans), ainsi qu’une endurance appréciable, le titre de Retro Studios conserve néanmoins le charme de la série, à savoir sa difficulté pour réunir toutes les informations via le viseur scan ou encore les améliorations d’équipements dissimulées ça et là, contentant ainsi les fans de la première heure.

Véritable chef-d’œuvre d’immersion, eu égard l’excellence de la prise en main des commandes et par la multitude d’actions proposées au sein de son aventure, Metroid Prime 3 : Corruption offre à la série des Prime une fin grandiose et spectaculaire où l’action n’a pas son pareil pour combler le fan du genre.

Résumé :


Image
(Cliquez pour agrandir)

Graphisme : 4/5
Son : 2/5
Scénario : 3/5
Gameplay : 4/5
Durée de Vie : 3/5


Point fort :

- Immersion dans le jeu gràce à l'intéraction entre le jeu et le joueur : on reproduis les mouvements de Samus avec la Wiimote.

- Ambiance propre aux jeux Métroid, ce qui fait son charme.

- Diversité du jeu (De nombreuses énigmes et obstacles très différents les uns des autres).

- La possibilité de "piloter" le vaisseau lorsque celui-ci est à terre (de nombreuses commandes sympa).

- La diversité des planètes à visiter.

- Jeu accessible à tous, prise en main rapide et agréable.


Point faible :

- Quelques difficultés au niveau du viseur, parfois frustrant mais pas très génant.


Note Global : 16.5/20

Note Personnelle (Par rapport à mes goûts) : 18/20




Image
Vaut mieux être un peu presbyte que trop casse-couilles !

--> BOYCOTTE DU MANTA !!!!!!

Dernière édition par Yomato1 le 23 Août 2011 2:03, édité 1 fois au total.

Yomato1

Jeune Légende

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 11 Juil 2007 0:28
  • Messages: 2270
  • Localisation: Perdu dans son flash-back !
  • Dollars: 1 895.00$
Sujet du message:
Publié: 03 Mars 2008 19:06

metal91 a écrit:
Dofus

Histoire: Il y a bien longtemps un dragon du nom de Borlgrot arriva dans la province D'amakna, seul un jeune paladin nomé Rykke Errel eut assez de courage pour affronté le terrible dragon.
Au lieu de le réduire en cendre, le dragon se prosterna devant celui-ci et lui jura fidélité.
Les mois passèrent et Rykke Errel tomba amoureux d'une jeune sorcière, Helséphine. Il la présenta à Borlgrot, qui fou de rage tua la sorcière et s'envola en ravageant tout dans son passage.
Rykke partit à sa poursuite, lorsqu'il le retrouva un combat titanesque s'engagea. Les armes et la magie du jeune paladin parvinrent à terrasser le dragon mais mortellement blessé, le jeune héro mourrût de ces blessures.
Les sages d'Amakna découvrit dans les entrailles du dragons 6 oeufs de couleurs étranges qu'on appela Dofus. Les sages découvrirent peut après que lorsque ces oeufs son réunis leurs pourvoirs étaient absolue.
Les sages prirent la décision de les conserver à l'abri et dans le plus grand secret.
Les siècles passèrent et le secret des Dofus était presque totalement oublié, mais voila un jour les gardiens du secret s'aperçus que les Dofus avaient disparu. la nouvelle ne mit pas longtemps à se répendre. Il en fallut pas longtemps pour voir à Amakna de nombreux aventurier attiré par la gloire et le prestige. Le destin d'Amakna est désormais incertain et l'apparition de nombreuses créatures aussi inconnues que terrifiantes ajoute à la confusion.

Dofus: Dofus est un jeu online similaire à Final Fantasy Online ou World of Warcraft.
Dans ce jeu on incarne un personnage appartenant à une classe de personnage précis et c'est là que commence l'aventure.
Tout le jeux est fait en 2d, personnellement je trouve ces graphiques assez jolies et change du 3d.
Dofus est un jeu à la bas gratuit: il existe tout une zone réprésentant 5% de la carte total gratuite et accessible à tous. Pour disposé de toute la surface de la carte avec pleins d'autre avantage il faut s'abonner. L'abonnement n'est pas très chère (5€ par moi ou 48€ pour un ans).
Il existe 200 niveaux et 12 classes différentes, on peut exercer des métiers et faire des quêtes qui sont mises à jours chaque mois.
Le jeu ne nécessite pas une configuration énorme juste une tour qui fontctionne, un clavier et une souris et un écran bref un ordinateur. Dofus fonctionne sur Xp, Window2000 et 98, Linux et Mac.

Ce que j'ai bien aimé: Le graphique en 2d, très jolie à voir. Les mises à jours quasiment tout les mois avec des fois l'expension de la carte. L'abonnement accessible à tous.

Ce que j'ai moins bien aimé: Le relances des serveurs, car Dofus est un jeu déveloper avec peu de moyen au départ et ayant leurs propres serveurs dans leurs locaux établit à Roubaix (je ne suis polus sur de leur emplacement) donc imaginer tous ce qu'il peut arrivé (panne d'électricté...). Les arnaques, hé oui dans ce jeu il existe beaucoup d'arnaqueurs près à voler votre compte pour s'enrichir.

Note 17/20

Musique 8/20:
La musique n'est vraiment pas terrible à mon goût et surtout lassant à la longue.

Durée de vie 20/20
:
Ce jeu ne se terminera jamais car à chaque fois les dévelopeurs ajoute de nouvelles choses, de plus ils prévoient de développer un autre jeu Wakfu qui sera Dofus mais dans le futur (affaire à suivre de près).

Jouabilité: 18/20:
Dofus n'est pas très difficile à comprendre, on prend vite en main comment jouer et il existe tout une aide pour les nouveaux au début du jeu.

Graphique 16/20:
J 'adore ces graphiques en 2d qui change réellement du 3d, mais il faut aimé c'est graphiques qui sont tout de même particulier.

Voila le site officiel: http://www.dofus.fr/




Image
Vaut mieux être un peu presbyte que trop casse-couilles !

--> BOYCOTTE DU MANTA !!!!!!

Dernière édition par Yomato1 le 23 Août 2011 3:07, édité 1 fois au total.

Yomato1

Jeune Légende

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 11 Juil 2007 0:28
  • Messages: 2270
  • Localisation: Perdu dans son flash-back !
  • Dollars: 1 895.00$
Sujet du message:
Publié: 03 Mars 2008 19:07

hard rocker a écrit:
PC

Star Wars : Knight of the Old Republic
Image

Fiche technique :

Editeur : Lucas Arts Dévellopeur : Bioware Genre : RPG
Configuration min. : PIII 1GHz, 256 Mo RAM, carte 3D 32 Mo compatible T&L,, Win XP/2000/ME/98 SE


Star Wars KOTOR et pour moi un jeu indispensable. Tant par sa jouabilitée que par son immersion très réussi. Le scénario est très embalant, et la durée de vie tout simplement énorme.

Petit résumé : l'aventure commence 20 000 ans avant la guerre des clones, un temps ou les siths étaient omniprésent et ou la bataille entre eux et les jedis faisait rage

Ce jeu est nu RPG en temps réel (notez un système permètant de supendre le temps pour pouvoir donner des indications aux personnages très utile) se déroulant comme vous l'avez deviné dans l'univers star wars, mais ou on ne peut diriger les personnages du film compte tenu de la situation temporelle. Néanmoins, vous pourez vous promener dans des endroits cultes, gigantesques et magnifiquement réalisés comme Kashyyk ... mais aussi dans de nouveaux mondes comme celui ou se situe l'école sith...

Ce jeu contient une fonction très intéressante, vos différentes actions (bonnes ou mauvaises) son prises en compte et influent sur votre progression dans le jeu, et permet surtout de choisir entre devenir jedi ou sith... Vous pourez diriger plusieur personnages comme un mercenaire, un wookie, un droide, une twi'leek...

Coté gameplay, ce titre est très facile à prendre en main. L'aventure est longue, intéressante, et l'immersion dans le monde de Lucas est complète.

:arrow: Note : 18/20

testé par Hard Rockeur




Image
Vaut mieux être un peu presbyte que trop casse-couilles !

--> BOYCOTTE DU MANTA !!!!!!

Dernière édition par Yomato1 le 23 Août 2011 3:07, édité 1 fois au total.

Yomato1

Jeune Légende

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 11 Juil 2007 0:28
  • Messages: 2270
  • Localisation: Perdu dans son flash-back !
  • Dollars: 1 895.00$
Sujet du message:
Publié: 03 Mars 2008 19:08

elbarto27 a écrit:
Super Smash Bros Melee

Date de sortie : Mai 2002
Editeur : Nintendo
Developpeur : Nintendo
Joueurs : 1 à 4


Tout d'abord, expliquons le but du jeu : Vous incarnez un personnage Nintendo parmi tous ceux proposés, ensuite lors d'un combat vous devez infliger des dégats à vos adversaires (les dégats sont exprimés en %), plus un personnage à un pourcentage fort plus il est éjecté lon lorsqu'il se prend des coups, pour vaincre son adversaire il faut l'ejecter hors de l'arène.

Les modes de jeu

Il y a deux mode de jeu : le solo et le multijoueur.

Solo

Il existe 3 types de jeu en solo : le normal ou l'on enchaîne les combats pour la fin affronter le boss et gagner une fgurine et pourquoi pas un nouveau personnage.

Le mode aventure, comme son nom l'indique, c'est une aventure où doit faire des parcours à la Mario Bros intercalés avec des combats.

Le mode Training, c'est à dire Entraînement où il y a plusieurs exercices comme ejecter un sac de sable le plus loin possible, casser des cibles le plus rapidement possible ou battre 100 ennemis en cinq minutes.

Multijoueur


Le multijoueur, c'est le mode pour affronter ses amis dans des mélées pouvant aller jusqu'à quatre participants, il existe de nombreuses variantes comme une mélée à une vitesse très lente, où tous les personnages sont géants, petits,...

Mon avis

Ce jeu, le premier à être sorti sur GameCube est tout simplement génial, le jeu est très complet, il faudra faire preuve de patience et de perseverance pour réussir à réunir tous les trophées, personnages cachées, relever tous les défis, et même après avoir fait tout ça, vous pouvez continuer à jouer en melee avec vos amis ou contre la GameCube.
Malgré un excellent mode solo, le multijoueur est le meilleur élement de ce jeu, avec des amis, ce jeu est hilarant et on rigole même lorsqu'on perd.

Note : 17/20

Musique : 19/20
On retrouve de nombreuses musiques de jeux Nintendo, les fans adorent.

Durée de vie : 19/20
Ce jeu est presque impossible à finir, il faut attendre de nombreuses heures pour avoir tous les trophées.

Jouabilité : 16/20
Au début, on patauge un peu mais par la suite, les cmmandes deviennent inditives.

Graphismes : 15/20
Etant donné que le jeu date de 2002, les graphismes ne sont pas aussi beau que maintenant mais reste agrèable à voir.




Image
Vaut mieux être un peu presbyte que trop casse-couilles !

--> BOYCOTTE DU MANTA !!!!!!

Dernière édition par Yomato1 le 23 Août 2011 3:07, édité 1 fois au total.

Roman

Jeune Légende

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 18 Déc 2007 18:22
  • Messages: 2034
  • Localisation: Shelbville, la ville qu'il fait bon de vivre là dedans.
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 09 Mars 2008 14:16

Gang Of London

Plate-forme : PlayStation Portable (PSP)
Etat du jeu : Disponible
Prix au lancement : 50 €
Date de sortie française : 6 septembre 2006
3 octobre 2006 (USA)

Genre : Action-Aventure
Thème : Police et criminalité
Appartient au groupe : The Getaway
Jouable uniquement en solo

Développeur : SCEE London Studio (Team Soho)
Editeur : Sony Computer Entertainment Europe
Distributeur : Sony Computer Entertainment
Site officiel : http://www.gangsoflondonpsp.com
Tout d'abord, il est compris dans le style de jeu, que certains nomment comme : " Gta-like "

C'est, par conséquent, un très bon jeu que l'on peux, pourrait confondre avec GTA.

Vous avez le choix au début du mode histoire entre 5 gangs.

Pour ce choix, vous devez faire selon vos gouts.

En effet, les gangs sont présentés avec leurs armes et véhicules.

Ainsi, après ce choix, l'histoire se déroulera dans la ville de Londres dans le but d'accomplir une multitude de missions toutes différentes.

Parmis elles, on compte :

Les missions =>

:arrow: Un enlevement ( vous vous devez d'enlever le chef du gang ennemi )

:arrow: Un delivrement ( vous devez delivrer un copain de votre gang )

:arrow: Une protection ( vous devez proteger la mère du boss dans sa voiture contre les attaques des gangs ennemis )

:arrow: Une attaque ( les misions attaques sont debloquables dès que vous avez finis toutes les missions relatives à l'attaque d'un gang. En effet, cette "ultime" mission, consiste à capturer le QG ennemi. )

Le but du jeu :

Reussir, avec son gang à capturer, toute la ville de Londres.

Pour se faire, vous devez, en fait, capturer tous les QG ennemis.

La ville et les quartier des différents gangs :

Image

La difficulté du jeu :

Le jeu, à part quelques missions, n'est vraiment pas dur et il es finissable en moins de 5H.

Les points forts :

Les graphismes sont vraiment bons et l'aventure est plus que bien conçue.

Aussi, on observe des sortes de mini-jeux secondaires, mais je dirait jusqu'a mieux réalisé que l'aventure elle même.

On a, ainsi :

-une salle de billard

-un jeu de flechettes

-la possibilité de se balader dans la ville de Londres avec plusieurs autres objectifs, du genre semer la police, attquer les gangs ennemis etc...

Les points faibles :

Autant briser le suspense sans plus attendre, Gangs of London souffre exactement des mêmes symptômes que The Getaway : une écrasante et frustrante linéarité, doublée d'un gros souci de maniabilité.

Certes, le joueur aura le choix entre six gangs aux caractéristiques différentes (les Talwar conduisent plus vite, mais la résistance de leurs voitures est moins grande ; les membres du EC2 Crew sont dangereux au corps à corps, mais visent mal, etc.) et pourra même choisir l'ordre des missions, mais le résultat ne varie guère.

Les missions sont généralement courtes et faciles avec des objectifs déjà vus mille fois par le passé. On est bien loin du puissant savoir-faire de Rockstar qui sait se triturer les méninges pour inventer de nouveaux challenges, même lorsqu'il ne s'agit que de faire un bête remake.

Quelques images :

Image
la défense du QG de L'ec2 crew, après l'attaque de la police

Image
La jaquette du jeu.

Image
L'attaque d'un Qg du gang ennemi.

Ma note :

13,5/20

Test effectué par Roman501.

Vos critiques remarques et autres...sont toutes bienvenues alors si vous avez une quelquonque reproches à vos claviers :wink:

A bientôt !




Mais OUI ! La Police de Simpsons City a bel et bien un Blog

Dernière édition par Roman le 23 Août 2011 3:10, édité 1 fois au total.

Roman

Jeune Légende

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 18 Déc 2007 18:22
  • Messages: 2034
  • Localisation: Shelbville, la ville qu'il fait bon de vivre là dedans.
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 10 Mars 2008 20:02

Tony Hawk's Underground 2 : Remix

Plate-forme : PlayStation Portable (PSP)
Etat du jeu : Disponible
Date de sortie française : 1er septembre 2005
15 mars 2005 (USA)

Genre : Sport
Thème : Skateboard
Appartient au groupe : Tony Hawk
Multijoueur : 1 à 4

Développeur : Shaba Games
Editeur : Activision

Image
Jaquette du jeu

Description et but du jeu :

Tony hawk underground 2 : remix est un jeu de "free skate".

En effet, vous devez choisir une plance, son dessin ainsi que vos autocolants et décorations et, mun de celui-ci, vous devez accomplir une multitude de trick et d'action simultanée dans le but finale de débloquer de nouvelles villes.

Par la suite, toujours pendant votre propore aventure, c'est en battant des records ou encore en trouvant ce que l'on appelle des "gaps" ( petit trick effectué dans un coin secret ou dur trick ) vous debloquerez de nouveaux personnages secrets appellés "Guest" ou "Secret".

Parmis eux, on peux rencontrer :

:arrow: Shrek

:arrow: Plusieurs skateurs professionels

:arrow: Parmis une multitude de personnages vraiments drôles eux aussi : une main géante, un docteur martien, un chevaucheur de taureau et bien d'autres encore tous aptes à pratiquer les skate ( si si :D )

:arrow: Des personnages variants selon les villes, et plutôt drôles.

[=> Exemple : pour la ville de barçelone, on rencontre un dompteur de taureau muni du traditionel sombrero.]

Vous l'aurez compris, dans ce jeu, on rencontre une grande part de "fun" et c'est un point que je juge très positif lors du choix d'un jeu.

La maniabilité du jeu

Du point de vue général, la maniabilité de Tony hawk underground 2 : remix s'avère vraiment exellente.

En effet, les touches sont bien plaçées par rapport au déroulement d'actions dans le jeu.

Seul point noir, que je considererais plus comme défault du jeu, c'est le manque "d'accroche" lors de deplacements.

Je m'éxplique en donnant un exemple :

Lors de la volonté d'atteindre un personnage "secret" ou "guest", l'on veut s'accrocher à une ballustrade, car ils sont souvent en hauteur, on doit grinder une bar ( Grinder= effectuer un slide ) sauter, elever son skate et accrcher la bar avec le bouton L.

C'est, certes, une action très rapide et très dure à réaliser mais le je ne falicite, vraiment, pas la chose.

Quand l'on saute le joueur ne veut parfois pas s'aggripper et, ainsi, il faut tout recommencer.

Enfin bon, comme je le dit, sinon la maniabilité est, en générale exellente, dont pas de (gros) problèmes à ce pont de vu là.

:arrow: Les points forts :

Les graphismes sont vraiment exellents, et l'on peut observer que les personnages, les décors et les plaches sont bien réalisés.

On remarque aussi la présence de d'autres skateurs dans la ville.

Le chargement des villes n'est vraiment pas long.

On rencontre une multitude de personnages.

Le fun est bel et bien là ! :)

:arrow: Les points faibles :

Lors de chargement de certaines villes, le jeu beug, s'arrête, et vous devez tout recommencer.

Cependant, ce n'est pas un problème majeur si vous suavegardez avant, il n'y aura aucun problèmes ! )

Le autres modes sont trop répétitifs par rapport aux mode histoire.

Exemple : On rencontre le mode classique qui est exctement la même chose mais présenté différemment.

Autres informations complémentaires :

Evaluation PEGI :
16 ans et plus

Violence (PEGI)

Nombre d'UMD : 1

Package : Livret N&B de 46 pages en français

Joueurs concernés : Tous joueurs

Multijoueur

Nombre de joueurs :
1 à 4

Version française :
Textes uniquement

Compatible Wireless

Blocs de sauvegarde requis :

384 KB

Quelques images :

Image
Votre personnage du début grindant sur un banc à Santa Cruz, première ville debloquée.

Image
[/img]
Mode multijoueur et "manual" d'un des joueurs dans la ville de Kyoto.

( si vou désirez plus d'images, faites moi signe ou rendez-vous sur google :wink: )

Ma note générale :

[b]15,5 / 20


Bon jeu selon moi.

Voila !

( Je tient à preciser que ce texte est entierement de ma concéption. Aucun copier/coller n'a été effectué )

Roman501.




Mais OUI ! La Police de Simpsons City a bel et bien un Blog

Dernière édition par Roman le 23 Août 2011 3:11, édité 1 fois au total.

$BartS$

Star

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 28 Jan 2007 16:07
  • Messages: 1306
  • Localisation: Springfield
  • Dollars: 1 730.01$
Sujet du message:
Publié: 15 Mars 2008 16:55

GTA : San Andreas

Plate-forme : PC
Etat du jeu : Disponible
Date de sortie française : 10 juin 2005
7 juin 2005 (USA)

Genre : Action-Aventure
Thème : Police et criminalité
Appartient au groupe : Grand Theft Auto
Jouable uniquement en solo

Développeur : Rockstar North
Editeur : Rockstar Games

jaquette du jeu ,version PC :

Image

Vous devez sûrement connaitre les très célèbres GTA ?Bien moi aujourd'hui je fais la présentation d'un de leurs célèbres opus qui est GTA :San Andreas .
L'histoire se passe dans trois grandes villes mais principalement à Los Santos (Los Angeles) et ainsi dans les deux autres villes San Fierro (San Francisco) et Las Venturas (Las Vegas).
Début des années 90,vous êtes un membre de gang du nom de Carl Johnson qui à quitté sa ville , Los Santos pour aller vivre à Liberty City.
5 ans plus tard ,Carl Johnson revient à Los Santos car sa mère à était assasinée.
Il décide de rester pour ,car ses amis sont ici,..... et aussi pour retrouver le meurtrié.

C'est un jeux d'aventure ou plutôt de tous et de n'importe quoi ...
Ce jeu vous laisse zone libre ,vous pouvais vous amusez ,vous promener dans la ville ou faire des missions ...

Les Missions :

Il y a une multitude de missions dans GTA San Andreas, il y a les missions principales du jeux et les missions R3.

Par exemple :Dans chaque ville il y aure entre 15 et 28 missions,une fois les missions réussi vous passez à l'autre ville .

L'environnement : La carte de GTA San Andreas est assez grande et laisse de nombreux paysages à visiter , désert ,villes ....

Multijoueurs :

Le mode Multijoueur existe sur les plates-formes,PS2,XBOX, mais pas sur PC.Mias il existe un moyen de jouer en mode Multijoueur sur PC en telechargent et en changent un peux les jeux avec des mods .

Par exemple : Un autre point fort sur GTA San Andreas sur PC,c'est que il y a la possibilités de changer des véhicules avec ceux déjà présent dans le jeux .

par exemple :La voiture Infernus de GTA peut être changer par une Porshe Carrera GT ...... etc

Ce qui est très bien ,car on s'enuira pas,parce que il y aura toujours un véhicules de grandes marques à essayer .

Sur PC,le jeux peut être aussi changé par des mods ou changez les vétement,vous pourez vous faire un GTA San Andreas à vous .

La maniabilité : La maniabilité concernant GTA San Andreas sur PS2 est bien ( pour moi aucun problèmes).

Sur PC peut-être moins pour certains ,car il y a un grand nombre de touches à retenir .... Mais une fois appris il faut s'habituer un peu et voilà et si vous préférés vous pourez simplement reliés une manette PC.

Les points forts : GTA San Anfreas est très bien réaliser avec tous ses magnifiques paysages ....

Ou si vous posséde le jeu sur PC,vous pourez comme je l'es dit installer des voitures , des mods ....

Les points Faibles :

On peut rencontré quelques bugs sur GTA San Andreas ,mais le jeux est refait sur PC avec moins de bugs et quelques paysages changés ,rajout d'arbres ou de palmiers sur certaines places ...

Quelques images de GTA San Andreas :

Image

Image

MA NOTE :


20/20

Laissez ici tous vos commentaires.


Dernière édition par $BartS$ le 23 Août 2011 3:14, édité 1 fois au total.

Roman

Jeune Légende

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 18 Déc 2007 18:22
  • Messages: 2034
  • Localisation: Shelbville, la ville qu'il fait bon de vivre là dedans.
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 16 Mars 2008 19:31

Zelda : le Masque de Majora

Plate-forme : Nitendo Gamecube
Etat du jeu : Disponible
Date de sortie française : 17 novembre 2000
26 octobre 2000 (USA) - 27 avril 2000 (Japon)

Genre : Action-Aventure
Thème : Heroïc-fantasy
Appartient au groupe : Zelda
Jouable uniquement en solo

Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Site officiel : http://www.zelda.com/

Titre original : Zelda the majora's mask

La légende de Zelda : l'Ocarina du Temps avait quasiment fait l'unanimité lors de sa sortie il y a plus d'un an.

Sa suite, La Légende De Zelda : Le Masque De Majora, toujours dirigée par maître Shigeru Miyamoto semble destinée à suivre la même voie.

L'histoire

Après avoir sauvé Hyrule et la princesse Zelda en lui rapportant l'Ocarina du Temps, Link ressentait le besoin de prendre congé de ses nouveaux amis pour continuer sa quête d'identité.

Une introspection qui va être interrompue bien vite, alors que Link admire tranquillement la forêt. Skullkid, un enfant bien étrange, va bouleverser une nouvelle fois la destinée de notre héros en lui dérobant l'Ocarina du temps et en lui jetant un sortilège, le transformant en petit être du peuple Mojo. C'est ainsi que débute la seconde aventure de Link sur Nitendo Gamecube, une épopée qui va lui faire quitter la plaine d'Hyrule pour celle de Termina.

Image
Skullkid

Presque pareil mais en fait très différent

Mais cette fois, le but de Link sera de mettre la main sur quatre masques magiques dont le masque de Majora afin d'empêcher la Lune de tomber sur ce nouveau monde.

Le grand changement vis à vis de l'aventure précédente est que vous ne disposez, en théorie, que de 72 heures pour accomplir la mission de Link.

Donc 3 jours environ.

En pratique, ce dernier devra récupérer son Ocarina dans l'optique de contrôler le déroulement du temps.

Trois jours qu'il sera possible de ralentir ou d'accélérer. Il sera même possible de remonter dans le temps pour recommencer comme au premier jour.

Sachez, tout de même, que ces allées et venues dans le temps ont des conséquences bien précises. Si ces voyages temporels sont effectués après avoir terminé un donjon, le bénéfice et les pouvoirs acquis à cette occasion vous seront définitivement attribués.

Cependant, si par contre, une telle démarche est effectuée "hors quête", simplement parce que vous arrivez au bout des trois jours, tout ce que vous aurez pu gagner ou acheter (bombes, argent, flèches, masques...) vous sera irrémédiablement retiré.

Heureusement, des points de sauvegarde sont disséminés tout au long du jeu, égarés sur la plaine de Termina ou simplement disponibles dans les villages que vous visitez.

En fait, on n'est jamais réellement stressé par le temps et il arrive assez rarement que l'on soit obligé de revenir à l'aube du premier jour sans avoir accompli une quête.

On retrouve d'ailleurs avec grand plaisir le peuple des Gorons, celui des Zoras, chacun d'entre eux permettant d'acquérir un masque ayant des pouvoirs bien particuliers.

Par éxemple, le masque de Zora permettra de nager sous l'eau sans avoir à remonter au bout de trois secondes.

Le masque de Goron accroît la force physique de Link et le dote d'une attaque "rouler-bouler" supplémentaire.

Enfin, le masque de Mojo permet d'entrer dans les fleurs du même nom afin de s'en servir comme propulseur, mais également de cracher des boules magiques.

Chacun de ces masques autorisera l'accès à des endroits distincts. Link prend,alors, une allure différente répondant aux attributs physiques du peuple à qui appartient le masque.

Image
Le masque de Majora

On retrouve ses repères facilement

Toutes ces nouveautés cachent en fait de nombreuses similitudes avec La légende de Zelda : l'Ocarina du Temps.

Les premières sont graphiques.

En effet, si il a été largement affiné, le moteur 3D reprend les grandes lignes du premier volet. Les textures sont fines mais simples. Les effets de lumières très nombreux et dynamiques. A cela, il faut ajouter la gestion du temps et du climat en temps réel. On avait déjà droit à ces magnifiques couchers et levers de soleil. Mais cette fois, ces prouesses techniques sont motivées par la trame dramatique. Il est à signaler que les scènes cinématiques sont nombreuses au début du jeu.

D'une manière générale, Le Masque de Majora dispose d'une réalisation plus fine, aidée en cela par le Ram Pack (sans lequel il est impossible de jouer).

La profondeur de champ est plus grande et le clipping quasiment inexistant.

La gestion des caméras est excellente même si l'on regrette sa proximité par moment.

Second point commun avec La légende de Zelda : l'Ocarina du Temps, le gameplay.

En effet, du système de combat au maniement de Link, on retrouve très vite ses marques. Les seuls réels changements découlent de l'utilisation des masques et des pouvoirs qui s'ensuivent.

On remarquera que la magie fait son apparition beaucoup plus rapidement. En fait, on note que les piliers de l'aventure sont posés très tôt dans le jeu, et ce, pour accroître l'impression de liberté par la suite.

Un concept plus qu'intéressant

Lors des trois premiers jours (qui sont en fait les seuls), on apprend quasiment la totalité des informations nécessaires au bon déroulement du jeu.

La collecte des masques, des coeurs et des pouvoirs magiques constituent les trois fils rouges du jeu.

S'en suivent un nombre considérable de mini-quêtes alternatives et de mini-jeux (il y a même une croisière pendant laquelle on doit prendre des photos) dont le but est de faciliter le passage des gros donjons.

Il n'est pas rare de rencontrer une personne qui, vous demandant de retrouver un objet ou une personne, vous donnera un masque. Ce dernier vous permettra de vous faire reconnaître et d'obtenir des indices indisponibles sans le masque en question.

Exemple :

Un masque très important est celui des grandes fées.

Ce dernier autorise le dialogue, dans les donjons, avec des fées perdues que l'on s'empresse de ramener à leur caverne d'origine pour y obtenir une récompense (un des quatre pouvoirs de Link).

La collecte des coeurs se fait toujours de la même manière. Soit par la victoire en donjon, soit par le ramassage des célèbres quarts de coeur. Il est à noter que la gestion du temps revêt une importance particulière dans le bon déroulement des mini-quêtes.

Plus précisément, certains événements, ou certains personnages, n'apparaissent qu'à divers périodes d'une journée précise.

Pour vous aider, il sera possible d'obtenir un journal dans lequel seront répertoriées toutes les informations (horaire de passage et activité) concernant telle ou telle personne.

Mais tous ces détails ne doivent pas cacher le réel intérêt, le paramètre indissociable de la saga Zelda : les donjons.

Ces derniers proposent des challenges très différents. Aussi bien dans les combats grâce au système instauré dans La légende de Zelda : l'Ocarina du Temps que dans leurs énigmes, quelque peu tirées par les cheveux par moment.

Mais le véritable attrait de ces donjons est révélé lors des combats contre les boss finaux, chacun disposant d'une technique bien particulière et possédant un point faible suivant le temple et l'élément dont il est le symbole.

Ces boss constituent l'unique obstacle qui vous sépare de la véritable sauvegarde du jeu (c'est à dire sans perdre aucun objet).

Le temps prend alors une dimension nouvelle puisque certains combats pourront durer jusqu'à un quart d'heure, soit quasiment une demi-journée.

Bien entendu, Miyamoto-San a pensé à tout, et l'Ocarina du temps intervient une nouvelle fois pour, comme je le disais plus haut, ralentir le temps.

Le seul inconvénient de ce système est qu'il oblige à recommencer certaines phases de jeux plus que de raison, un retour en arrière dans le temps effaçant certaines acquisitions.

Le tout est de ne pas rester bloqué trop longtemps au risque de tourner en rond et de voir la lassitude envahir les parties...

Un titre mal choisi ?

Une fois encore, Zelda : le Masque de Majora joue la carte de la collecte d'objets. C'est pour ainsi dire l'unique défaut du jeu.

Plus précisément, ce titre ne plaira pas à tout le monde, car outre une ambiance un tantinet plus mystérieuse voire plus adulte, le jeu n'innove pas autant qu'à pu le faire le précédent volet.

Etant un fan de Zelda, rien ne m'a paru décevant dans ce titre, si ce n'est son côté quelque peu répétitif par moment.

En cela, Zelda : Le Masque de Majora s'inscrit dans la lignée de la saga, comme un Zelda 2 a pu le faire en son temps (à ceci près que le deuxième volet était lui innovant). Quoi qu'il en soit, Zelda constitue le jeu rêvé pour tout fan de RPG/action.

Quelques images :

Image
Link avec sa légendaire flute.

Image
Screenschot dans un combat à la place du joueur.

Image
La découverte d'un rubis

Conclusion et appréciation générale :

Zelda le Masque de Majora est véritablement un grand jeu. Pourtant on rentre difficilement dans son ambiance toute particulière. La lune qui menace les terres de Termina donne un côté apocalyptique qui peut mettre mal à l'aise au début. Mais on est vite envoûté par le reste. Les mini quêtes, les mini jeux, les donjons, les personnages, c'est du grand Zelda, même si cela aurait pu être du très grand Zelda...

Note : 15.5 / 20 => Bon jeu.




Mais OUI ! La Police de Simpsons City a bel et bien un Blog

Dernière édition par Roman le 23 Août 2011 3:15, édité 1 fois au total.

Roman

Jeune Légende

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 18 Déc 2007 18:22
  • Messages: 2034
  • Localisation: Shelbville, la ville qu'il fait bon de vivre là dedans.
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 18 Mars 2008 13:42

Naruto : ultimate Ninja 2

informations :

Plate-forme : PlayStation 2 (PS2)
Etat du jeu : Disponible
Prix au lancement : 50 €
Date de sortie française : 19 octobre 2007
12 juin 2007 (USA) - 30 septembre 2004 (Japon)

Genre : Combat
Thème : Ninja, Samouraï
Appartient au groupe : Naruto
Multijoueur : 1 à 2

Développeur : CyberConnect2
Editeur : Bandai
Distributeur : Atari (Infogrames)
Site officiel : Lien momentanément supprimé pour cause de mauvais rapport avec le texte. ( Site : cyber connect, section : Naruto. )


L'histoire :

Plus de trois ans après sa sortie au Japon, Naruto : Ultimate Ninja 2 débarque enfin dans nos contrées reculées.

Oui trois ans !

Un tel laps de temps étant suffisamment éloquent, inutile de vous dire que le titre de Namco-Bandai semble accuser un léger retard esthétique sur les jeux contemporains.

On excusera très volontiers l’aliasing qui pullule à chaque coin de l’arène et la qualité graphique loin d’être exemplaire.

Cela dit, le soft n’a rien à envier à certains titres plus récents et peut même se vanter d’exploiter pleinement le cel-shading.

Bien avant Okami, que l’on peut considérer comme le maître-étalon du genre, Naruto : Ultimate Ninja 2 proposait déjà ce rendu graphique si particulier donnant l’impression d’un jeu entièrement dessiné au crayon.

Ainsi, les personnages, les lieux visités et les arènes de combat (le pont de Naruto, la Forêt de Konoha, les Visages de pierre des Hokage) ressemblent énormément à ceux vus dans l’animé.

Idéal pour les fans qui pourront s’immerger très facilement dans le soft.

En revanche, pour les réfractaires ou les étrangers à l’univers de Naruto, il va falloir s’accrocher.

Avant d’entrer de plain-pied dans le mode scénario, un petit tour dans le Versus s’impose.

Une quinzaine de personnages sont disponibles d’emblée et une petite vingtaine d’autres sont bloqués.

Image
Combat légendaire entre Lee et Haku le maitre aux mirroires.

Certains deviendront accessibles très rapidement (Jiraya dès les premières minutes du scenar), d’autres nécessiteront un plus grand acharnement de votre part.

Naruto, Sasuke, Gaara, Kakachi, tous les personnages récurrents du manga répondent à l’appel et n’attendent que votre sélection pour aller coller des gnons dans l’arène.

A noter que vous pourrez sélectionner deux persos par combat, le second n’étant qu’un appui qui apparaîtra lors de vos attaques spéciales.

Si vous avez déjà donné des coups de tatane dans le premier opus, vous ne serez absolument pas dépaysés avec le gameplay de ce second volet. Les commandes sont les mêmes et enchaîner les combos s’avère toujours aussi simple puisqu’ils sont identiques d’un perso à l’autre.

On regrettera toutefois que les attaques spéciales n’aient pas subi de lifting et qu’elles proposent les mêmes animations que dans Naruto : Ultimate Ninja, premier du nom.

Seul changement dans ces QTE énergiques, vous ne devrez plus seulement appuyer sur les touches dans l’ordre inscrit à l’écran pour réussir vos enchaînements.

De manière aléatoire et que l’on assène ou que l’on contre une attaque, le jeu vous permettra également de marteler une touche précise le plus vite possible ou encore de secouer l’un des sticks comme un forcené.

Image
Jaquette du jeu.

Promenons-nous à Konoha :

Dernière subtilité du gameplay, les arènes de combat sont découpées en différents plans qu’il est possible de rallier en s’y téléportant.

Par exemple, vous démarrez le combat au premier plan et vous pouvez rejoindre une branche située dans un plan plus éloignée.

Cela permet d’échapper aisément à quelques shurikens taquins ou de partir à la recherche de dose de chakra, indispensables pour réaliser des attaques spéciales.

A noter que les téléportations s’avèrent également efficaces lorsque vous encaissez une grosse bourrasque de coups.

Une simple pression sur l’une des gachettes arrières du pad vous permettra de vous transporter dans le dos de votre adversaire afin de lui rendre la monnaie de sa pièce.

L’ensemble se veut donc très dynamique et incite le joueur à tirer parti de l’environnement.

Car, autant le dire, vous n’irez pas loin dans l’aventure si vous optez perpétuellement pour des attaques frontales et un style de jeu bourrin.

Vous pourrez vite vous en rendre compte lors du mode scénario où les combats contre Orochimaru ou Gaara se révèlent corsés si vous vous entêtez à attaquer de façon décousue.

Bref, si l’on parvient à en maîtriser parfaitement le gameplay et que l’on surpasse sa difficulté croissante, ce second Naruto : Ultimate Ninja s’avère véritablement séduisant.

Un facteur pourrait toutefois vous lasser : l’environnement sonore.

En effet, les bruitages et les doublages sont en effet assez désagréables et il n’est pas rare de baisser le son pour cesser d’entendre les cris stridents de tous ces combattants.


Abordons enfin le mode solo de ce Naruto : Ultimate Ninja 2.

Le jeu se déroule à Konoha où notre héros en combinaison orange en termine avec sa formation de ninja.

Naruto est bien entendu le personnage principal mais vous pouvez, le temps d’un combat, incarner d’autres jeunes gens, comme Sasuke, Shikamaru ou Shino.

Image
Le très fameux Sasuke.

Des attaques ennemies et quelques rebondissements donneront un peu de vie à une trame très « narutesque » qui ne plaira assurément qu’aux habitués du manga.

Mais les concepteurs du titre ont eu la brillante idée d’inclure des phases d’exploration où vous avez toute latitude pour vous balader dans le village de la feuille.

Entre deux combats, vous pourrez donc diriger un Naruto en goguette qui pourra se rendre de lui-même sur le lieu de son prochain combat.

Ou tout simplement errer dans les rues, acheter des objets, décorer sa maison…

Discussions avec les autres persos, sous-quêtes diverses et mini-jeux agréables, comme cette course sur les mains face à Gaï ou ce concours de pompe terriblement épuisant contre Lee, tous ces éléments rallongent la durée de vie de l’ensemble.

Vous pouvez ainsi compter une vingtaine d’heures pour aller au terme de l’histoire mais, les quêtes secondaires et les missions de rang étant nombreuses et ardues, il vous en faudra bien plus pour achever le titre à 100 %.

Longévité, combats immersifs et jamais redondants, cel-shading très fin pour enluminer le tout, que peut-on demander de plus à jeu de baston dans l’univers de Naruto ?

Conclusion générale et note :

Dans la lignée du premier opus, Naruto : Ultimate Ninja 2 convaincra les fans du manga mais laissera probablement sur la touche les joueurs n’étant pas séduits par l’animé. Si l’on peut reprocher une absence de renouvellement du gameplay lors des combats, les passages d’exploration apportent un véritable plus au titre de Namco Bandai. Il a fallu trois ans pour que le jeu débarque en Europe mais ça valait vraiment le coup d’attendre.

Ma note : 16 / 20

Quelques images :

Image
Petit briefing avnt un combat qui semble plutôt être un entrainement

Image
Combat entre Naruto et Kakashi.




Mais OUI ! La Police de Simpsons City a bel et bien un Blog

Dernière édition par Roman le 23 Août 2011 3:16, édité 1 fois au total.

Juio

Star

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Oct 2007 18:39
  • Messages: 1441
  • Localisation: Au Chez!
  • Dollars: 2 058.51$
Sujet du message:
Publié: 04 Juil 2008 13:34

Super Smash Bros Brawl :

Image

Presentation de la Serie :

Pour ceux qui ne connaisse pas encore cette Saga typique de l’ecurie Nintendo, je vais en faire la presentation.
C’est un jeu de combat, entre tous les personages des plus grandes Saga de Nintendo (meme si cette année, le jeu c’est vu atribué Sonic et Snake de Metal gear Solid), Chaque personage possède des attaques plus ou moins en rapport avec sa Saga et lui-même, avec des coup special, par exemple un lancé de boules de feu pour Mario, et des attaques basiques, telle que des coups de pieds et de poings. Le but etant de rester dans les limites du terrain, et de ne pas en sortir, sinon notre perso perd l’une de ses vies,.evidement, plus souvent il a été attaqué, plus il est facile de le faire sortir, En gros c’est ça.

Image

Introduction du titre :

Ceci est le troisième volet de la Série, le premier étant sur la Nintendo64, le second sur la Gamecube, à chaque foix ce jeux a été un succes, et il en a très peu, un tous les trois ans à peu près. Celui-ci produit un gros changement vu le passage next-gen, surtout sur la console nommé “revolution”, il permet à tous de se sentir bien en jouant, avec 4 manières de joué qui peuvent convenir à toute sorte de gamer du nouveau sur la serie jusqu’au fan qui la suit depuis 10ans, mais on reparlera de ses fonctions de jouer dans la rubrique “Jouabilité”. Un grand nombre de nouveau personnage, avec Wario, Pit, Ike, Dresseur Pokemon, Diddy kong, Roi Dadidou, Lucas, Capitaine Olimar, Meta Knight, Snake, Sonic, Salus sans armure…e.t.c. Bref ce volet de la serie à tous pour seduire. Un mode Scenario completemnt bouleversé, ce n’est plus du tout comme son predessesseur où le mode aventure etait une suite de stage sans histoire, Hal Laboratory le developpeur à mis en place un vrai scénario plus d’explication dans la rubrique “Modes de jeu”. Il faut tout de même précisé que vous passerez beaucoup plus de temps sur celui que dans le precedent, voir plus sur les Bonus dans la rebrique du même nom ; alors que déjà nintendo nous fait savoir que le mode aventure permet plus de 20H de jeu !

------------

Jouabilité :

Image

Je vous parlait des 4 manières differentes de jouer, donc je vous les enonces. La première avec la wiimote et nunchuk, façon mario galaxi, vous controler les mouvement (deplacement, saut, bouclier) de votre personnage avec le nunchuk, tandis que les attaques seront peris avec la wiimote avec les boutons : “A” (attaques basique, on peut utilisé le pad du nunchuk pour choisir la direction des coups), et “B” (attaques spéciales, 5 attaques diferentes, avec le boutons “B” tout seule, et le bouton “B” avec les quatres direction du pad du nunchuk). La deuxième mode Mario Kart ou Mario Paper, on tient la wiimote à la vertical, on se deplacera avec la crois de la wiimote, les attaques se ferons avec les boutons “1”, et “2”, sauf que nous remplacerons le pad du nunchuk par la croix de la Wiimote, les sauts serons avec le boutons “ Haut” de la croix. La troisième sera pour les habitué de Mélée, le volet precedents, elle consistera, à conserver la manette de Game cube et ses touches, je les rapellent : “B” attaques speciales et le Pad de gauche qui sera aussi le pad de directions, “A” attaques basiques et le Pad de Gauche. Sauter sera avec les boutons “X”, “Y” et le bouton “Haut” du pad de Gauche (au choix).La dernière sera avec la Manette “Classique de Wii, (qui ressemble fort à une manette de N64), les attaques basique et Special seront avec les boutons “A” et “B” plus le pad de Gauche qui sera aussi le Pad de direction, sauter, comme sur la manette de gamecube sera avec les boutons “X”, “Y” et le bouton “Haut” du pad de Gauche (au choix).
Niveau Caméra, il y a toujours quelque problème mais pas mal atténué depuis le volet précedent, mais, ça reste pour moi, le seul defaut du jeux, si on aime les jeux de combat bien sur !

Modes de jeux :

Image

En arrivant sur le menu principal, on a la partie Groupe, la partie Solo, la partie Internet, les Objets (ou Bonus) Debloqués, Les options, Les fichiers.
On va regarder de plus près les Menus “Groupe” et “Solo” (On s’occupera des Trophés et des Bonus dans la Rubrique “Bonus”).
Menu Groupe : Le mode Brawl, qui permet de jouer jusqu’à quatre joueurs et de joué contre l’ordinateur, les matchs se font soit temps, donc celui qui en enlevera le plus de vies à son vis-à-vis dans les temps imparti ; soit en nombre de vies, on choisie le nombre de vie des perso, et on joue jusqu’a ce qu’il ne reste de vie qu’à un seule joueur, On peut aussi choisir son terrain, il y a deux types de terrains les stables et les mouvant, donc, certains terrai changerons un peu. Le mode Regle, où on peut choisir d’avance les options des combats pour ne pas avoir à tous refaire à chaque foix. Le mode “Regle Special”, où l’on peut choisir de regle completemnt delirantes…Tout est possible dans cette partie. Le mode Evénement multijoueurs, les evenemnts sont des combats, avec des regles special, une foix les conditions rempli on gagne l’evenement, on retrouvera ce mode dans la rubrique “Solo”. Nous avon le mode Tournoie, vous savez ce qu’est un tournoie, on choisi un perso, et pui si on gagne, on continue, si on perd on est éliminé, les regles sont choisie à l’avance. Voila pour le Menu Groupe ! On peut vraiment bien s’amusé entre ami(e)s et passer de bon moment avec les Evenment, c’est un jeu qui prend toute sa grandeur en mode multijoueur.
Menu Solo : beaucoup mieux penser que le volet precedent avec un mode aventure digne de ce nom ! Je n’ai décidement rien à dire de Négatif sur ce jeux…On a principalement les Modes : Classique, Aventure et Evenements.
Le Modes Classique est une suite de combat de difficulté variables, on doit surmontés, 10 combats avec 3 vies (ou 4, ou 5), il y aa souvent des perso à debloquer à la fin (expliquations :”Comment Debloqué un personnages”, il faut remplir des conditions, une foix c’est conditions remplies, on voit le perso apparaitre, pour l’obtenir definitivement, on doit le batre dans unmatch à une vie sur son terrain). Le mode aventure, Grosse nouveauté de cette opus, un mode Aventure Monstrueux, garantissant de nombreuses heures de jeu, avec un vrai scenario, et, gros changement, on a plus a faire de simples combats à la suite comme le mode Classique, on peux avoir des stages, style Mario bros, ou Mario paper, une foix arrivé au bout, une porte pour passer au stage suivants, c’est un jeu d’aventure cette rubrique ! Le mode aventure ce nomme “L’Emissaire Subspacial”, au file de l’histoire, des personnages se rajoutes à l’equipe pour vaincre les mechants, les personnages non débloqués quise rejoigne au groupe sont débloqués si on termine le Mode. Bonne Chance.Le Mode Evenement, est expliqué dans la rubrique groupe, je vais vous epargner un copier / coller, c’est pareil à ça près que l’on joue tout seul que les événements sont differents.

Bonus :

Image

Déjà je vais vous mettre les nouveautés : la balle Smash, une balle qui apparait en match, on doit la tapé 5 fois, celui qui la tape la cinquième foix gagne un pouvoir qu’il ne pourra utilisé qu’une foix, mais l’adversaire perdra une vie si le pouvoir est réussi ; le pouvoir varie selon les personnages.Les Vignettes, pour le mode Aventure,elle permettes de renforcer les membres de votre groupes, des points d’attaques en plus e.t.c. Les Cd’s, beaucoup de musique debloquable, près de 300, pour les avoir il suffit juste de l’atrapper lorqu’il arrive en Match.
Maintenant les objets véterans, Les trophé remportable en mode classique ou Aventure, il permette de se faire une belle collection des personnages et des objets dans different positions. Les vidéos et les Photos, Les Vidéo sont debloquables en finnissant un Evenemant, les Photos ne sont pas debloquables vu que c’est nous qui les prenon en faisant une capture d’ecran pendant un match, c’’est tellement fascinant et tellement multipostion que l’ont a envie de faire que ça pendant tout le match.

------------

Conclusion :

C ‘est LA grosse sortie de l’année sur Wii, un jeu à ne pas manquer et à part un petit problème de gestions de la caméra, je n’ai trouvé aucun defaut.Les personnages sont très ludique et les fans de nintendo seront aprecies de prendre leur personnage preféré pour affronter un Mario ou un Pikachu.
Bref, un jeu énorme, et don’t les graphisme sont sublime pour la Wii. On saura tout de même regretter que les fonctions de la Wiimote ne soit pas pris en compte, mais on oublie ce détail assez facilement, tellemnt c’est dur de reprocher quelque chose à Nintendo….(Je sais que l’on dirai plutot une mise en valeur qu’un test, amis bon…)

Ma note :

Un bon gros : 19/20.

ImageImageImage




L'ESPRIT C'EST COMME UN PARACHUTE SI TU L'OUVRES PAS, TU T'ECRASES.

Dernière édition par Juio le 23 Août 2011 4:09, édité 1 fois au total.

Juio

Star

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Oct 2007 18:39
  • Messages: 1441
  • Localisation: Au Chez!
  • Dollars: 2 058.51$
Sujet du message:
Publié: 04 Juil 2008 14:39

Voila un autre test de mes mains :

Super Paper Mario :

Image

Présentation des “Papers” :

Image

C’est une série assez original,puisque le thème est basé sur un passage à la 3D, lors du bloquage en 2D ,C’est, sinon un jeux de plate-forme, même si dans les deux premiers opus (“Paper Mario” Sur N64, et “Paper Mario : La porte Millenaire” Sur GC) les combats se faisaient en RPG, c’est à dire chacun son tour d’attaquer…(Voir dans “Mise en Valeur des Nouveautés” ce qui a changer).

Mise en valeur des Nouveautés :

Tout d’avord le changement avec les deux premiers opus par raport au combat dit “RPG”, ce n’est plus le cas dans le troisieme volet, les combat se font à la Mario bros “J’te saute dessus tu meure”, et pour les boss : à vous de trouver. Donc ça devient le parfait jeu de plateforme, pour résumer on peut dire que c’est un Mario Bros améliorer et pour les fanas c’est un bonheur, par contre pour ceux qui sont vite soulé par la répetition, ce jeu n’est pas pour vous.
Autre nouveauté, vous êtes en alliance avec Bowser et vous pouvez avoir Peach (pour savoir pourquoi Bowser ce joint à vous, voir la Rubrique “Histoire”).
Il y aussi un changement, important dans le faites que l’on est pas toujours dans les niveaux farferlu, a passer abusivement en 3D (ça devient presque une drogue), non, il y a une ville presente, et à la fin de chaque niveau, vous revenez à cette ville, où plein de chose ce passe, ce qui est assez ludique, surtout, lorsque l’on doit chercher des endroits dans cette villes. Même si on a tendance à laché cette manette (voir comment tenir sa manette dans la rubrique “Jouabilité”) lorsque l’on ne trouve pas dans cette qui se situe sur plusieurs étage, avec des ascenseur, un peu long à fair le voyage.

Image

--------------

Jouabilité :

Image

Alors dans ce Jeux la Wiimote ce tient à la Vertical, donc je vais vous donner les commandes valables pour tous les Joueurs, et ensuite les commande specifiques à chaque personnages et un petit binus qui marchera avec la wiimote vertical...
Donc touche universelle, La croix, permet de se diriger, marcher plus ou moins vite selon le nombre de foix où on appuie sur les touche “Droite” et “Gauche” de la croix. Le boutons “2”, permet de sauter (ou prendre un objet), le Boutons “1” permet d’utiliser un pixel (voir definitions dans “Histoire”), les boutons “1” et “2”, pressé simultanemet, permette l’affichage d’un menu rapide pour choisir un personnages (si plusieurs debloqués) et de choisir un Pixel (si plusieur debloquer).
Boutons specials pour Mario, le boutons “A”, va lui permettre de passer de la 2D à la 3D, ce pouvoir n’est possible qu’avec Mario.
Boutons specials pour Peach, “2” permet à Peach d’ouvrir son paraplui pendant un saut pour atterir plus loin, et la touche “Bas” de la croix, lui permet de se protéger avec son parapluie.
Boutons specials pour Bowser, la touches “Bas”, de la croix permet à Bowser de cracher des flammes.
Maintenant le petit + avec la wiimote à l’Horonzitale, en pointant le bout de la wiimote vers l’ecran (pas besoin d’appuyer sur un bouton) on peut apercevoir des objets, des portes ou des persnnages caché, ce pouvoir est permis par un pixel, et ne peut etre utilisé que l’orsque celui-ci sera choisi dans le Menu rapide.

Histoire :

(Je vais vous raconter l’histoire style “il etait une fois…” et je vous donnerai des expliquation sur les pixel et autres chose à la fin de l’histoire.).
Un beau jour dans la ville Champignon, Peach se fait enlevée par Bowser (encore…). Le plombier Moustachu et son frêre n’hesite pas une seconde et parte au chateau de Bowser. Une foix arriver là-bas le peuple des Kooppa (plus puissant guérrier de Bowser), explique qu’il n’ont rien à voir dans cette histoire, Mario et Luigi explore le chateau, I trouve une piece où ils voient Bowser doner la Princess à un misterieux personnage, le compte Niark,, il ouvre un passe inter-dimentielle, Bowser entre dedans, Luigi cours de toute son ame est reussi à passer par la porte avant sa fermeture…Mario se retrouve donc, seul avec un Pixel nommé Tippi qui sera un peu comme un guide dans l’aventure de Mario, le papillon ouvre un passage vers une autre dimension et l’emmene dans une ville, on lui dit qu’il est le sauveur de la prophethi et que si il reuni pas les 8 coeurs pur le monde ne sera plus (on gagne les coeurs purs en finissant une dimension, et en trouvant le socle pour pouvoir les posés, les socles sont cachés un peu partout dans la ville. Il y a, donc, huit dimesions, huit mondes avec une dizaine se stage chacun; au cours desquelles ont ammassera personnages et pixels, si on reunis les 8 coeurs purs ont a fini le jeu). Coté mechant, Peach est forcé à se marier avec Bowser, de cette union, se creer le coeur du Chaos, le compte Niark avait tout prévue,il explique à bowser que c’est pour detruire toutes les dimensions, Bowser, refuse, car il veut gouverné chaque dimension, non pas les detruires…Il rejoint donc Mario dans sa quête des hit coeurs pur. Mais qu’est-il arrivé à Luigi ?
Alors, les pixels, sont des expèces de Fée, qui donne un pouvoir, prenons Tippy, celui du début du Jeu, tippy nous permet d’utiliser le pouvoir avec la wiimote horizontale (voir rubrique “Jouabilité”), il nous donne aussi des conseils le long de l’aventure…
Pour des eclairessissement concernants une prophetie dont j’ai parlé, il s’agit d’une prophéthi qui parle d’un guerrier qui pourrait sauvé la terre d’un mechant qui aurait acquis le coeurs du Chaos, vous l’aurez compris Mario est le Héros, et le compte niark le Mechant, pour combatre le coeur du Chaos, il faut positionner les 8 coeurs purs sur leur socle, les ceours pur avait été eparpillé dans les dimensions et confier à des dangereuses créatures pour eviter leur quète facile. Mais pour activer le coeurs du Chaos, il faut que le compte niark capture ce guerrier de la prophéthi…

Durée de Vie :

Si la quète du premier coeurs pur est relativement facile, les sept autres sont coriaces, même si à chaque dimensions il y a des terrains differents, au bout du huitième monde on a tendance à en avoir un peu marre, sauf si, on essaye de faire le jeux à fond, en trouvant toute les porte cachés…e.t.c, là on peu passé un bon moment.Finir le jeu à 100% sera reservé au gamer les plus tenace, mais avec persistance ont y arrive….

Graphisme :

Des graphismes de Bande Déssiné, très adapter au changement en 3D, puisque e contraste est saisissant, car en 2D, tout est fait pour que nous voyons les images les pus plates possibles…Avec le passage en 3D on s’attend vraiment à un changement de graphisme, et non, il ont reussi à fait des graphismes plat de 2D avec de la 3d, c’est fort !

--------------

Conclusion :

Un jeu très saisissant au debut, même si repetitif au bout de 4 Dimensions, des graphismes de BD attachants, ont ne pourrai pas voir des Graphismes de Mario Galaxy sur un jeu comme ça c’est claire ça produit un vrai contraste, très simpa, avec, comme toujours, une Histoire à la foix tres monautone, mais rendut, cette foix décalé, avec beaucoup de finnesse, chapeau bas, à nintendo.
Même ça manque un peu de nouveauté, ça reste très fraie par rapport au dernier.
Et comme toujours avec les Mario : Ont attend la suite !

Ma Note :


Un 17,5/20, amplement mérité…

ImageImageImage

Voila j'espere que ça vous aura plus ! Et encore mille foix desolé pour les fautes...!




L'ESPRIT C'EST COMME UN PARACHUTE SI TU L'OUVRES PAS, TU T'ECRASES.

Dernière édition par Juio le 23 Août 2011 4:09, édité 1 fois au total.

Alexcouter

Jeune Légende

Citoyen de Capital City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 26 Août 2007 23:20
  • Messages: 2019
  • Localisation: A pink land.
  • Dollars: 1 169.60$
Sujet du message:
Publié: 05 Juil 2008 12:15

Wii Fit :
Image

Support : Wii + Wii Board
Sortit depuis le :
JPN 1er décembre 2007
AN 19 mai 2008
EUR 25 avril 2008
Prix Neuf : 89 €90

Genre : Sport (familial)
Thème : Fitness
Multijoueur : 2 Joueurs MAX , 8 joueurs peuvent êtres enregistrés dans les données

Dévellopeur : Nintendo
Éditeur : Nintendo
Site Officiel


Présentation du jeu :

Wii fit , est un jeux avant tout , très famillial , il peux être utilisé tout les jours , pour perdre du poids , où bien , de temps en temp , pour faire des jeux ...
Parmis les activitées disponibles on trouve :
-Le Yoga
-La gymnastique
-L'aérobic
-L'équilibre

Pour le yoage et la gym' , 5 activitées sont disponibles au départ puis 15 a la fin .
Et pour l'aérobic et l'équilibre seulement 3 au départ puis 9 a la fin .
On pourras aussi trouver dans un recoin caché , le test d'équilibre G/D :
Image

Les différents mini-jeux :

Pour le yoga et la gym' ce sont des exercices physiques connus ... je ne m'y atarde pas !

Pour l'aérobic :
-Hula Hoop
Image
-Step
Image
-Course 5mn : Pas besoin de wii board , mais de la télécommande
Image

Pour l'équilibre :
Le ski :
Image
Le saut à ski :
Image
Le défi bille :
Image

Le mode fitness :

Le mode fitness est une des principales réussites de ce jeux !
Le mode vous permet de :
-Calculer votre I.M.C
-Vous peser
-Mesurer votre centre de gravité
-Faire des tests d'équilibres
-Donner l'âge de votre corps

Au début , cela commence avec une mesure de gravité , où il ne aut pas bouger pendant 3 secondes ; puis une balance s'affiche , avec un point rouge , et se déplace suivant le trajet de votre centre de gravité , ensuite , la balance vous donne des conseils si vous n'êtes pas à 50 % / 50 %

Puis viens le mode I.M.C , ou il indique , si vous êtes obèses , suivant la taille , que vous avez rentrés au début de votre création de compte , si l'I.M.C est dans le jaune , vous êtes normal , mais vous pourrez ensuite fixer des objectifs !

Ensuite , la balance vous demande si , vous voulez Oui/Non , faire un test pour évauer votre age ...
2 jeux vus évalueronts , parmis eux :
Le test d'quilibre 50/50 , 20 pas G/D pour évaluer votre appui sur chaque pied , déplacement de son équilibre : Il faut toucher des carrés avec la balle rouge rouge qui représente votre CG , et la déplacer en appuyant son poids sur un endroit précis de la balance , le test à cloche pied : VOus devez vous mettre sur un pied , et tenir 30 sec , sans bouger , et ne pas tomber dans la zone rouge , qui s'agrandie de plus en plus ...
Ensuite ,la balance vous indique votre age ... Mais elle est sadique , et il se peux que , quand vous tombez sur 20 , un 3 tombe sur le 2 , et que l'on se retrouve avec 30 ans ...
Image
Vous pourrez ensuite valider votre entrainement avec un tampon :
Image

Conclusion :

Le jeux par lui-même , est plutôt bien réussi , et l'on plonge vraiment dans l'univers ...
Coté graphismes , on aurais pû faire mieux ... même si les Mii , sont mieux faits que sur les autres jeux ...
La musique : Elle est absolument merveilleuse , très comptine ...
Mais elle est tout le temps répétée , au final c'est vraiment nul ...
Par contre , les coachs qui sont avec vous , donnent des expliquations fortes agréables , mais , les voix sont toujours les mêmes , et il se peux qu'ils disent 100 fois : C'est bien ...


Note globale : 13 /20

Résultat , à la hauteur ... mais on attends impatiement le prochain mario qui utiliseras la fonction wii balance board




Image
Image
PSN iD : Alexcouter
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
 Page 1 sur 1 [ 14 messages ] 

Permissions du forum
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers:  

Connectez-vous et faites un don pour faire disparaitre cette publicité!

Notification

Untel à fait tel affaire cool et voici peut-être un lien...

SimpsonsCity.com est un forum sur le thème des Simpson sous forme d'une ville virtuelle. Avec une monnaie virtuelle, tu pourras jouer à des jeux en ligne, des concours et bien plus encore !

cron