Simpsons City
https://simpsonscity.com/

Et si les voitures n'existaient pas ?
https://simpsonscity.com/et-si-les-voitures-n-existaient-pas-t23819.html
Page 1 sur 3

Auteur:  bryan01 [ 03 Juin 2007 12:38 ]
Sujet du message:  Et si les voitures n'existaient pas ?

Que ferait-on sans les voitures ? Que feriez-vous si elles n'existaient pas ?


Edit G. : Correction terminée. Attention à l'orthographe et au sms !

Auteur:  lola88804 [ 03 Juin 2007 22:14 ]
Sujet du message: 

Si les voitures n'existaient pas ?

On prendrait nos vélos. Alors, la polution serait moindre. Alors on aurait pas à craindre autant pour les années futures. Alors Albert, 46 ans trois gosses pourrait mourir en paix, sans penser que ses enfants pourraient crever avec sa planète. Alors les campagnes publicitaires pour que la Terre garde la santé et la forme, ça existerait pas. On dépenserait pas autant d'argent pour prévenir les gens que la planète va mal. Alors les sous iraient aux pays en voie de dévellopement et aux pauvres qui meurent de faim au Zimbabwe. Idem pour les sous actuellement dépensés pour fabriquer ces connes de bagnoles... Et puis, vu qu'on ferait du vélo et de la marche, il y aurait aucune personne obèse puisqu'on ferait plein de sport. Et tout le monde aurait la santé, puisque le sport, c'est la santé.

Bordel ! Qui est le con qui a inventé les voitures ?? :lol:

Auteur:  spawn92 [ 04 Juin 2007 10:13 ]
Sujet du message: 

Sa aurait été pas mal de rester en carrosse lol
Pour information c'est cugnot qui a démarré avec la voiture a vapeur en 1769 c'est de la que tout commence.
Sans voiture on serait tout tailleé comme des cyclistes apart pour les plus flemmards et on mettrait 3 plombes pour aller en vacance, mais notre planète irait mieux.

Auteur:  Lenny [ 04 Juin 2007 10:43 ]
Sujet du message: 

Sans voiture, le progrès en matière de transport de masse augmenterait de façon telle que nous finirions pas sauver du temps. Cependant, cela pourrait créer de graves disparités économiques entre les gens qui habitent près des transports en commun et ceux qui n'ont pas les moyens de le faire. C'est un problème très complexe à ne pas prendre à la légère. Je suis 100% pour l'abolissions de la voiture, mais cela doit être fait progressivement. Commençons par mettre les voitures hors de nos villes et après on verra bien.

Auteur:  Elp-mï [ 04 Juin 2007 17:09 ]
Sujet du message: 

ouais, a bas les voitures !!!!!

LOL, honetement j'y souvent penser, et sa serait pas mal....
pas de polution, pas de rechaufement climatique, pas de... tout ce qui y est lier quoi...

comme je fais du vélo, evidement je pense que ca suffit comme moyen de trransport pour faire aller retour en ville ou quoi....

apres quand ca part trop loin tu prend le bus, l'avion, le train....

alors je dis interdison les voitures au moins de 60 ans !

Auteur:  bigbang [ 04 Juin 2007 18:31 ]
Sujet du message: 

J'acheterais une moto !


:voleur:

Auteur:  Elp-mï [ 04 Juin 2007 20:00 ]
Sujet du message: 

ouais dans ce cas la tu fais comme tout le monde qui n'arrive pas a se passer de la voiture, et c'est pire, car les voitures, c'es des 3 a 7 places ( voir plus ) et les motos deux places, donc sa polu encore plus...

Auteur:  Zarbi Botwin [ 04 Juin 2007 21:30 ]
Sujet du message: 

Abolir la voiture ne me parait pas être la solution. C'est trop radical et contraignant, puisqu'au fond, la voiture c'est la liberté (ouais ok le vélo aussi, le bus aussi, mais bon... hemhem). A par Lenny, je crois qu'aucun de ceux qui ont si vivement souhaité la disparition n'a l'âge de conduire, donc l'âge de bouger un peu plus loin que le centre ville. Sans oublier que les bus, c'est pas quand on veut, c'est pas de nuit non plus, et 50kilomètres a vélo a 5H du mat', c'est peu recommandable.

Et on parle de supprimer, mais que faites vous des voitures écolo ? On est à présent capable de créer des véhicules beaucoup moins voir non-polluants, et ça me semble être une solution bien plus avantageuse (avec des versions plus travaillées évidemment). Travailler là dessus avec efficacité et autant de volonté que si l'on voulait supprimer les voitures définitivement ferait gagner autant de temps à la planète.

Les usagers actuels de la voiture ne sont pas forcés de l'utiliser, la majorité pourrait également prendre les transports en commun, mais c'est le confort, l'intimité, la vitesse, la disponibilité de la voiture qui en font un choix préférenciel.

Un monde sans voitures ou autre engin à moteur reste pour moi une utopie trop pleine de fleurs et de sourires.

Auteur:  Lenny [ 04 Juin 2007 23:25 ]
Sujet du message: 

Je suis bien d'accord avec le fait de dire que bannir la voiture réduit la liberté. Cependant, cette liberté n'est pas forcément synonyme de bien être, du moins c'est ce que je pense. Une voiture peut être excitant quand l'on est jeune, mais elle devient vite banale en grandissant. On n'utilise plus la voiture parce que l'on en a envie ou besoin, mais bien parce que l'on devient habitué de la prendre. Zarbi, ton argumentaire renversé selon le fait que les gens n'utilisent pas le transport en commun parce qu'il n'est pas assez présent ne tient tout simplement pas la route pour la simple et bonne raison que ces mêmes personnes ne prennent pas plus le transport en commun lorsqu'il se trouve à côté de chez eux.

Le mythe de la voiture écologique est aujourd'hui très présent dans les esprits. Cependant, comme on l'a observé:

« Avec l’industrie automobile, il est aujourd’hui possible de produire des véhicules bien moins polluants par unité de puissance qu’il y a quelques dizaines d’années ; mais comme leur nombre, leur puissance, leur masse, les kilomètres parcourus, les habitacles climatisés augmentent, la pollution automobile augmente aussi. » - Wikipedia

On ne règle rien au problème fondamental, on en créer simplement l'illusion. Comme tu le dis on pourrait créer des véhicule non polluants, mais on ne fait pas pour la simple et bonne raison que la sphère économique est trop bien enracinée que l'on ne peut pas proposer de contre pouvoir au pétrole.

J'aimerais quand même rappeler que la voiture n'est pas plus rapide en ville que le vélo. On ne peut pas utiliser la vitesse comme argument ici.

Pour moi la voiture représente simplement une réel désire d'individualisme dans notre société qui trouve sa représentation en la voiture.

Auteur:  Zarbi Botwin [ 04 Juin 2007 23:57 ]
Sujet du message: 

Je ne suis pas tout à fait d'accord, oui la voiture n'est plus aussi grisante une fois bien rodée, mais à mon avis le besoin subsiste toujours. Que ce soit pour les personnes habitant loin, ou ayant à amener des jeunes enfants à l'école dans un temps bien défini, les personnes qui ne peuvent pas faire de sport (je pense au vélo), la voiture constitue à mon sens un réel besoin de la population. Sans oublier que la voiture a l'avantage de protéger des intempéries, ce qui n'est pas négligeable. Un bus également, mais le bus, on doit l'attendre, dehors. Et quant au vélo, n'en parlons pas.

Quant à la vitesse, j'ai tendance à penser qu'elle entre tout de même en jeu. Ou plutôt que "vitesse", je devrai dire "gain de temps", puisque ce n'est pas de km/H dont je parle. Comment fait un travailleur basique qui doit emmener son fils à l'école avant d'aller lui même au boulot ? Il ne peut pas y aller a vélo, son fils n'est pas assez grand pour faire autant de route, et arriver en sueur dans sa boite n'est pas l'idéal, et comme il habite à une dizaine de kilomètres de la ville où sont l'école et sa boite, les bus ne passent que toutes les heures. S'il arrive trop tôt, l'école n'est pas encore ouverte, s'il arrive trop tard, il n'arrivera pas à arriver à l'heure. Solution ? La voiture. Evidement, ce genre de cas n'est pas identique pour chaque personne, mais des millions de situations semblables à celle ci engendrent le besoin d'avoir une voiture. Et c'est là
que mon argumentaire renversé se justifie, puisque même si les transports en communs sont tout proche, le fait qu'ils ne correspondent pas aux besoins les court-circuitent et explique le fait qu'on ne les préfère pas a la voiture malgré leur proximité.

Mais comme tu le dis il y a aussi une question d'individualisme et d'habitude non négligeable.

Lorsque tu parles de la sphère économique, tu as raison également, mais supprimer totalement les voitures est tout aussi (si ce n'est plus) utopique que d'utiliser des voitures non polluantes. Alors quite à choisir entre deux choses qui n'arriveront jamais, conserver la voiture serait à mon goût pas plus mal. Et bien que la voiture écolo pour tous soit effectivement un mythe, son existence, même en des proportions qui peuvent paraître bien faibles comparé à toute la pollution du monde, n'est pas à dénigrer, puisqu'il vaut mieux 1 voiture sur 10 000 qui ne pollue pas, que 0 (chiffres au hazard)

Enormement de paramètres rentrent en compte dans l'idéologie "voiture". Le réel besoin se mélange avec l'individualisme, l'habitude, la frime, la fénéantise, et bien d'autres. C'est pourquoi je suis partisan d'un compromis, qui je pense satisferai plus de monde qu'une solution radicale comme envisagé dans ce topic. Evidemment, le résultat ne sera jamais parfait, mais comme de toute façon c'est pas demain la veille...

Auteur:  Lenny [ 05 Juin 2007 1:53 ]
Sujet du message: 

Les artisans, les livreurs, les secours, les handicapés, pour qui la voiture est nécessaire constitue à peine 1 automobiliste sur 10 en moyenne. Je crois qu'il faille trouver des alternatives viables à l'automobile. On ne peut pas en un jour changer du tout au tout, je crois que l'on est d'accord là dessus et à défaut de réponses, ça sera ultimement la voiture qui aura le dernier mot.

Alors oui c'est facile de justifier la voiture pour toutes ces personnes qui en ont besoin. Après, faut-il distinguer qui en a véritablement besoin. J'ai vu des parents amener leurs enfants à pied ou en vélo. C'est peut-être pas la norme, mais un bon nombre de personne en sont capables. Ici on ne peut pas parler de capacité, il s'agit simplement de volonté inexistante pour 80% des gens. Alors ces conducteurs parasites utilisent le malheur des autres pour justifier leurs actions. "Le vieux ne peut pas vivre sans voiture, le jeune ne le peut donc pas non plus". Ca me fait penser un peu au discours des Américains lorsque l'on leur parle du protocole de Kyoto (La Chine peut pas accomplir les mêmes objectifs de réduction de gaz à cause de sa pauvreté, alors nous non plus).

Bien sur quand je parle de vitesse, je ne parle pas de vitesse pure non plus. Bien sur que la voiture va plus vite sur les lignes droites, sur les boulevards, mais ajoute à ça le temps passé à trouver une place de parking et à travailler pour payer sa voiture et tu verras que les transports en communs et le vélo battent tous les records. Encore là on peut nuancer. La vitesse moyenne d'une voiture en agglomération est de 15 à 20km. Si tu as déjà fait du vélo, tu verras que c'est juste trois kilomètre/heure au dessus de la vitesse moyenne des cyclistes.

Pour ce qui est du confort en voiture, tout est relatif. Un totomobiliste te dira que le mieux c'est l'air climatisée et le cycliste te dira que c'est l'air pur qui caresse la joue. Bref, rien ne constitue un argument ici encore une fois. Personnellement, j'ai longtemps voyage toute saisons en vélo à Montréal et si tu veux je te donnerai volontiers quelques conseils pour les intempéries (neige, pluie, vent, chaleur) . Bien sur, je me considère un cas quelques peu extrême, je ne demande pas ça à tout le monde, mais il faut simplement savoir que c'est faisable.

Alors oui il faut de meilleurs moyens de transports. Mais la force publique ne prendra conscience de l'importance de ces transports que si les gens les utilisent. Il y a des gens qui ont une voiture, mais qui utilisent le transport en commun lorsque possible. C'est tout à fait respectable, mais le fait est que la majorité des gens ne le font tout simplement pas.

Je n'aime pas trop le mot interdire la voiture. Je lisais David Suzuki et il expliquait que le véritable coût social d'un litre d'essence n'est pas le dollar (ou l'euro) payé à la pompe, mais trois fois plus! Ces couts se répercutent dans la société et constituent par exemple un certain nombre d'arbre à replanter par litre d'essence consommé, couts des routes, couts de la délocalisation de la production etc...) Pourquoi ne pas tout simplement taxer l'essence à son véritable côût? Mais là on en revient au problème de la sphère économique

Je sais qu'il n'est pas facile de délaissé une voiture. C'est comme la cigarette sauf que la société encourage la voiture contrairement à celle-ci.

Auteur:  HomerSimpsons [ 05 Juin 2007 18:34 ]
Sujet du message: 

Si les voitures n'existaient pas le monde tournerait bien moins vite !
Bah oui, car avec les voitures, le monde va vite et tout le monde peut se déplacer rapidement !
Alors qu'à l'époque sans les véhicules : il fallait donné un rendez-vous à la personne concernée 6 jours avant !

Galère ...

Auteur:  marilou59 [ 05 Juin 2007 18:42 ]
Sujet du message: 

rah, ce serait tellement bien, mon vieux brian01( :P )
Une voiture sa pollue tellement !!! mais tellement ! t'imagines même pas !!!
S'il n'y avait plus de voiture, même des électriques s, c'est sur ce serait 10 fois moins pratique mais on sortirait de notre petit confort et de nos habitudes...
et puis on trouvait le moyen d'avoir autrechose comme moyen de transport, t'inquiète pas !!

bon salut bryan( :P )c'est sympa de metre des questions comme sa sa fait réfléchir sur lavenir de la planete ! :)

Auteur:  ElBarto27 [ 05 Juin 2007 20:22 ]
Sujet du message: 

Sans les voitures, ce serait un peu le bordel, prenons ceux qui rentrent presque en voiture dans le magasin, je ne sais pas ce qu'ils deviendront s'il devaient faire quelques kilomètres à pied.

Mais si on interdit les voitures on interdit aussi tous les engins motorisés, ce serait un retour en arrière, nous serions obligé de démenager pour être plus près du boulot d'où une formidable hausse des prix des logements, moins de gens partiraient en vacances et l'économie en sera réduite sans les benefices engendrés par les touristes, de même que les imports/exports ou les competitions sportives.

Pour vivre sans voiture il n'aurait pas fallu l'inventer, maintenant c'est trop tard, peu de gens peuvent se passer de la voiture désormais, c'est triste mais bon, et l'économie sera en chute libre avec une baisse considerable des gains touristiques et des imports/exports.

Il y aurait plus de SDF et de chomeurs, ceux qui ne voudront pas demenager pour être plus près du boulot se retrouveront au chomage et ceux qui voudront s'en rapprocher n'auront pas assez d'argent pour s'acheter un logement, un sacré cercle vicieux...

Auteur:  Lenny [ 05 Juin 2007 21:18 ]
Sujet du message: 

J'aimerais vous rappeler qu'il existe d'autres alternatives à la voiture.


Edit W:Mais vasy vasy dévelloppe un peu ton argumentation !Tu m'as l'air nouveau, bienvenue sur SC Lenny !Oh, en verlant ça fais grand fleuve d'égypte ton pseudo !Tu peux aller à l'office du tourisme te présenté et voir les règles de ce forum !Notamment que le flood est pas bien vu !Si tu as une question, demande moi !

:voleur:

Page 1 sur 3 Zone horaire: Europe/Paris
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/