Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]


 Page 2 sur 3 [ 36 messages ] 
Auteur Message

Le Lièvre de Mars

Star

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 07 Fév 2012 13:10
  • Messages: 1211
  • Localisation: Au thé.
  • Emploi: Clown
  • Titre: Mascot de poison for Kids
  • Dollars: 79 732.65$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 03 Oct 2012 18:59

Le Lièvre commençait à s'énervait, il l'ignorait. Alors fou de rage il démolit le poteau sur lequelle une danseuse se dandinait. Pendant environ trois heures il déblaterrat un charabia que même Eleanor Albertnathy ne pouvait comprendre. Jusqu'a ce qu'un alcoolique se mette a hurlait :

J't'ai dit qu'ils étaient pas mûrs, bordel ! :x

Le Lièvre horriblemant blessait que quelqu'un fasses quelque chose de plus fou que lui se mit a frappait les deux tourteraux par terre. Il donnat un coup sur la tête de la becasse toute ridées ouis s'apperat à en donner un autre sur l'alcolo




Image

Il faut être fou comme un Chapelier pour ne pas aimer les Simpson
Merci, à Abraham, merci à Scarface, merci à Bartmaniaque, merci à Homer Nature
[color=olive]Le pays des merveilles existe... Suivez la route de brique jaune

Girls! Girls! Girls!

Commerce clandestin

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 26 Sep 2012 17:54
  • Messages: 5
  • Dollars: 1 070.00$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 03 Oct 2012 19:22

Le videur, entendant du chahut, alla voir ce qu'il se passait. Il découvrit un bordel (c'est le cas de le dire) sans nom, une barre de lap-dance détruite, et un lapin s'acharnant sur deux personnes au sol.
Il se précipita sur l'animal, et l'attrapa par le collet.


Eh, c'est quoi ce foutoir ? Allez, vous dégagez d'ici.

Il le traina jusqu'à la porte d'entrée, et le balanca dans la rue, avant de refermer avec poigne.

Mika94

Gouverneur

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 20 Fév 2008 18:56
  • Messages: 4365
  • Ancien Pseudo: Mikabuca13ans
  • Dollars: 369 581.29$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 13 Oct 2012 13:24

Mon Dieu c'est la fin du moooonde !!! La comète nous tuera !!! Sauvez-vous !! :waa:

TCHONG !

Aïe... :dingue:

Dans sa folie, le joker s'était cogné la tête dans un panneau pour le moins intrigant...

Image

:shock:

Waaa.... :bave:

Dreams of para, para, PARADISE !! ♪ ♫

Le Lièvre de Mars

Star

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 07 Fév 2012 13:10
  • Messages: 1211
  • Localisation: Au thé.
  • Emploi: Clown
  • Titre: Mascot de poison for Kids
  • Dollars: 79 732.65$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 13 Oct 2012 13:33

Le Lièvre passat par une vitre et vut encore le vieux qu'il avait croisait dans la grande place, il le poussat a nouveau. Il se mit sur une table et lançat un cokthé molotov partout.

- Brule bébé brule !

Aller tout ça va brulait ! Le JAbberwocky va bientot arrivait et le lieux de débauche des gardes de coeurs va calcinait !




Image

Il faut être fou comme un Chapelier pour ne pas aimer les Simpson
Merci, à Abraham, merci à Scarface, merci à Bartmaniaque, merci à Homer Nature
[color=olive]Le pays des merveilles existe... Suivez la route de brique jaune

Detax

Star

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 20 Mars 2009 22:32
  • Messages: 1743
  • Localisation: Dans un champignon hallucinogène dans le parc de Capital City.
  • Ancien Pseudo: DomiNique Grosse Canne
  • Dollars: 995.00$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 21 Oct 2012 0:31

Avec la catastrophe qui s'annonçait, tout le monde voulait se détendre. Detax aussi. Ainsi, il chercha un lieu qui saurait l'accueillir avec tout les vices possibles, dignes de Jiraya du manga Naruto. Il tomba sur un bâtiment qui avait l'air fort chaleureux et décida d'entrer. Il entra dans l'endroit le plus beau de sa vie. Avec des lots de jeunes femmes prêtes à tout pour deux piécettes. Ca tombait bien, Detax avait beaucoup de piécettes. Ainsi, pour détendre l'atmosphère, il décida de payer une bouteille de champagne générale ainsi que 50 autres dollars pour motiver les danseuses pour tout ceux qui se trouvait dans la salle. Dans le lieu de débauche régnait une étonnante détente, presque nostalgique de l'époque ou on ne se souciais de rien à Simpsons City.

JE PAYE MA TOURNEE!!!

Dit-il en glissant un billet de 50 $ dans la culotte de la jeune fille devant lui, une jeune fille rousse et au seins aussi grand que la crise en Grèce. Il paya 60 $ au serveur pour la bouteille de champagne, la fête pouvais vraiment commencer.




Capital City, c'est plus fort que toi!

Image

Ilario

Star

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 08 Sep 2012 14:08
  • Messages: 1623
  • Localisation: Empire Ilarien
  • Titre: Ilario White
  • Ancien Pseudo: Scarface
  • Dollars: 5 508.89$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 15 Déc 2012 1:43

IlarioDark pénétra dans le commerce mythique,mais se fessait choppé par la sécurité.

Quel âge avez-vous jeune-homme ?

Moi,j'ai 23 ans :heu:

Montrez moi votre carte d'identité

Eu...je ne l'ai pas sur moi,mais j'ai 23 ans.

Allais-y rentrer !

IlarioDark fit un petit sot dans la boutique.

Vendez-vous des cassettes vidéo? C'est pour un ami :heu:

Fry3000

Nouvel Immortel

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 24 Fév 2004 19:36
  • Messages: 5668
  • Localisation: La planète Terre
  • Titre: Slasher
  • Dollars: 505.00$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 05 Jan 2013 15:57

Fry arriva déjà imbibé. Il s'était installé dans un banc à un parc à proximité pour boire, c'est triste certes, mais toujours mieux que, je sais pas... boire tout seul chez soit et se connecter sur le chat de Simpsoncity ! Au moins dans le parc il y avait la compagnie d'un SDF, tout content d'avoir quelqu'un à qui parler, et qui lui offre à boire.
Devant l'entrée de Girls girls girls!, Fry était aveuglé par les néons. Il tituba jusqu'à l'intérieur, lorsqu'il fut stoppé dans son mouvement par un bras venant se mettre en travers de sa route.

Videur : Vous ne pouvez pas entrer comme ça monsieur.
Fry : On rentre comment ?
Videur : Il faut une tenue correcte.
Fry : Je dois mettre une cravate ?
Videur : Rangez-moi ça.
Le videur désigna la braguette ouverte de Fry, d'où dépassait son pénis.
Fry (ne comprenant pas) : Bah quoi, ne soyons pas hypocrites, on vient ici pour quoi ? Pour se branler, non ? Faut dire les choses comme elles sont, appelons un chat un chat ! Ou, pour correspondre au contexte, appelons...
Videur : J'ai compris.
Le videur était affligé par ce qu'il venait d'entendre, et ça se comprenait. Il sortit son taser, sachant que le client ne comprendrait que ça.
SUITE AU PROCHAIN EPISODE !





Image

Abraham 95

Nouvel Immortel

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Opération (greffe d'un) Espadon (titre de merde, non?)
Publié: 05 Jan 2013 19:03

Abraham 95 était toujours en train de fuir, après s'être barré sans payer de chez Lard Lad. Ça faisait longtemps qu'il courait plus, hein. Pas besoin, personne n'avait l'air de le poursuivre. Mais quand même, il essayait de s'éloigner des boulevards fréquentés, et de rester le plus discret possible.
C'est ainsi qu'il arriva dans ce quartier de non-droit, où la police ne s'aventurait jamais (à part pour venir chercher des pourboires, évidemment).
Arrivant aux environs du Girls Girls Girls, il se dit que ce serait le lieu parfait pour se cacher.
Mais là, à la lueur des néons, il vit Fry se prendre une décharge de taser.


"FRYYYYYYYYYYYYYYY?!!? NOOOOOOOOOOOOON !!!"

Ne se sentant plus, le vieux chargea, parcourant les trente mètres le séparant du night club pour aboutir en un gros pain dans la gueule du videur.
Profitant du désarroi de ce dernier, Abe se pencha sur le corps inanimé de son ami, et lui fit des petites tapettes, pour le réveiller.
Mais l'aut' armoire à glace ne devait évidemment pas se laisser faire comme ça. Il se releva, empoigna Abe par le col et se mit à lui foutre une pelleté de pains.
Soudainement, un sifflet retenti dans les rues nauséabondes. Le videur, surprit, s'arrêta dans son geste.
C'est alors qu'un flic, chevauchant une petite bicyclette, arriva, casque sur la tête, et sifflet dans la bouche.
Un flic à l'air un peu étrange, il faut bien le dire, apparence surréaliste renforcé par sa présence au beau milieu de ces anarchiques rues.
Étrangement, il s'arrêta près du corps flasque et du baraqué avec le saignant dans les bras.


"- Bonjour, dit l'agent.

- Bonjour, dit le videur.

- Bonjour, euuuh... Madame? dit l'Abe saignant.

- Monsieur, répondit l'agent.

- Ah bon? Bah c'est que... Ouais...

- Bon, monsieur, fit-il en se tournant vers le videur, que faîtes-vous avec cet homme saignant au bout de votre poing?

- C'est lui qu'a commencé, madame l'agente !

- Monsieur.

- Oui, monsieur, pardon, désolé, je le ref'rais plus.


- Sinon, je peux descendre...?

- Oui, faîtes-le descendre." dit l'agente l'agent.

C'est ainsi que le vieux se retrouva à nouveau à terre. Profitant d'un instant d'hésitation, le videur rentra précipitamment dans le night-club, pour aller prévenir son responsable.
C'est ainsi qu'il revint avec un homme de petite taille, de l'air tranquille, avec un blouson de cuir trop grand pour lui.
Après un bref instant d'hésitation, il sembla reconnaître le flic.


"- Ah, bien le bonjour, Henriette.

- C'est Henri maint'nant, répliqua vivement l'agent.

- Ah? Euh, je? Ah? Mais? Je? Euh? Bon... Vous êtes en manque d'argent, ou quoi? On vous a pas fait passé votre enveloppe du mois?

- C'est fini tout ça. J'ai plus besoin de fric. Et j'embarque le grand. Et j'appelle une ambulance.

- Je crois que ça va pas être possible, dit le petit gars, en pointant un flingue droit dans le bas-ventre de l'agent, c'est si récent, ça serait dommage de déjà le perdre !

- Oh non ! Pitié, pas ça ! C'est ce que j'ai de plus précieux !"


Le mac tenait un élément de persuasion. Il demanda donc gentiment à l'agent de remonter sur son vélo, le mettant même en garde, conseil d'homme, de ne pas y monter trop vite.
Entre temps, Abe avait réussi à traîner discrètement Fry le long du trottoir, profitant de l'obscurité qui se faisait au pied même du bâtiment, à l'abri des néons.
Une fois le flic parti, le videur remarqua leur disparition.


"Bah, on s'en fout." répliqua le responsable. Et ils rentrèrent tout deux dans le night club.

Le vieux put alors se redresser, et porter Fry jusqu'à un sombre terrain vague. Là, il recommença à le tapoter pour le réveiller.
Même si ça marchait pas trop beaucoup bien, il faut bien le dire.




"One Wig Is What It's All About."
mmôôberrrgbeuwarrrrrghhhhhh

Fry3000

Nouvel Immortel

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 24 Fév 2004 19:36
  • Messages: 5668
  • Localisation: La planète Terre
  • Titre: Slasher
  • Dollars: 505.00$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 06 Jan 2013 2:42

ATTENTION, CE QUI SUIT EST BASé SUR DES EVENEMENTS REELS

Abraham eut soudain un flashback, en noir et blanc, comme dans les films : il se souvint d'un jour où Manta lui avait dit que pour secouer Fry et recharger ses batteries, il fallait le faire tomber sur l'arrière du crâne. Abraham s'y refusa néanmoins. Il se résolut à porter Fry pour le ramener dans son lit (dans le lit de Fry hein, pas celui d'Abraham ; ça aurait été une jolie fille, à la limite, ok, mais là, non), quand il le lâche soudain.
Il y avait dans ce terrain vague un tuyau dépassant du sol. La tête de Fry vint s'écraser dessus, l'effet fut immédiat, il se releva d'un coup comme un diable sortant de sa boîte de Pandora, et s'en alla à grands pas vers l'horizon, comme s'il était équipé de bottes de 7 lieues (sous les mers). Fry retourna la tête, avec la même vivacité que celle d'un type sous cocaïne, et il vit Abraham qui restait planté là, derrière.

Fry : Qu'est-ce que tu fous ?! VIENS ! Mais t'attends quoi, allez, on se bouge !

Abraham fut trop interloqué pour répondre.
Il fallait 10mn pour retourner au club. Pourtant, en 5mn, ils avaient déjà rejoint GIRLS GIRLS GIRLS! Ils se trouvaient devant le mur donnant sur les WC. Au-dessus d'eux, une lucarne menant à l'intérieur. En prenant appui sur une poubelle qui puait comme le film "intouchables", ils purent passer à l'intérieur.
Fry tomba sur le sol, qui était recouvert de foutre. Le rêve pour tout policier.
http://www.youtube.com/watch?v=7C3RrvZMx-M
C'était normal, les WC étaient le seul lieu où on pouvait se masturber. Face aux danseuses qui se dénudent et qui balancent des balles de ping pong vers le public avec leur vagin, ça aurait été impoli. Règles de tout strip club.
Abraham atterrit sur Fry.

Abraham : Au fait, tu devrais fermer ça...
Fry : Oh, oui !
Fry rangea son matériel et ferma sa braguette.
Fry : Tu aurais pu me le dire avant. C'était comme ça depuis tout à l'heure ? Et quand on est passés devant cette école ... ?
Abraham : T'as aussi un bout de tuyau dans le crâne.
Fry : Oh, mince. Bon, follow my lead !


Entré dans le club, Fry alla s'asseoir en face d'une demoiselle, faisant des ronds de fumée avec sa cigarette pleine de goudron.
Si Fry avait appris quelque chose de cet homo qui lui avait un jour posé sa main sur son genou*, c'est que faire des ronds de fumée avec une cigarette, ça a une connotation sexuelle. Tout comme se baisser pour ramasser le savon ou manger des raviolis.

Fry : Fumer tue, tu sais ?
Demoiselle : Oui je sais, merci.
Elle ne prit même pas la peine de prendre ses clics et ses clacs et partit.
Abraham : Elle a pas dû aimer que tu critiques ainsi un de ses choix de vie...
Fry : Oui c'est ce que je me disais. De toute façon elle était moche, qu'elle aille se faire cuire un oeuf en ENFER !
Fry se mit à chantonner "Paranoid" de Black sabbath en se dirigeant ailleurs. En ayant marre de toutes ses conventions, il s'assit face à une femme dont il caressa les cheveux sans transition, sans bonjour ni au revoir ! Vive l'alcool, quoi, sinon il se serait posé pleins de questions du genre "est-ce qu'elle va me laisser faire ça ? et si je lui plais pas ? oh j'aurais l'air con", et d'autres bullshits !
Fry : C'est doux, c'est soyeux. Oh mon dieu, mais t'utilises quel shampooing ? Tu sais que ce que j'aime le plus chez une femme, c'est...
Dame : Pas la peine de te lancer dans ton blabla, je suis payée pour ça hein.
Fry : Quoi ? Vous êtes employée ici ?
Dame : Tu crois quoi, que j'ai cédé à ton charme ?
Abraham : Hihi, t'as cru qu'il y avait des femmes autres que les employées, ici ? Hihi !

Le monde de Fry s'écroula autour de lui, il tenta de se lever mais tituba, se sentant nauséeux. A moins que ce soit juste l'alcool. Il s'accrocha à Abraham, son ami éternel, son phare au milieu de la tempête !
Fry : Oh my, qu'est-ce que ça veut dire ? Où est-ce que je me place ? En quoi puis-je croire ? Quel est l'âge du capitaine ? Il y a 2 mois, la demoiselle dont j'ai touché les cheveux, qui m'a dit des choses me prouvant son affection pour moi, était-ce vrai ?!
Abraham : Oh non, non, non, tu te poses des questions maintenant ! C'est une route directe vers le malheur, tu l'as dit toi-même.
Fry : Et celle à qui j'ai parlé pendant 3h ? Et je lui ai proposé d'aller au cinéma voir Portier de nuit... qu'est-ce que ça veut dire ? A quoi se fier ? Les gens n'ont-ils plus aucun honneur, aucune valeur ?
Abraham : Et c'était comment, Portier de nuit ?
Fry : JE NE L'AI PAS VU !
Abraham : Ah, je vois... Bon excuse-moi, je viens de recevoir un appel d'une amie fan d'Eisenstein, elle a besoin que j'aille la rejoindre pour la consoler, son copain vient de la quitter. Il lui faut une épaule sur laquelle pleurer.
Fry : Vers l'infini et au-delà ! Mais de Lucio Fulci hein, pas Clint Eastwood.
Abraham : Ohoho Fry, tu es si drôle, avec tes blagues geeks que la majorité des gens ne comprennent pas, you crack me up, bro !
Fry : Quittons ce lieu de débauche ! Et je ne parle pas de ce club hein, je parle de cette PLANETE ENTIERE ! Une planète hurlante, qui lève la tête vers les cieux, priant pour la salvation tout en se baignant dans sa propre fange !
Abraham : Tu l'as dit, bouffi. Allez, j'y vais, see ya, comme ils disent dans Lol USA.


*le mot adéquat a été changé en "genou".




Image

kora9000

Habitant

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 14 Août 2012 8:26
  • Messages: 62
  • Dollars: 339.00$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 25 Juin 2013 18:18

Kora qui s'ennuyait a se promener comme sa en donnant toujours des coûts de pied a la même canette vit après quelque min un endroit bien éclairé et se dit que l’odeur qui sentait indiquait vraiment bien quelle genre d'Endroit c'était

Kora:c'est combien pour entrer
videur 50 billets
kora:c'est surement pas un endroit de luxe, voila les 50 tomates
videur:a temps un instant a tu l'âge pour
kora: j'ai oublié, mais une chose que je me rappel est celle ci, tout le monde aime les tomates

c'est ainsi que l'argent alla directement dans la poche du videur et que kora se mit a saliver comme il n'avait jamais saliver en regardant les filles. Apres 5 min perdu dans c'est esprits il s'assit sur chaise rouge confortable a coté du bar et demanda un cigare

Apres quelle que bouffer de son cigare, une jolie blonde dans la vingtaine quasiment nue lui dit

Jolie blonde: veux tu une dans privée pour 75$
Kora: j'ai une meilleur idée! le montant est de 75$, mais en vérité tu ne reçois peut-être que le 1/3 du montant. Alors si je te disait que j'accepterai cela seulement si je te donne 30$ a toi seulement, sa t'irait

elle s'approcha tout doucement du cigare tout a coût et pris une bouffé, puis prena kora pas sa cravate jusqu'a une chambre privé. Ou elle assit tout fortement kora sur une chaise ou elle commença a faire. Kora n'avait jamais vu des chose tourner, rouler, sentir et vue d'une façon aussi parfaite dans une soiré.

Jolie blonde: maintenant mon argent
kora: oui.. attent un peu je les mit par la

Il prit rapidement une lampe qui était placé sur une commode et la fracassa sur la tête de la demoiselle. Ensuit il parti en barrant la porte et laissa l'affiche marqué occupé.

il passa a coté du videur pour s'en aller quand soudain une grand main velu toucha a son épaule

videur: attent
kora:oooouiiiii
videur:bonne soirée
kora:a toi aussi


Alors kora parti sans avoir pissé dans c'est culottes




REJOIGNEZ LE ICS blog/kora9000/

Image

Fry3000

Nouvel Immortel

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 24 Fév 2004 19:36
  • Messages: 5668
  • Localisation: La planète Terre
  • Titre: Slasher
  • Dollars: 505.00$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 06 Oct 2013 13:58



Fry était désormais un zombie et avait un grand besoin de chair humaine à consommer, mais un besoin encore plus grand l'amena à se diriger à Girls ! girls ! girls ! Oui, comme la chanson de Mötley crüe ! C'est d'ailleurs sûrement pour ça qu'il est venu, enfin non en fait, mais quand même, il était content que ça lui évoque cette chanson.
Alors que des filles ayant perdu toute dignité se dandinaient sur une plateforme surélevée, sous les lumières violacées et immondes de projecteurs bas de gamme, Fry ouvrit sa braguette et commença à se tripoter. Mais, Ô malheur, voilà que sa bistouquette lui resta en main ! Le pauvre ! Bah, ça n'allait plus lui servir à grand chose de toute façon ! Il posa son engin sur une table à proximité, et continua tout de même à frictionner énergiquement son membre arraché, jusqu'à ce qu'il crache son venin.
Ouhlala !




Image

kora9000

Habitant

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 14 Août 2012 8:26
  • Messages: 62
  • Dollars: 339.00$
Sujet du message: Re: Girls! Girls! Girls! [Lieu de débauche]
Publié: 03 Nov 2013 5:31

Cela faisait longtemps que kora avait disparue de la société...Il avait été touché par une horrible maladie du nom de dépression et avait élu domicile dans une chambre de cet endroit de débauche. Il avait décidé de descendre pour ce commander un de c'est fameuses bouteille de champagne qui lavait endetté, quand soudain, il vit cette espèce créature puante entrain de tripoter surement l'engin d'une de ses victimes

kora: Par tout les saints, mais c'est quoi ce bordel!!!

Après s'être exclamé de cette façon poignante, Kora prit d'un geste vif la chaise la plus proche pour la fracasser dans les jambes de ce macabé qui s'écrasa au sol sans attendre un instant. Puis après, s'être assuré que les filles de joie soit parti, il prit l'argent du mort (il faillit se faire mordre, mais vraiment il était chanceux)

Kora: Tu n'aura plus besoin de ça mon vieux!

Kora prit une bouteille d'alcool et sorti de ce lieu avec le sentiment qu'il était en vie, car il avait un but maintenant!

Alors, c'est bon pour un retour.




REJOIGNEZ LE ICS blog/kora9000/

Image

Abraham 95

Nouvel Immortel

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Dormir... Mourir... Rien de plus...
Publié: 04 Fév 2014 20:33

Putain, ma touche "e" est en train de rendre l'âme, je crois.

Abraham 95 était prêt. Dans le vestiaire, il attendait que ça soit son tour, plein de trac. Il avait largué Manta depuis longtemps, s'était fait engagé comme call-girl au Girl! Girl! Girl!, et, il y a une dizaine de minutes, s'était fait une piqûre. Il était prêt. On l'appela. C'était son tour.

Abe débarqua sur scène, et enflamma le public. Faut croire qu'une bonne partie d'entre eux appréciaient les vieilles. Son travestissement était parfait, en particulier sa perruque féminine, magnifique. Un travail d'orfèvre.
Son show était d'une richesse visuelle à faire pâlir les plus grandes du strip-tease. Emporté par la fièvre de l'exhibition (sûrement à force d'avoir trop traîné avec Manta) il faillit faire un nu intégral, mais s'arrêta à temps.
Puis, il descendit dans le public, on lui glissa plein de billet dans son string, et il s'approcha du bar, où il prit une boisson, puis alla charmer ses messieurs.
Après une vingtaine de minutes, il demanda l'heure à un jeune cadre d'acacia de 19 ans tout au plus. 3h du mat'. Et de fait, un homme transportait une mallette du comptoir vers le bureau du patron.
Il était temps.


"Excuse-moi mon biquet, t'aurais pas du feu?"

Le jeunot, trop impressionné par la beauté étrange et sénile d'Abraham, lui donna de suite son briquet.
Abe arracha d'un des cheveux de sa perruque et lui mit feu. Une intense fumée s'en échappa, à tel point qu'il faillit lâcher le tif. Autour de lui, tout le monde s'endormit profondément, sauf le clodo, évidemment grâce à sa piquouse.
Il se leva alors et alla fermer la porte à double-tour.
Le braquage alla pouvoir commencer.




"One Wig Is What It's All About."
mmôôberrrgbeuwarrrrrghhhhhh

Dernière édition par Abraham 95 le 28 Juin 2014 19:29, édité 1 fois au total.

Manta

Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Sep 2008 2:13
  • Messages: 4877
  • Dollars: 83 785.16$
Sujet du message: Prostitution, cocktail, nudité (Bel exemple pour la jeunesse
Publié: 10 Fév 2014 21:28

Manta s'infiltra dans le club par une fenêtre. Question d'habitude certes, mais amplement justifié par le risque de se faire repérer. Il était dans les toilettes du club. Un type et une demoiselle qui ne portait rien d'autre qu'un string et des cache-tétons dormaient au sol.

Sans prendre le temps de se demander ce qui avait pu pousser une call-girl à suivre un client jusqu'aux toilettes pour homme, Manta vérifia les attaches de son masque à gaz. Il se félicita de l'avoir pris: cette histoire de perruque soporifique était donc vraie. Dans sa poche, le rat Isaac dormait lui aussi profondément.

Le diablotin jeta un œil prudent sur le club et sa scène circulaire. Clients comme filles de joie dormaient du sommeil du (pas très) juste. Une call-girl en particulier avait le nez écrasé contre une barre de pole dance, ce qui ne semblait pas la déranger outre-mesure. Manta s'était préparé à rester furtif, mais la musique du club restait assourdissante.

Son plus gros handicap était de ne pas connaître les lieux. Il ne s'était même pas procuré les plans du club, quel idiot ! Une porte dérobée derrière le comptoir au fond de la salle attira son attention. Le panneau "Direction, défense d'entrer" était assez clair. Manta se faufila jusqu'à la porte et pressa doucement sa poignée. Fermée à clé. Il y avait pourtant du mouvement derrière cette porte, il en était sûr.
Qu'à cela ne tienne, il lui suffisait de se faufiler par les conduits de ventilation ! Il lui fallait auparavant préparer un appât. Manta sortit une thermos de sa poche avant et la remplit de vodka et de gin. Il s'inquiéta un instant de ne pas trouver de tequila, mais une bouteille presque vide traînait derrière le comptoir. Le diablotin n'était pas sûr de ses dosages, mais ce redoutable cocktail aurait un rôle à jouer dans son affrontement contre le monoraillien.

Se hissant sur le comptoir, Manta retira avec peine la grille du conduit de ventilation. Avec appréhension, il constata que ce serait peut-être un peu juste pour se glisser à l'intérieur. Il enleva ses chaussures et sa veste (se retrouvant torse nu), faisant rouler la thermos dans le conduit. Il pénétra à l'intérieur, Isaac se trouvant maintenant dans la poche de son pantalon. Le chemin allait bien en direction du bureau de la direction, et lentement, le diablotin se faufila dans l'obscurité. Arrivé au-dessus de la grille d'aération surplombant le bureau, il se rendit compte qu'une vis avait accroché son pantalon. Ne pouvant faire demi-tour, il du s'en extirper (abandonnant alors Isaac et se retrouvant en slip par la même occasion).

Il avait cependant connu pire et la situation ne lui déplaisait pas tant que cela. Manta retint alors son souffle: Abraham était juste en-dessous de lui.




Image

Abraham 95

Nouvel Immortel

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: The Call of TGVlhu
Publié: 10 Fév 2014 23:21

Abraham 95 était près du coffre, son stéthoscope aux oreilles, en train de l'ausculter. Il savait absolument pas comment se débrouiller pour cette partie là, mais bon, ça coûtait rien d'essayer, il allait peut-être trouver un truc. Et puis c'était bien, c'était silencieux, la quiétude de l'acier trempé.
Sous les néons, il fouillait. En concordance avec le métal, tentant de sentir la matière, se fondre avec la matière, l'entourer tel une barbotine, reniflant les retassures, pour, une fois la symbiose créée, devenir une masselotte destructrice, et ouvrir la voie du bifton.
Sentir le métal. Sentir le coffre. Sentir... Sentir cette douce odeur... Cette douce odeur d'alcool... Venant titiller ses papilles...
Certes, il avait dû transmettre ses forces olfactives du TGV à Max, après qu'elles l'eussent possédé, lui faisant perdre raison, alors qu'il les avait libérées afin de trouver le TGV-rubis pour sauver Max (il savait même plus de quoi, d'ailleurs), il y a trois ans de cela, déjà; mais il gardait toujours un excellent odorat pour ces choses-là.

Abe sortit de la pièce doucement, et trouva un verre de TGV posé là, devant la porte. Il le but d'un trait, avant de faire une rapide moue désapprobatrice.


"J'ai l'impression qui lui manque quelque chose à ce TGV... Tout du moins, il est pas bien dosé."

Il laissa tomber le verre et revint à ses activités. C'est alors qu'il remarqua une chose dont il était passé à côté précédemment: une forte odeur de soufre.
Cela n'était pas sans lui rappeler l'époque où il vivait dans un monastère cistercien. Même si c'est vrai qu'il n'y avait vécu que deux jours, suite aux pillages de l'abbaye qui avaient accompagné une série d'émeutes anti-cléricales (c'était y a un bout d'temps de cela, quand le monde était jeune, et qu'Abe avait donc la quarantaine). Il avait alors lu bien des choses sur "Satan" et ses particularités, dogmatiques et populaires, en cherchant le second livre de La Poétique, entre deux orgies.
C'est alors qu'il avait appris qu'une des principales caractéristiques des démons était de puer le soufre comme un gros tas de poudre à canon pourrissant dans son coin. Il avait aussi appris que la cuisson des œufs... Ouais, on s'en branle en fait.


Gott im Himmel... Il a survécu à Heinrich... Que fais-che vaire? Scheiße !
Pourquoi je pense avec la voix de Goebbels, moi, soudainement?
Faudra qu'j'en parle à mon psy. Quoique... Ça risque de l'inquiéter...


Il est important de signaler au lecteur, à cet instant de l'histoire, que le psychanalyste d'Abraham (le pauvre homme) se nomme Dr.David Rosenberg. Voilà. Vous en concluez ce que vous voulez.*

Le vieil homme agrippa d'Aubigné une lance dans une main, sa méchante machette dans l'autre, et, regardant tout autour de lui, pour enfin conclure que ça ne pouvait venir que du conduit d'aération, enfonça à plusieurs reprises son pic dans celui-ci.

Image
"You wanna dance, Manta? You will, fucker !"



*: Si vous en concluez que c'est un nanti voleur, vous avez du soucis à vous faire, les amis.




"One Wig Is What It's All About."
mmôôberrrgbeuwarrrrrghhhhhh
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
 Page 2 sur 3 [ 36 messages ] 

Permissions du forum
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers:  

Connectez-vous et faites un don pour faire disparaitre cette publicité!

Notification

Untel à fait tel affaire cool et voici peut-être un lien...

SimpsonsCity.com est un forum sur le thème des Simpson sous forme d'une ville virtuelle. Avec une monnaie virtuelle, tu pourras jouer à des jeux en ligne, des concours et bien plus encore !