Person of Interest


 Page 1 sur 1 [ 6 messages ] 
Auteur Message

Orenthal James Simpson

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Person of Interest
Publié: 29 Sep 2011 0:55

Image


Je viens de débuter une nouvelle série télévisée récemment sortie aux États-Unis d'Amérique et diffusée sur la chaîne étasunienne CBS. Elle a été écrite par Jonathan Nolan (qui assiste très souvent son frère, le très célèbre et talentueux réalisateur Christopher Nolan dans la scénarisation de ses œuvres que cela soit Memento, Le Prestige, Batman, The Dark Knight ou, le prochain opus, Batman, The Dark Knights Rises) et est produite par J.J. Abrams qui est le créateur des séries époustouflantes telles que Alias, Lost, Les Disparus ou encore Fringe.

Je suis à la fois mitigé et enthousiaste. Mitigé pour plusieurs raisons, la première étant celle que la série est rythmée, mais d'une manière ahurissante. Les scènes se suivent sans laisser le temps au téléspectateur de tout assimiler. L'intrigue se dissipe, et c'est volontaire. Tout l'effet d'annonce s'efface. Là où la série Lost, Les Disparus a été ambigüe jusqu'à son dernier souffle, vous pouvez être très certains que celle-ci n'a pas eu le temps de voir le jour qu'elle est déjà exposée à une éruption solaire. Nous sommes directement plongés dans une histoire de rédemption (avec des retours-mémoire en arrière similaires à ceux de Le Prisonnier où, justement, Jim Caviezel endossait le costume de Numéro 6) avec un métier à tisser informatisé qui ressemble à celui de Wanted, choisis ton destin où vous avez des individus, membres d'un organisation criminelle (une bénédiction, en apparence), la « Fraternité » qui détiennent entre leurs mains le pouvoir de prémonition, une emprise invisible, comploteuse, inconnue de tous, sur tout un chacun avec un regard divin. Plus explicite encore, la série compile un concept que vous avez sans doute déjà vu dans le film Minority Report. Le fait de lutter contre un crime avant même qu'il ne se soit produit. Oubliez le tableau virtuel sur lequel défilent les images du crime en avant-première et où il vous faudra retrouver, par la suite, l'heure et le positionnement de la scène du prochain crime avant qu'il ne se produise sur la seule base des éléments, des indices inclus dans la vidéo. Là, tout est plus archaïque, ces investigateurs ne disposent que d'un élément : le numéro de sécurité sociale de l'individu impliqué (qui a un rapport avec l'affaire, qu'il soit, en résumé, le criminel ou la victime). Ils doivent le suivre à la trace car, eux aussi, ils n'ont aucune idée de l'instant exact où tout est censé se passer. Je ne m'avance pas sur la procédure, elle est inconnue mais, pour continuer sur Minority Report, il ne semblerait pas que cela soit des oracles (qui voient la noirceur de ce monde) qui prédissent l'arrivée d'une action, si nous étions obliger de le comparer à un dispositif existant, le « web-bot » (ce programme qui prédit l'avenir à l'aide des tendances sur l'Internet, des dialogues et discussions tenues sur les blogues, les forums, les commentaires, les réseaux sociaux) serait un cas idéal. J'ai ensuite beaucoup de mal avec ces phrases préconçues et surexploitées telles les « pourquoi moi ? » (il faut dire que l'homme providentiel fut extirpé du lit dans sa période d'isolation sociale), « tout cela ne me concerne pas », « toutes ces histoires sont derrière moi », ou la plus commune, le « j'ai dit que je vous dirai la vérité, pas que vous l'aimerez ».

Je vous entend, « comment peut-on être aussi mitigé à l'égard d'une série qui additionne tant de références ? ». La réponse est très simple. L'idée originale est bonne, excellente même, mais pour le moment, le résultat n'est pas à la hauteur des attentes, ce qui nous ramène à mon autre impression, mon autre sentiment : l'exaltation. Je suis tout excité, enjoué car cette série, menée par deux ténors du domaine, parce qu'elle a un potentiel impressionnant et nous en sommes qu'à son début.

Les scénaristes ont eu l'idée de donner pour prétexte à la création d'une telle construction les évènements du 11 septembre 2001 avec les attentats des deux tours jumelles, la soif américaine de tout sécuriser jusqu'à priver ses propres citoyens de leurs libertés fondamentales (flicage continuel, surveillance des télécommunications, vidéo-surveillance et autres moyens de capter les échanges entre individus), censée adopter une aide au gouvernement américain dans sa lutte contre le terrorisme. Le projet fut divisé entre deux catégories, celle classant les évènements pertinents, et celle classant les évènements négligeables. Pour résumer la chose, les évènements pertinents ne prennent en compte que les crimes graves (actes terroristes, atteinte à l’État) et les évènements non-pertinents sont ceux prenant en considération les crimes générés par des individus à l'encontre d'un individu ciblé (meurtre). Autant vous dire tout de suite que la décision de l’État étasunien fut radicale. Ils ont préféré ne lutter que contre le premier cas mettant de côté ces banalités que sont les crimes et délits qui ne menacent la vie que d'une minorité et ne dégradent pas l'image de toute une nation. Le reste devait être effacé mais son concepteur avait besoin de purger son âme et aucun prêtre n'était à l'horizon, il a donc opté pour la solution la plus simple à ses yeux : exploiter les données qui transitent, recruter un larbin qui n'a rien à perdre pour sauver des vies humaines et jouer aux agents secrets en mission contre un ennemi surpuissant qui se cache dans l'ombre.

La distribution, pour en dire deux mots, contient deux acteurs performants. Jim Caviezel qui avait fait ses preuves - pour ce genre de série - dans Le Prisonnier où il bataillait, là encore, contre l'incompréhension et l'illusion (thème en fond de tâche), et Michael Emerson (acteur dans la série Lost, Les Disparus, il avait donc la confiance de J.J. Abrams même si, à Hollywood, le recrutement par voie traditionnelle, celle où il faut prouver, à tout instant, à tout moment de sa carrière, qu'elle soit florissante ou désastreuse, qu'ils disposent bien des ressources nécessaires pour convenir au format choisi par les réalisateurs, producteurs et corps scénaristique. De bons éléments qui, espérons-le, vont permettre à la série d'aller au sommet de niveau.

Extrait et commentaire de l'équipe technique de la série :


Dernière édition par Orenthal James Simpson le 21 Oct 2011 1:36, édité 3 fois au total.

Thebigbast

Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 20 Nov 2004 11:49
  • Messages: 3059
  • Localisation: Shelby'
  • Dollars: 103.00$
Sujet du message: Re: Person of Interest
Publié: 29 Sep 2011 2:46

J'ai également vu ce premier épisode d'une des séries les plus attendues de la rentrée, et mon sentiment est lui aussi partagé.

J'ai bien aimé le fait que justement on soit plongé directement dans l'histoire, cette mise en route directe donne le ton de la série et annonce la couleur dés le début, ça va être rythmé (à noter aussi les images de caméra de surveillance qui alimente le coté parano entretenu dans l'histoire).
Mais ce qui m'inquiète avec ce procédé, c'est la trame générale de la série, les "contrats" vont s'enchainer au fil des épisodes, et j'espère qu'il y a aura un fil conducteur derrière tout ça qui soit cohérent et solide. Mais bon avec Abrams et Nolan ça devrait quand même le faire.

Le fait qu'on ne sache si les numéros de sécurité sociale qui sortent soit pour un criminel ou une victime est un bon point aussi, ça varie un peu les histoires.

Michael Emerson reprend un peu le jeu qu'il avait dans Lost, avec un personnage certes différent de Ben Linus, mais qui possède des points communs avec néanmoins (on ne sait pas encore exactement qui il est pour l'instant, et il est fort possible qu'il joue un double jeu).

Bref, une entame plutôt positive pour ma part qui je l'espère sera confirmer par la suite.

Malou

Administrateur

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 27 Fév 2005 16:24
  • Messages: 8742
  • Localisation: Montreal, Québec
  • Emploi: Dieu/Déeese
  • Titre: Administrateur
  • Simpsons: Springfield: malou_pitawawa
  • Dollars: 18 803.23$
Sujet du message: Re: Person of Interest
Publié: 29 Sep 2011 18:12

Je suis content d'avoir vos commentaires sur cette série. J'aurais aimé l'écouter en direct, mais CBS ne fait pas parti de mon forfait télé et j'hésitais à modifier le dit forfait pour cette série exclusivement... À voir ce que vous en dites, je crois que je vais commencer par la voie traditionnelle du download du premier épisode :P.




Image

Orenthal James Simpson

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Re: Person of Interest
Publié: 08 Oct 2011 23:27

J'ai visionné le deuxième épisode et il n'y a pas à dire, ils ont fait beaucoup de progrès. Je vais être succinct : tout d'abord, le déroulement et la réalisation de l'épisode ont été maîtrisés, certaines fois, il est possible de rencontrer des incohérences flagrantes qui tendent à faire penser que le passage en question a été aménagé de la sorte à défaut de trouver mieux, ou pour l'inclure de force de manière à ce qu'il corresponde avec tout le reste. Je l'ai trouvé plus rythmé que le premier, assez profond et qui va à l'essentiel sans tremper dans le mélo-drame larmoyant. Je n'arrive toutefois pas à adhérer au jeu de l'actrice Taraji Penda Henson dont le seul intérêt est d'avoir une date de naissance plutôt cocasse lorsque vous connaissez l'intrigue de la série.

L'autre point qui ne me convainc pas c'est le format de la série, c'est-à-dire un épisode qui équivaut à une histoire avec à chaque fois un nouvel élément qui remplit l'histoire principale. Un tel procédé est adéquat pour les séries policières et d'enquête, mais colle difficilement à celui de Person of Interest.

Bartmaniaque 95

Little Star

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 18 Fév 2012 15:12
  • Messages: 1178
  • Localisation: 743 Evergreen Terrace
  • Titre: Graphiste et Détective
  • Ancien Pseudo: Bartmaniaque
  • Simpsons: Springfield: Bartmaniaque
  • Dollars: 96 942.32$
Sujet du message: Re: Person of Interest
Publié: 24 Mars 2013 15:07

Je remonte ce sujet car la série est diffusé depuis peut de temps sur TF1 le mercredi. Et qui en est à l'épisode 9(sachant que TF1, comme à son habitude diffuse d'abords les épisode 1,2,3,puis ensuite 4,5,8, puis 6,7,9 :shock: ). Donc perso j'ai beaucoup cette série, moi qui aime l'action je suis servi, et le fait qu'on ne connaisse que le N° de sécurité social et on ne sais pas si la victime ou le criminel permet de varier les histoire. Mais bon pas la peine de répéter tout ce qui à déjà était dit avant. donc j'aimerais savoir qui suis la série et ce que vous en pensser :wink:




Cliquez pour voir ma réalisation pour l'invasion zombie :wink:
Les Vers(Résumé et liste des épisodes)
Mon FanScript Simpson
La FanFics du lièvre!

/: Bartmaniaque

Malou

Administrateur

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 27 Fév 2005 16:24
  • Messages: 8742
  • Localisation: Montreal, Québec
  • Emploi: Dieu/Déeese
  • Titre: Administrateur
  • Simpsons: Springfield: malou_pitawawa
  • Dollars: 18 803.23$
Sujet du message: Re: Person of Interest
Publié: 25 Mars 2013 0:46

J'ai terminé la saison 1 la semaine dernière. Elle était diffusé à la chaine V au Québec. J'ai adoré. Et plus les épisodes avancent, plus c'est intrigant, plus l'action est intense. Bref, j'ai adoré.




Image


Un personne aime ce message : Bartmaniaque 95
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
 Page 1 sur 1 [ 6 messages ] 

Permissions du forum
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers:  

Connectez-vous et faites un don pour faire disparaitre cette publicité!

Notification

Untel à fait tel affaire cool et voici peut-être un lien...

SimpsonsCity.com est un forum sur le thème des Simpson sous forme d'une ville virtuelle. Avec une monnaie virtuelle, tu pourras jouer à des jeux en ligne, des concours et bien plus encore !

cron