Quel et votre avis sur le pen ?


 Page 1 sur 6 [ 86 messages ] 
Auteur Message

bart le skateur

Citoyen

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 21 Sep 2005 12:57
  • Messages: 136
  • Localisation: chez moi
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message: Quel et votre avis sur le pen ?
Publié: 13 Jan 2006 20:59

salut! bon mon topic est sur le pen je vous demande votre avissur lui voila. :wink:




EDIT par Tmysimpsons:

J'ai fait le ménage de ce topic, vous avez put remarquer les réponses de Nava et Mikelele qui valent le coup d'être lu! C'est pour cela que je vous demanderais un avis objectif, détaillée... Tout messages que je jugerez pas à la hauteur sera supprimé!

Ce topic ne sera malheureusmeent pas transféré vers le bar de Moe, parce qu'un sujet similaire existe déjà, je penses! Ceci ne vous empeche pas de donné votre avis mais, sil-vous-plait, pas de "Pen yé Hot" comme j'ai put le voir ;)




tous unis pour BART LE SKATEUR!!!!!!!!

Image

Dernière édition par bart le skateur le 23 Août 2011 8:29, édité 1 fois au total.

Dugudule

Big Star

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 16 Août 2005 13:14
  • Messages: 1905
  • Localisation: Palestine.
  • Dollars: 1 339.00$
Sujet du message:
Publié: 13 Jan 2006 21:47

Heu symbol simpsons Le pen est un homme politique en France tu ne dois pas le connaitre .

Je donnerais mon avis quand je serais sur que ce topic n'est pas n'importe quoi et quand les autres le feront. En attendant je vais :zzz:




Dugudule : Aout 2005 - Janvier 2008

Dernière édition par Dugudule le 23 Août 2011 8:30, édité 1 fois au total.

Nava

Jeune Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 16 Juin 2005 23:07
  • Messages: 2091
  • Dollars: 345.00$
Sujet du message: JML
Publié: 13 Jan 2006 21:58

Ouhlà !! :o
Sacré débat que tu lances là... Je ne sais pas si ce topic a déjà été laissé une fois, mais dans ce cas il m'a toujours échappé et je crois que c'est un gros manque de ne pas avoir un sujet qui traîte de ce point particulier.
Jean Marie Le Pen pour les Français, chaque pays, en général, a son Jean Marie Le Pen, son homme d'extrême droite, l'incarnation de toute une accumulation d'idées et de valeurs morales ( ou non-valeurs ).
Pour commencer le charmant tableau, mentionnons le fait que Jean Marie Le p'Haine est né à La-Trinité-Sur-Mer, dans le Morbihan, et c'est un patrimoine dont souffrent le Morbihan et la Bretagne, comme vous pouvez vous en douter.

Pour présenter ce Monsieur, voici une brève indication, j'ai fait un recoupement d'informations diverses, en sélectionnant des passages :

Jean-Marie Le Pen, né le 20 juin 1928 à La Trinité-sur-Mer (Morbihan), est un homme politique français d'extrême droite (ou de droite nationale, selon sa propre expression), issu des courants poujadistes. Il est actuellement président du Front national (FN), parti politique à ne pas confondre avec l'ancien mouvement de résistance Front National, créé en 1941 par le parti communiste français.
Il est élève au collège des jésuites "Saint François Xavier" à Vannes ( bonjour l'héritage ), puis au lycée de Lorient. Il entre ensuite à la faculté de droit de Paris.
Il est un temps vice-président du Comité Pierre de Coubertin, et exerce les métiers de marin-pêcheur, mineur de fond, métreur d'appartements, ambulant des PTT...
En 1955, il est le délégué général de l'Union de Défense de la jeunesse française.
Jean-Marie Le Pen est un ancien soldat des guerres d'Indochine et d'Algérie. Il sert en 1955 comme officier dans le 1er Bataillon étranger parachutiste en Indochine (sous-lieutenant).
À vingt-sept ans, il est le plus jeune député de l'Assemblée nationale. Il sera exclu de l'UFF en 1957. Cette même année, il devient secrétaire général du Front national des Combattants (FNC) et il devient le premier homme politique à présenter un Français de confession musulmane, Ahmed Djebbour et obtenir son élection.

Certaines sources contradictoires assureraient qu'il aurait perdu son œil gauche en essayant de le sauver d'un lynchage.

Il quittera par la suite les bancs de l'Assemblée nationale et se porte volontaire pour se battre pour la défense de l'Algérie française.

Quarante ans plus tard, il justifie l'usage de la torture lors de son temps de service en Algérie, contre des partisans avérés ou présumés du FLN, cette pratique étant, selon lui, nécessaire pour lutter contre le terrorisme. Il déclarait en 1962 dans un entretien accordé au journal Combat « J'ai torturé parce qu'il fallait le faire », après des propos dans le même sens tenus en 1957 à la tribune de l'Assemblée nationale et la même année lors d'un dîner consacré à la justice en Algérie. Il revient plusieurs années après sur ses déclarations et affirme n'avoir jamais lui-même pratiqué la torture.

Il participe plus tard à l'opération franco-britannique de Suez. Jean-Marie Le Pen est décoré de la Croix de la valeur militaire. Il estime que son engagement politique est fondé sur l'amour du peuple et de la patrie.

En janvier 1971, sa maison de disques (la Serp) édite un disque intitulé Le IIIe Reich. Voix et chants de la Révolution allemande, ainsi qu'entre autres les chants de l'Armée Rouge ou les discours des dirigeants communistes, comme Lénine. L'un de ces disques lui vaut une condamnation en 1971 pour « apologie de crimes de guerre ».
En 1972, il est appelé à présider le jeune Front national (parti créé par l'Ordre Nouveau, afin d'élargir son champ électoral) et continue son combat pour ses idées nationalistes. Les résultats électoraux du Front national sont en hausse depuis les élections municipales de 1983 (à Dreux).

En 1984 et 1999, Jean-Marie Le Pen est élu député au Parlement européen. Néanmoins, à la suite de la décision de la Cour européenne de Justice, il est privé de son siège de parlementaire le 10 avril 2003. Cette décision fait suite à sa condamnation en 1998 pour agression et à un décret du Conseil d'État français du 31 mars 2000 mettant fin à son mandat d'eurodéputé.

En 1992 et 1998, il est élu au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il rencontre le plus de succès dans l'est et le sud-est de la France, où le développement économique est le plus faible et où existent de nombreuses tensions sociales, en partie liées aux communautés d'origine maghrébine et Pieds-Noirs.

La plus jeune de ses filles, Marine Le Pen, est membre du Bureau politique du Front national et l'une de ses vice-présidentes depuis avril 2003.

En avril 1974 : se porte candidat à l'élection présidentielle et obtient 0,74 % des voix
En avril 1988 : candidat à l'élection présidentielle, il obtient 14,38 % des voix
En avril 1995 : candidat à l'élection présidentielle, il obtient 15 % des voix
Le 21 avril 2002 : à l'élection présidentielle, il obtient 16,86 % des suffrages (sur 16 candidats) et se qualifie ainsi pour le second tour,
Le 5 mai 2002 : obtient 17,94 % des voix au deuxième tour de l'élection présidentielle contre 82,06 % pour Jacques Chirac
En juin 2004 : réélu au Parlement européen.




Style
Ses propos, délibérément provocateurs, choquent souvent, en particulier lorsque ses remarques sont perçues comme racistes ou sexistes. Ils procèdent probablement d'une stratégie d'accès aux médias, car il se plaint que ses propos plus modérés sont généralement passés sous silence.

Un scandale éclate lorsqu'il déclare que les chambres à gaz sont un « point de détail de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale ». Son argumentation reposera plus tard sur le fait que ces chambres à gaz ne sont pas le seul lieu où des gens ont perdu la vie pendant la seconde guerre mondiale et, qui plus est, ne seraient pas mentionnées dans les Mémoires sur la deuxième Guerre mondiale de Winston Churchill (Plon, 1953), point qu'il n'avait pas mentionné sur le moment ;
En parlant des malades du sida, le 6 mai 1987, à la télévision (Antenne 2), il dit : « Les sidaïques, en respirant du virus par tous les pores, mettent en cause l'équilibre de la nation. (…) Le sidaïque est contagieux par sa transpiration, sa salive, son contact. C'est une espèce de lépreux ». Il invoque souvent que cette forme d'expression est pour lui le seul moyen de se faire entendre, ses propos n'étant selon lui jamais retransmis par les médias que lorsque que ceux-ci estiment, à tort ou à raison, pouvoir s'en servir contre lui ;
En 1987, il se prononce pour un moratoire des dettes des pays du tiers-monde ;
Le 2 septembre 1988 : « Monsieur Durafour et Dumoulin, obscur ministre de l'ouverture dans laquelle il a d'ailleurs immédiatement disparu, a déclaré : nous devons nous allier aux élections municipales, y compris avec le Parti communiste, car le PCF, lui, perd des voix tandis que l'extrême droite ne cesse d'en gagner… M. Durafour-crématoire, merci de cet aveu. »
Un autre propos, non relayé, concernait en 2001 le cinquantième anniversaire de la CECA : « Constatons que cinquante ans après la création de cet organisme, on ne fait pour ainsi dire plus ni de charbon ni d'acier en Europe. Voilà le brillant résultat des institutions européennes », ironisa-t-il.
« Croyons-nous pour autant que l'anarchisme triomphera comme force révolutionnaire et bâtira la société rêvée par Proudhon et ses disciples ? Non. Nous sommes plus près de croire que la vocation de l'anarchisme est à la fois plus profonde et plus durable. La défense de l'homme, de sa personnalité, maintenant, demain et toujours et dans toutes les formes de société imaginables. Jamais la tâche ne sera achevée, la tâche de l'anarchisme, c'est de défendre l'individu de son annulation dans la communauté mais en sachant que la tension subsistera toujours. » (in Le Courant anarchiste en France depuis 1945).
Il est connu pour ses débordements oratoires, ses références à l'histoire de France (avec des simplifications ou des raccourcis parfois vivement contestés), ainsi que pour des commentaires jugés en diverses occasions racistes et antisémites : il est pour certains condamné, pour d'autres relaxé.

Ses partisans soulignent quant à eux que son équipe comporte des personnes d'origines diverses, de confession juive comme Jean-Pierre Cohen, d'origine maghrébine comme Farid Smahi, ou antillaise comme Huguette Fatna. Ils affirment aussi qu'une partie de la communauté juive de France se serait rapprochée de ses idées, ressentant une pression de l'antisémitisme en France dont la responsabilité serait à imputer en partie à l'immigration musulmane que Jean-Marie Le Pen estime responsable de nombreux maux.


Citations
« Ce qu'il faut dire aux Algériens, ce n'est pas qu'ils ont besoin de la France, mais que la France a besoin d'eux. C'est qu'ils ne sont pas un fardeau ou que, s'ils le sont pour l'instant, ils seront au contraire la partie dynamique et le sang jeune d'une nation française dans laquelle nous les aurons intégrés. J'affirme que, dans la religion musulmane, rien ne s'oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet. Bien au contraire, sur l'essentiel, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale. D'autre part, je ne crois pas qu'il existe plus de race algérienne que de race française… Je conclus : offrons aux musulmans d'Algérie l'entrée et l'intégration dans une France dynamique. Au lieu de leur dire, comme nous le faisons maintenant : "vous nous coûtez très cher, vous êtes un fardeau", disons-leur : "nous avons besoin de vous, vous êtes la jeunesse de la nation". » (Journal Officiel 28 janvier 1958)
« Vous n’ignorez pas, monsieur Mendès-France, quel est votre réel pouvoir sur le pays. Vous n'ignorez pas que vous cristallisez sur votre personnage un certain nombre de répulsions patriotiques et presque physiques ! » (À l'Assemblée nationale, le 11 février 1958)
« Il faut qu'il y ait une autorité, et nous pensons que l'autorité la plus qualifiée dans un ménage est celle de l'homme. » (La droite aujourd'hui, 1979)
« Demain les immigrés s'installeront chez vous, mangeront votre soupe et coucheront avec votre femme, votre fille, votre fils. » (14 février 1984).
« Comment donc devraient être les gens du Front national ? Chevelus, hirsutes, crasseux, dépenaillés, puant le joint et l'entrejambe mal lavé ? [...] Ils me font penser [les jeunes giscardiens] à ces pauvres gamins, ces jeunes Athéniens qui s'avançaient, lèvres peintes et tête couronnée de violettes, face aux rudes soldats de Philippe, qui les sodomisaient avant de les égorger. » (1er mai 1984).
« Les femmes maghrébines sont en rut, enfin en action, c'est la même chose. » (Le Monde, 8 juin 1984).
« Un libéral, c'est une vieille dame sur le point d'être violée et qui commencerait par plier sa jupe. » (1984).
« Quand j'appelle un plombier, ce n'est pas pour le retrouver dans mon lit. » (1984).
« Le Pen est là pour empêcher les autres partis de 'bander à quatre'. » (1984).
« Nous avons, si j'ose dire, défloré le sujet. Quand Chirac a débarqué, un quart d'heure après moi, l'accueil était défraîchi… Lafleur avait déjà servi… » (1985).
« Paris prend la tête de la croisade contre le gouvernement de Prétoria, coupable d’apartheid et réputé antidémocratique pour ne pas appliquer le suffrage universel ; mais la France elle-même a longtemps pratiqué le suffrage censitaire et refusé le droit de vote aux femmes jusqu’en 1945 : était-elle pour autant un pays antidémocratique ? » (La Lettre de Jean-Marie Le Pen, 15 septembre 1985)
« Quand on en est à montrer mes fesses et celles de ma femme, c'est vraiment qu'on n'a plus beaucoup d'arguments à m'opposer. » (1987).
« Le sidaïque est contagieux par sa transpiration, sa salive, son contact. C'est une espèce de lépreux » (mai 1987)
« J'ai déjà les naseaux dans l'arrière-train de Jacky Crack. » (1988).
« Les ministres qui prônent l'encul… turation. » (1988).
« Michel Rocard, le champion du retrait volontaire. » (1988).
« La Déclaration des droits de l'homme est la mère de tous les grands mouvements totalitaires du XXe siècle, car très rapidement l'aspiration à l'humanisme et à l'humanitarisme débouche sur la terreur. » (La Trinité-sur-Mer, meeting du Front national, 26 août 1989)
« Le mot anus évoqué après Carpentras par le président de l'Assemblée nationale avait, en quelque sorte, dans la bouche de M. Fabius, le bruit d'une rime. » (1990).
« Et j'ai dit un peu plus même, mais ça n'a pas été retenu, comme si ça gênait aux entournures. J'ai même dit qu'un certain nombre d'entre eux étaient des assassins, c'était ceux qui avaient, en particulier au gouvernement, sciemment autorisé la vente du sang contaminé par le sida et qui ont déclenché cette maladie chez plusieurs milliers, voire dizaine de milliers de personnes ainsi condamnées à mort. […] Vous savez combien les corps géométriques sont chers par leur signification ésotérique, à la fois à M. le président de la République et au chef du Ku-Klux-Klan français, M. Ragache, le grand chancelier du Grand Orient de France, qui a récemment lancé l'appel de détresse contre le Front national en précisant que ses soixante-quatre mille membres (1) allaient s'infiltrer dans les organisations et dans les partis pour que tout cela marche d'un même élan. » (Réunion publique à Amiens, janvier 1992, cité dans Le Monde du 22)
« L'affirmation que leur corps leur appartient [aux femmes] est tout à fait dérisoire, il appartient à la vie et aussi en partie à la nation. » (entretien au Parisien, 20 mars 1996)
« Je trouve artificiel de faire venir des joueurs de l’étranger et de les baptiser ‘équipe de France’ […] La plupart des joueurs français ne savent pas ou ne veulent pas jouer La Marseillaise. […] Je constate que la plupart d'entre eux restent bouche bée, quelquefois, même, pour certains, le visage hostile. » (déclaration à Saint-Gilles, 23 juin 1996)
« Oui je crois en l’inégalité des races, oui, bien sûr, c’est évident, toute l’histoire le démontre. En 1500 ans, la France a montré la suprématie de sa civilisation. » (Université d'été du FN, 30 août 1996)
« Oui, je crois en l'inégalité des races […] Aux Jeux Olympiques, il y a une évidente inégalité entre la race noire et la race blanche, c'est un fait. Je constate que les races sont inégales. C'est une banalité. » (Europe 1, 9 septembre 1996)
« Ainsi sont interdits toute action au plan national, tout effort de redressement, toute politique volontariste. […] Tous les jours, on traque le nazisme. Contre les tenants de ces idées réputées dangereuses, on sonne l’hallali. […] Nous n'acceptons pas de voir limité nos libertés et nos droits parce que nous ne sommes pas juifs. […] Un culte des droits de l’homme en train de muer en religion totalitaire, envahissante avec ses dieux, Oncle Sam, Big Brother, le dollar et son clergé antifasciste et antiraciste. » (Paris, salle Wagram, 2 mars 2000)
« Notre sécurité interne est donc menacée par la déferlement continu d’une immigration désormais planétaire, c’est-à-dire multiculturelle. […] Au fond, la politique c'est comme la génétique. Quand on porte dans son patrimoine le gène de petit agent de groupuscule gauchiste infiltré dans un grand parti, on reste toujours ce petit activiste. Et comme les petits s'assemblent parce qu'ils se ressemblent, à chacun son réseau : d’un côté le réseau “Jospin-Talamoni” contre Santoni, de l'autre, le réseau Ben Laden et l’Afghanistan contre Bush et les États-Unis. » (Fête des BBR, 23 septembre 2001)
« Je suis socialement à gauche, économiquement à droite et plus que jamais, nationalement de France. Mais surtout , je suis un homme libre, un patriote qui n'a qu'une ambition : la France et les français. » (21 avril 2002)
« Le jour où nous aurons en France, non plus cinq millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont. Et les Français raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux » (Le Monde du 19 avril 2003)
« En France du moins, l'occupation allemande n'a pas été particulièrement inhumaine, même s'il y eut des bavures […] Sur le drame d'Oradour-sur-Glane il y aurait ainsi beaucoup à dire." (« Rivarol », 7 janvier 2005)
« Ce n’est pas moi qui étais un ami du chef de la police de Vichy, c’était François Mitterrand ! » (RTL, 13 janvier 2005)
« C'est assez drôle de voir cet aristo déguisé en sans-culotte. M. de Villiers va au peuple comme la vache va au taureau » (RTL, 13 janvier 2005)


La question de la succession
Évoquant la rivalité implicite entre Bruno Gollnisch et Marine Le Pen dans l'optique de sa succession, Jean-Marie Le Pen a déclaré, dans un entretien au Figaro du 6 novembre 2004 :

« La succession n'est pas ouverte. Il y a peut-être des gens qui, le soir, mettent des épingles dans des poupées de vaudou en pensant à moi. Mais pour l'instant, je ne me sens pas hors de combat ni hors de situation. »
Il a également confirmé, à cette occasion, qu'il avait subi, avant et pendant la campagne pour l'élection présidentielle de 2002, un traitement pour lutter contre un cancer localisé, et qu'il en serait désormais guéri. Son seul souci de santé actuel se limitant, selon lui, à un problème d'arthrose de la hanche pouvant le contraindre à une « opération banale ».


Procès
[modifier]
Condamnations
Janvier 1960 : condamné pour des menaces de mort proférées à l’encontre d’un commissaire de police.
27 avril 1964 : condamné pour coups et blessures volontaires.
16 janvier 1969 : condamné à trois mois de prison avec sursis et 20 000 F de dommages et intérêts pour coups et blessures volontaires par le Tribunal de grande instance de Paris.
14 janvier 1971 : reconnu coupable par la Cour de cassation d'« apologie de crime de guerre ». La pochette d'un disque édité par la Serp affirmait : « La montée vers le pouvoir d'Adolf Hitler et du Parti national-socialiste fut caractérisée par un puissant mouvement de masse, somme toute populaire et démocratique, puisqu'il triompha à la suite de consultations électorales régulières, circonstance généralement oubliée. »
11 mars 1986 : condamné au franc symbolique pour « antisémitisme insidieux » (peine confirmée en appel le 9 juillet). Jean-Marie Le Pen s'en était violemment pris à des journalistes juifs ou d'ascendance juive : « Je dédie votre accueil à Jean-François Kahn, à Jean Daniel, à Yvan Levaï, à Elkabbach, à tous les menteurs de la presse de ce pays. Ces gens-là sont la honte de leur profession. Monsieur Lustiger me pardonnera ce moment de colère, puisque même Jésus le connut lorsqu'il chassa les marchands du temple, ce que nous allons faire pour notre pays. » Et il leur accordait comme circonstance atténuante de n'avoir « appris le français que récemment ».
27 mars 1986 : reconnu coupable d'apologie de crimes de guerre dont la déportation pour l'édition d'un disque sur lequel on peut entendre « un hymne du parti nazi » et « Vive Hitler ».
16 novembre 1987 : condamné à 3 000 F d'amende et 8 000 F de dommages et intérêts à verser au Mrap pour « provocation à la haine, la discrimination et la violence raciale » par le Tribunal de Paris à la suite de la distribution d'un tract lors des élections municipales de 1983. Condamné lors du même procès à 5 000 F d'amende pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale » pour ses propos lors d'une l'émission du 14 février 1984, selon lesquels « le monde islamo-arabe » constituerait un « danger mortel ». Peines confirmées par la Cour d'appel de Paris le 29 mars 1989.
23 mai 1991 : condamné par la Cour d'appel de Lyon pour « utilisation du terme SIDA pour stigmatiser l'immigration qui représenterait un danger aussi grave que la maladie porte une atteinte intolérable à la dignité des malades, qui ont droit au respect et à la solidarité et également une atteinte intolérable à la dignité des populations immigrées ».
18 décembre 1991 : condamné par la Cour d'appel de Versailles pour « banalisation de crimes contre l'humanité » et « consentement à l'horrible » pour avoir déclaré : « Je me pose un certain nombre de questions. Je ne dis pas que les chambres à gaz n'ont pas existé. Je n'ai pas pu moi-même en voir. Je n'ai pas étudié la question. Mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. [...] Si, c'est un point de détail ! Voulez-vous me dire que c'est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire, que c'est une obligation morale ? Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions. »
3 juin 1993 : condamné à 10 000 francs (1 524 euros) d'amende par la Cour d'appel de Paris pour son « Durafour-crématoire » (prononcé après l'appel de Michel Durafour à « exterminer le Front national ») « injure publique » au ministre de la Fonction publique de l'époque, Michel Durafour. Le 7 décembre de la même année, la Cour de cassation a rejeté son pourvoi.
8 novembre 1995 : condamné à un redressement de 1,4 millions de francs (213428 euros) pour « oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer ».
15 novembre 1996 : condamné pour « atteinte gravement portée à un magistrat ».
6 janvier 1997 : condamné à 6 000 F d'amende par le Tribunal de Strasbourg pour avoir qualifié l'association Ras l'front de « mouvement de tueurs de flics ».
4 juillet 1997 : condamné par le Tribunal de Paris pour propos racistes.
26 décembre 1997 : condamné à 300 000 F de consignation pour diffusion du jugement dans des journaux, à un franc symbolique de dommages et intérêts à onze associations plaignantes et à payer leurs frais de justice par le Tribunal de Nanterre pour « banalisation de crimes contre l'humanité, consentement à l'horrible », pour avoir dit que « dans un livre de mille pages sur la Seconde Guerre mondiale, les camps de concentration occupent deux pages et les chambres à gaz dix à quinze lignes, ce qui s'appelle un détail ».
2 avril 1998 : condamné à deux ans d'inéligibilité (réduits à un an par la cour d'appel, qui ajoute 8 000 F d'amende) et trois mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Versailles pour « violences en réunion » et « injures publiques » (faits requalifiés par la cour d'appel en « violences sur personne dépositaire de l'autorité publique dans l'exercice de ses fonctions ») pour avoir agressé la maire et candidate socialiste Annette Peulvast-Bergeal (qui portait son écharpe d'élue) lors des législatives de 1997.
9 septembre 1998 : condamné au franc symbolique pour avoir présenté une tête en carton à l'effigie de Catherine Trautmann lors d'un meeting du Front national en 1997.
10 septembre 1999 : La Cour d'appel de Versailles considère que la réitération des propos pour lesquels il a déjà été condamné, ("le point de détail", NDLR) sur le fondement de l'article 1382 du Code civil (responsabilité délictuelle), caractérise le trouble illicite et confirme le jugement de première instance. (MRAP, avril 2002)
10 juin 1999 : condamné à 12 000 DM (environ 6 000 €) d'amende par le tribunal d'instance de Munich pour incitation à la haine raciale et apologie de crime de guerre. ("le point de détail", NDLR) (MRAP, avril 2002)
2 avril 2004 : Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Jean-Marie Le Pen à 10 000 euros d'amende pour provocation à la haine raciale, en raison de propos tenus l'an dernier dans une interview au quotidien Le Monde. Jean-Marie Le Pen devra également verser 5 000 euros de dommages et intérêts à la Ligue des droits de l'homme et la même somme à la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), qui étaient parties civiles.


Ma réponse tient en quelques mots : si vous êtes français et que vous êtes en âge de voter, faites-le, surtout, car ne pas le faire aide cet homme; c'est lui qui tire bénéfice des frasques des autres politiques. Si vous voulez voter "sanction", faites le en réfléchissant aussi. Votez pour n'importe qui sauf pour cet homme. Vous noterez qu'il aura, de façon certaine, les 500 signatures de maires français nécessaires à sa candidature aux Présidentielles de 2007. Ne faites pas de bêtises à ce moment là. Et rappelez vous que le message de ce Monsieur n'est pas altéré par sa fille et sa démagogie.


EDIT :
Et que ceux qui soutiennent cet homme s'asument. amen.


Dernière édition par Nava le 23 Août 2011 8:30, édité 1 fois au total.

Un personne aime ce message : xavier

elpipa

Star

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 23 Nov 2005 19:38
  • Messages: 1430
  • Localisation: Dans l'immensité sidérale du vide du cerveau d'Homer (en haut à droite)
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 13 Jan 2006 22:47

Je suis tout à fait d'accord avec toi navack, je trouve cet homme infect, c'est un vrai enculé de bâtard qui mérite que de crever (excusez-moi rien que de parler de lui ça m'énerve!! ENCULé!!)
Bon je vais essayer de m'exprimer un peu mieu au sujet de cet homme politique qui est un gros raciste de mes deux...
En fait son but est de faire peur aux français en leur disant que "l'arabe" est à nos portes, qu'il va voler notre travail (ou tout court) et donc qu'il faut le bouter hors de France! Voilà comment cet homme résoud ces problèmes, en les mettant chez le voisin (excusez-moi, c'est immonde ce que je dis... :( ) au lieu de justement essayer que l'intégration des immigrés et des descendant d'immigrés se passent mieux...
Et le pire c'est que ça marche! Il a réussi lors des dernières présidentielles à passer le premier tour parce qu'il avait fait peur aux français avec des propos xénophobes! Car quand on voit qu'un petit village d'Alsace à voter massivement Le Pen alors que la plupart des habitants n'ont jamais vu un noir à part à la télé (qui relaie parfaitement cette image de voyous d'ailleurs...), c'est qu'il y a forcément un truc qui les a convaincu...
Peut-être pourrait-on même ouvrir le débat jusqu'à Nicolas Sarkozy, Mr. Nicolas Sarkozy, notre vénéré ministre de l'intérieur et président de l'UMP, futur candidat à l'élection présidentiel! Là, je suis sûr qu'un débat va s'ouvrir sachant que plus de la moitié des français l'aime bien... Pour ma part je le déteste, même, je le haie!! Cet homme, cette chose est tellement immonde!! (Putain je suis encore énervé, désolé...) Mais ce mec a par exemple, après les incendies qui ont eu lieu dans les immeubles insalubres en France vers octobre-novembre, ce mec est arrivé sur place assez vite, et la première chose que cet enflure a demandé aux rescapés étaient si ils étaient des sans-papiers!! ENCULé! Va crever dans un de ces vols charter que tu aimes tant!!
Enfin... Je crois que je vais m'arrêter là pour l'instant... Je vais attendre vos réactions pour réagir... Vous pouvez me contredire (avec des arguments super-convaincants) je pourrai pas vous tapez, on se rencontrera jamais...




Image

Un peu perdu en ce moment...

Dernière édition par elpipa le 23 Août 2011 8:30, édité 1 fois au total.

elpipa

Star

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 23 Nov 2005 19:38
  • Messages: 1430
  • Localisation: Dans l'immensité sidérale du vide du cerveau d'Homer (en haut à droite)
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 13 Jan 2006 23:06

bart le skateur a écrit:
oué ces vrai il est vraiment infecte chez pas comment il a pu exister.


Ils servent à quoi tes meesages à part à dire oui... Si je te disais que t'étais un ***** tu dirais oui...? OUI?
Tu peux argumenter pour ne pas être un mouton...




Image

Un peu perdu en ce moment...

Dernière édition par elpipa le 23 Août 2011 8:30, édité 1 fois au total.

Mikelele

Star

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 14 Juil 2004 22:55
  • Messages: 1591
  • Dollars: 1 257.51$
Sujet du message:
Publié: 13 Jan 2006 23:16

Ne parlos pas de Sarko ici, même si je le porte pas dans mon coeur, il ne doit pas renter dans le débat, et ça nous fera du bien à tous ne pas en entendre parler dans ce topic.

Le Pen, c'est tout d'abord un ancien militaire. Les bases sont donc mauvaises. Mais le reste n'est pas mieux. Quand un vieux crouton qui n'est pas sorti de ses banlieues chics depuis vingt ans et qui vit trnaquillement une vie de bourge en ne se souciant que des sa propore gloire, ça donne un démago-faciste-raciste.

La droite simple n'est pas réputé pour son amour de l'étranger et des prolos, mais Le (petit) Pen(is) dégage une haine contre toutes les ethnies et les non-patrons ou sympathisants MEDEF. Bien sur, les 18% de "français" qui votent pour lui ne sont pas des gros bourges colonialistes, mais quand on mattraque la même à des personnes ayant un petit QI, ils finissent par y croire.

J'ai débattu, il y a deux jours avec un partisan du borgne (faut l'étrangler ce borgne mais au sens propre) et ses arguments étaient bien faibles. Il ne m'a répété qu'une chose : "je suis pas raciste mais...". Je vous laisse imaginé la suite....

Les citations que Nava a mises sont édifiantes : Le Pen est sexiste et raciste. Les sexistes, je leur crache à la gueule, et les racistes je leur chie dessus.

Et puis comme disait Mr Séchan : "L'homme est loup pour l'homme (pas de lui) mais le plus souvent les loups blancs sont plus sauvages et plus méchants (et plus cons)"


Dernière édition par Mikelele le 23 Août 2011 8:30, édité 1 fois au total.

tahiti_bart

Habitant

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Jan 2006 18:46
  • Messages: 70
  • Localisation: Dans le 93
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 16 Jan 2006 22:03

Moi je deteste Le pen car il veut virrer tout les etrangers et comme ma mere est Finlandaise et moi a demi finlandais il pourrait virer ma mere :cry:




Image timo

Dernière édition par tahiti_bart le 23 Août 2011 8:31, édité 1 fois au total.

Dugudule

Big Star

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 16 Août 2005 13:14
  • Messages: 1905
  • Localisation: Palestine.
  • Dollars: 1 339.00$
Sujet du message:
Publié: 16 Jan 2006 22:12

Personellement , je ne m'intérrese pas trop à la politique mais le pen est mauvais homme à ce que je vois .




Dugudule : Aout 2005 - Janvier 2008

Dernière édition par Dugudule le 23 Août 2011 8:31, édité 2 fois au total.

legratgrat

Nouvel arrivant

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 19 Fév 2006 20:52
  • Messages: 48
  • Localisation: Homerland
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 21 Fév 2006 19:56

tous ce que je peux dire (ne censurer pas ma réponse ce n'est pas du flood) c est un co..rd et un raciste anti-sénite en gros lui ou les nais c est pareil.


Dernière édition par legratgrat le 23 Août 2011 8:43, édité 1 fois au total.

domdom

Visiteur

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 21 Fév 2006 18:08
  • Messages: 9
  • Localisation: Thionville
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message: Re: quel et votre avis sur le pen ?
Publié: 21 Fév 2006 21:45

Le pen ce n'est que un debile d'antisémite et moi je deteste les antisémite !!!!! :!:


Dernière édition par domdom le 23 Août 2011 8:43, édité 1 fois au total.

otaku 12

Habitant

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 22 Fév 2006 17:40
  • Messages: 76
  • Localisation: 123 rue de Miss Lisa
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 26 Fév 2006 21:59

oui c'est uèn fasciste ,un anti senite du genre hitler le didctateur qui a tuer plus de 10 millions de juif et de tzigane


Dernière édition par otaku 12 le 23 Août 2011 8:45, édité 1 fois au total.

floflo118

Citoyen

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 13 Nov 2005 17:02
  • Messages: 134
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 27 Fév 2006 16:34

vous pouriez écrire Le Pen en majuscule même si c'est un raciste un peu de respect pour son nom
Je pense qu'il y'a une comparaison entre lui et Sarkozy c'est un homme qui ne devraient jamais arrivé au pouvoir


Dernière édition par floflo118 le 23 Août 2011 8:45, édité 1 fois au total.

choub

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Ben non
Publié: 17 Mars 2006 12:35

Hello,
Moi je ne suis pas tout a fait d'accord avec les propos tenus ici.

Le Pen n'est pas un rasciste. Dans la bio que vous postez, ne trouvez-vous pas qu'il y a des contradictions avec ce que vous affirmez?

"il devient secrétaire général du Front national des Combattants (FNC) et il devient le premier homme politique à présenter un Français de confession musulmane, Ahmed Djebbour et obtenir son élection. "

Bizarre pour un rasciste non?

Ne point trop se hater de juger sans avoir soi-meme verifier via de multiples sources d'informations.
Perso je vote et j'ai vote pour lui et je sais que ce n'est pas un rasciste.

Ne pas vouloir que 5 milliions d'immigres arrivent en France, ca n'est pas du rascisme je suis desole.
C'est simplement un souci de ne pas chambouler un pays en y introduisant massivement des gens qui n'ont pas les memes coutumes et les memes moeurs. Je sais pas, ca vous a pas servi d'exemple les emeutes, les tabassage anti-blanc pendant les manifs etudiantes de 2005?

C'est un realiste

Pour finir, je vous laisse mediter sur les nombreuses petites phrases rascistes d'hommes politiques qu'on ne ressasse pas aussi svt que celles de Le Pen:

- Chirac: le bruit et l'odeur.
- Recemment Geoges Freche (PS) qui traite les Harkis de sous-hommes.

Le truc c'est que pour le Pen les journalistes s'accharnent a faire un proces d'intention a Le Pen. Il y a une presomption de culpabilite. C'est un scandale mais c'est aussi une tactique politique.
Une arme pour discrediter un homme politique et mieux sauver ses petites fesses....

Bref, Les choses sont toujours plus complique qu'il n'y parait. Personne n'est tout blanc ou tout noir.


Dernière édition par choub le 23 Août 2011 8:49, édité 1 fois au total.

choub

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Ben non
Publié: 17 Mars 2006 12:35

Hello,
Moi je ne suis pas tout a fait d'accord avec les propos tenus ici.

Le Pen n'est pas un rasciste. Dans la bio que vous postez, ne trouvez-vous pas qu'il y a des contradictions avec ce que vous affirmez?

"il devient secrétaire général du Front national des Combattants (FNC) et il devient le premier homme politique à présenter un Français de confession musulmane, Ahmed Djebbour et obtenir son élection. "

Bizarre pour un rasciste non?

Ne point trop se hater de juger sans avoir soi-meme verifier via de multiples sources d'informations.
Perso je vote et j'ai vote pour lui et je sais que ce n'est pas un rasciste.

Ne pas vouloir que 5 milliions d'immigres arrivent en France, ca n'est pas du rascisme je suis desole.
C'est simplement un souci de ne pas chambouler un pays en y introduisant massivement des gens qui n'ont pas les memes coutumes et les memes moeurs. Je sais pas, ca vous a pas servi d'exemple les emeutes, les tabassage anti-blanc pendant les manifs etudiantes de 2005?

C'est un realiste

Pour finir, je vous laisse mediter sur les nombreuses petites phrases rascistes d'hommes politiques qu'on ne ressasse pas aussi svt que celles de Le Pen:

- Chirac: le bruit et l'odeur.
- Recemment Geoges Freche (PS) qui traite les Harkis de sous-hommes.

Le truc c'est que pour le Pen les journalistes s'accharnent a faire un proces d'intention a Le Pen. Il y a une presomption de culpabilite. C'est un scandale mais c'est aussi une tactique politique.
Une arme pour discrediter un homme politique et mieux sauver ses petites fesses....

Bref, Les choses sont toujours plus complique qu'il n'y parait. Personne n'est tout blanc ou tout noir.


Dernière édition par choub le 23 Août 2011 8:49, édité 1 fois au total.

kakaz35

Visiteur

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 29 Mars 2006 15:10
  • Messages: 1
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 30 Mars 2006 12:07

le pen est un gros facho quon devrait envoyé vivre en arabie saoudite avec sa fille


Dernière édition par kakaz35 le 23 Août 2011 8:51, édité 1 fois au total.
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
 Page 1 sur 6 [ 86 messages ] 

Permissions du forum
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers:  

Connectez-vous et faites un don pour faire disparaitre cette publicité!

Notification

Untel à fait tel affaire cool et voici peut-être un lien...

SimpsonsCity.com est un forum sur le thème des Simpson sous forme d'une ville virtuelle. Avec une monnaie virtuelle, tu pourras jouer à des jeux en ligne, des concours et bien plus encore !