Les élections présidentielles 2012.


 Page 12 sur 23 [ 335 messages ] 

Qui verriez-vous secrétaire général de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) ?


18%

[ 2 ]

9%

[ 1 ]

18%

[ 2 ]

0%

[ 0 ]

0%

[ 0 ]

0%

[ 0 ]

36%

[ 4 ]

0%

[ 0 ]

0%

[ 0 ]

0%

[ 0 ]

0%

[ 0 ]

18%

[ 2 ]

Nombre total de votes : 11

Auteur Message

Loukos Luke

Illustre Immortel

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 26 Juil 2005 21:04
  • Messages: 7573
  • Localisation: Loin de chez lui
  • Titre: Pauvre cow-boy solitaire
  • Dollars: 3 072.14$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 17 Avr 2012 17:33

Dommage qu'on ait plus de vrais débats c'est clair ! Sarkozy fait sa lopette à se défiler,il ne veut se faire que Hollande parce qu'il pense pouvoir se le faire.(Moi perso,je l'ai trouvé plutôt en forme Hollande ces derniers temps.)

Juste un petit article qui m'a rassuré et que je voulais partager :

http://www.rue89.com/rue89-presidentiel ... pen-231256




Un tournoi Fifa 14 sur PS3 ? Cliquez !

Leonard Lenny

Star

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 28 Nov 2007 16:36
  • Messages: 1259
  • Localisation: Point de rupture.
  • Emploi: Chef de la Mafia
  • Dollars: 54 281.28$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 17 Avr 2012 18:47

Loukos Luke a écrit:
Dommage qu'on ait plus de vrais débats c'est clair ! Sarkozy fait sa lopette à se défiler,il ne veut se faire que Hollande parce qu'il pense pouvoir se le faire.(Moi perso,je l'ai trouvé plutôt en forme Hollande ces derniers temps.)

Juste un petit article qui m'a rassuré et que je voulais partager :

http://www.rue89.com/rue89-presidentiel ... pen-231256


Oui enfin Rue89 à pris l'habitude d'attaquer le FN n'importe comment, ils en deviennent vraiment pathétique...
http://www.rue89.com/rue89-presidentiel ... pas-230635

Paye ta source.

Et tous les "gros" candidats se sont défilé, Hollande y compris. (C'est pas lui qui a refusé un second débat ?)

Simao78 a écrit:
Citer:
Quarante économistes appellent à voter Hollande.

:arrow:

Ils sont bien gentils ces "Economistes". Oui, faut de la croissance de l'industrie, pouvoir d'achat mais ca, tous les candidats le propose... Moi à 5 jours du 1er tour, je ne connais toujours pas le programme de François Hollande, Dois-je m'inquiéter ?
Excepté la création 60 000 postes de fonctionnaires et la taxation à 75% des revenus de + d'un million, que propose t-il ? Rien.

Un flux de paroles rébarbatives. Comme être noir n'est pas un programme pour Obama, attaquer Sarkozy n'est pas un programme pour Hollande. La campagne s'est résumé à de triste petites attaques personnels, de la viande rouge aux journalistes, assurément. "Whesh bro tes un sale mec" " Whesh va y la j'vais te défoncer" Vraiment frustrant. C'te campagne 2012 est décevante en tous points, en comparaison avec 2007, Sarkozy, lui, incarnait lui un réel espoir notamment dans les classes moyennes, il avait su convaincre "travailler plus pour gagner plus" en témoigne également le taux de participation qui avait été très élévé, les gens semblaient intéréssé, pas aujourd'hui. J'ai l'impression que l'on cherche à faire partir Sarkozy à tous prix. Poutou (que j'trouve très sympathique, mais c'est pas la question) en a fais son premier objectif. Ok, on dégage Sarkozy et après on fais quoi ?
Si Hollande est élu, il sera un président par défault, élu pour battre Sarkozy, c'tout.

Quid des autres candidats ? Bayrou, Arthaud (La lesbienne mal baisé. :hihi:) et Mélanchon, lui être revolutionnaire ? Alors j'suis Peter Pan ! :lol:

Rien ne m'enmerderais plus qu'un Hollande élu, toutes sa petite clique de gauche : Aubry 1er ministre, Ayrault, Fabius et Lang 30 ans après, ca vous fait rêver n'est-ce pas ?
Owi, on veut un ministère du métissage, c'est beau un noir et un blanc qui se tiennent par la main. :coeur:
Ne parlons même pas l'homme. Il n'a aucun charisme, prestance, aura, rien. Un Flan. Quand il bouge, quand il parle, une patte molle, Flamby. Ce qui est d'autant plus dommageable pour "l'image" du président de la république, Sarkozy a désacralisé cette image, malheureusement. Personne n'aurait insulter Chirac comme l'a été Sarkozy. Alors ce que va devenir Hollande... Néanmoins, j'ai hate de le voir lors d'un sommet mondial, se faire mettre des petites claques à la tête par Poutine. :coeur:


Image




Méchant nazi communiste !

J'aime être menotté avec Le Lièvre de Mars en portant des cuissardes en cuir

Un personne aime ce message : Bobby Stouquette

Loukos Luke

Illustre Immortel

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 26 Juil 2005 21:04
  • Messages: 7573
  • Localisation: Loin de chez lui
  • Titre: Pauvre cow-boy solitaire
  • Dollars: 3 072.14$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 17 Avr 2012 19:13

Tu fais bien de parler au passé quand tu dis que la classe moyenne a cru en Sarkozy.
Et en parlant des petites claques de Poutine derrière la tête,c'est bien notre président qui s'est empressé de le féliciter pour sa victoire non ?

Concernant Hollande,j'ai tendance à penser un peu comme toi,il ne semble pas avoir énormément de charisme et on voit bien que Sarkozy est plus "ferraillleur" si l'on peut dire ...
Mais dans le dernier meeting de Hollande,et lors de ses récentes interventions j'ai trouvé qu'il ne se déballonnait pas devant les critiques et répondait de façon pertinente aux critiques qui lui étaient adressées.
Quand au fait qu'il faut jarter Sarko à tout prix,je ne peux être que d'accord.Il n'a fait de cadeaux qu'aux riches,n'a pas respecté beaucoup de ses mesures pourtant primordiales pour les petites gens (je connais des gens qui ont voté pour lui rien que parce qu'il avait proposé le remboursement des lunettes,vous savez combien ça coute des lunettes ?!).En temps de crise c'est pas les riches qu'il faut renforcer,c'est les pauvres qu'il faut empêcher de s'affaiblir.Je dis pas que Royal aurait fait mieux attention ...
Mais je pense qu'on a vraiment besoin de quelqu'un d'autre que Sarko.

Et en parlant de se défiler,pourquoi il refuse tellement de répondre aux questions que Eva Joly a très envie de lui poser ? Et dont perso j'ai très envie de connaitre les réponses....

En tout cas l'article sur le sondage m'a l'air pertinent,j'me demandais ou ils étaient tout ces jeunes ...




Un tournoi Fifa 14 sur PS3 ? Cliquez !

Lenny

Administrateur

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 11 Déc 2003 2:49
  • Messages: 5052
  • Localisation: En arrière scène
  • Dollars: 20 000.09$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 17 Avr 2012 23:30

Leonard Lenny a écrit:
Excepté la création 60 000 postes de fonctionnaires et la taxation à 75% des revenus de + d'un million, que propose t-il ? Rien.


Bah faut lire : http://francoishollande.fr/les-60-engag ... du-projet/ :D

De toutes façons, il n'imposera jamais à 75% les revenus, c'était une idée qu'il a retiré il me semble et de toutes façons n'aurait jamais mise en pratique.

Par contre suppression des niches fiscales là on parle! 8)

Manta

Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Sep 2008 2:13
  • Messages: 4877
  • Dollars: 83 785.16$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 15:25

Moyenne des 13 sondages sortis cette semaine (oui, on croule sous les sondages Ipsos-Logica-Business-BVA-Harris Interactive-Apple-Quick-TNS Soffres), donnant une bonne image de l'élection deux jours avant :

Premier Tour

Hollande : 27,88
Sarkozy : 26,61
Le Pen : 15,81
Mélenchon : 13,69
Bayrou : 10,38
Joly : 2,34
Dupont-Aignan : 1,50
Poutou : 1,23
Arthaud : 0,46
Cheminade : 0,08

Deuxième Tour

Hollande : 55,54
Sarkozy : 44,46


Bon évidemment, il s'agit d'indicateurs, photographies à un instant T, mais l'opinion a peu de raisons d'évoluer en 2 jours (le deuxième tour est par contre encore assez loin).
Pour ce dimanche, Hollande et Sarkozy sont très largement en tête. Après, on n'est jamais à l'abri d'une surprise. :peur:




Image

Acanthopterygii

Légende

Citoyen de Monorail City

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 18 Fév 2008 14:30
  • Messages: 3141
  • Localisation: Avec son sanglier à monorail
  • Titre: Dresseur de sanglier
  • Ancien Pseudo: Bartolomey95
  • Dollars: 6 202 640.00$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 16:20

Simao78 a écrit:
Citer:
Quarante économistes appellent à voter Hollande.


Nous sommes économistes et suivons avec attention les débats en cours et les annonces faites par les candidats à la présidence. Nous jugeons leur ambition économique à la pertinence des options qu'ils proposent, en particulier pour ce qui concerne la reprise de la croissance et de l'emploi, le redressement de notre compétitivité, la régulation financière et la vision des politiques économiques européennes. Mais nous jugeons aussi de la crédibilité de leur projet, notamment la cohérence d'ensemble des propositions, leur impact sur la cohésion sociale de notre pays, la constance et la fiabilité des engagements et leur compatibilité avec les contraintes budgétaires. Un candidat se dégage à nos yeux, le plus apte à redresser la France et rassembler les Français. Ce candidat, c'est François Hollande.

En effet, l'heure est aux choix. La crise de la zone euro montre que le pire reste possible : une course absurde vers le moins-disant social, des politiques d'austérité qui brisent la croissance, et finalement la tentation du chacun pour soi qui devient la plus forte. Il faut mettre un terme à ces politiques qui dévastent les économies européennes. La crise de la dette ne pourra se régler si la croissance est brisée et le pouvoir d'achat en berne. Une réorientation de la construction européenne est urgente, au service de la croissance et des citoyens européens, avec notamment la négociation d'un nouveau Pacte de responsabilité, de croissance et de gouvernance avec nos partenaires européens.

La croissance des dettes publiques rend indispensable l'assainissement des finances publiques. L'objectif de revenir à l'équilibre budgétaire à la fin du quinquennat constitue un cadre exigeant mais crédible. La grande réforme fiscale annoncée par François Hollande devra certes être précisée et son calendrier accéléré. Mais le cap fixé est le bon, avec une réorientation de la politique fiscale dans le sens d'une plus grande justice sociale et d'une plus grande efficacité économique. Il faut mettre un terme à la sous-taxation du capital et des rentes, qui conduit non seulement à l'aggravation des inégalités, mais aussi aux excès spéculatifs à l'origine de la crise financière.

L'efficacité et la justice se rejoignent donc pour rendre nécessaire une remise en cause des avantages fiscaux inefficaces, plutôt qu'une augmentation des impôts des ménages les plus fragilisés ; par la sélection, voire la sanctuarisation des dépenses d'investissement indispensables à la croissance à moyen terme, en particulier l'éducation et la recherche.

En fixant une norme d'évolution des dépenses publiques strictement inférieure à celle du PIB, François Hollande montre qu'il veut un Etat efficace et soucieux des deniers publics. Mais il tourne le dos aussi à la politique menée depuis 2007 qui réduit la modernisation de l'Etat à une simple équation comptable : le non-renouvellement d'un fonctionnaire sur deux. Cinq ans plus tard, nos administrations sont désorganisées, nos fonctionnaires démobilisés et la qualité des services publics dégradée... Il est temps de mettre un terme à des pratiques budgétaires qui n'ont de cesse d'entamer la légitimité de l'action publique. Restaurer notre crédibilité financière, ce n'est pas simplement jouer sur des paramètres financiers, c'est redonner à l'Etat le sens de sa mission et de ses responsabilités.

En matière d'emploi et de pouvoir d'achat une nouvelle orientation est nécessaire. La France dispose d'un atout exceptionnel, celui d'une jeunesse nombreuse et dynamique. Mais celle-ci connaît un taux de chômage inacceptable. L'accent doit donc être mis sur les mesures en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes, à travers la sécurisation des parcours professionnels, la réorientation des efforts de formation professionnelle, le développement de contrats ciblés - tels que les contrats de génération - et le renforcement de l'éducation nationale. Redonner leur place aux syndicats - en organisant une Conférence nationale pour la croissance et l'emploi - est également crucial pour que les salariés contribuent à la transformation du monde professionnel sans être cantonnés à la seule critique de décisions déjà prises par l'employeur. Comment faire évoluer sinon la mixité sociale, l'égalité hommes-femmes, les mobilités interentreprises et les stratégies d'embauche et de promotion dans les entreprises et les administrations ?

La mondialisation a été porteuse de croissance et de diffusion des connaissances mais a aussi engendré un monde plus fragmenté et, paradoxalement, moins solidaire, augmentant les inégalités de salaires et favorisant les délocalisations. La finance internationale n'a pas joué son rôle de catalyseur de la croissance et a fait revenir le capitalisme à ses pires travers. Des mesures indispensables pour remédier à ces défaillances du système financier sont nécessaires. Ainsi, la séparation des activités bancaires entre spéculation et économie réelle permettra de circonscrire les risques, et donc de limiter les engagements futurs de la puissance publique en cas de crise bancaire.

L'interdiction d'utiliser les paradis fiscaux est également nécessaire, et permettra de réduire l'évasion fiscale, notamment si la mesure est étendue à l'ensemble des grands groupes français. Enfin, la mise en place d'une véritable taxe sur les transactions financières, l'interdiction des stock-options, le plafonnement des frais bancaires et l'encadrement du crédit à la consommation répondent au souci légitime de mieux protéger des dysfonctionnements de la finance.

En matière de compétitivité, le bilan des cinq dernières années - 350 000 emplois industriels perdus, 900 usines fermées et un déficit commercial structurel - atteste d'une erreur stratégique dans l'analyse des déterminants de la compétitivité française, laquelle repose principalement sur la qualité de nos produits, de nos processus industriels et de notre gouvernance. Création d'une banque publique d'investissement dotée d'un réseau régional, incitations fiscales à la localisation des investissements en France, baisse de la cotisation foncière pour les entreprises qui innovent, instauration d'un crédit impôt innovation ciblé sur les entreprises effectivement concernées par la concurrence internationale... Ces mesures du candidat socialiste s'inscrivent dans la perspective qui convient pour relever le défi de l'innovation qui se pose aujourd'hui.

Le débat sur la politique économique à suivre ne doit pas occulter les questions économiques fondamentales qui se posent maintenant. Voulons-nous toujours plus d'objets de consommation, à l'obsolescence accélérée, consommateurs d'énergie et générateurs de déchets ? Ou bien plus de santé, plus d'éducation, plus de qualité de vie ? Réussir la transition écologique, c'est changer de mode de vie, créer une nouvelle civilisation urbaine fondée sur des activités de proximité, mettre fin à l'étalement urbain - catastrophe économique, écologique et sociale - et mettre en œuvre les investissements considérables qui seront nécessaires à la transition énergétique.

Pour toutes ces raisons, nous appelons à voter pour François Hollande. Alors que le souvenir de 2007 nous oblige à la plus grande réserve sur les multiples promesses de campagne du candidat sortant, François Hollande a présenté un agenda de réformes qui dessinent à nos yeux la voie souhaitable. La crédibilité, l'ambition et la cohérence sont de son côté.
-----------------------------------

Philippe Aghion (Harvard), Michel Aglietta (Paris-X Nanterre), Yann Algan (Sciences Po Paris), Rémi Bazillier (université d'Orléans), Maya Beauvallet (Telecom Paristech), François Bélorgey (Irest), Françoise Benhamou (Paris-XIII), Eric Brousseau (Paris-Dauphine, Institut universitaire européen), Julia Cagé (Harvard), André Cartapanis (IEP Aix-en-Provence), Gilbert Cette (université de la Méditerranée), Thomas Chalumeau (Sciences Po Paris), Mireille Chiroleu Assouline (Paris-I), Daniel Cohen (Ecole normale supérieure), Elie Cohen (Sciences Po Paris), Brigitte Dormont (Paris-Dauphine), Bernard Gazier (Paris-I), Jean Imbs (Ecole d'économie de Paris, CNRS), Marc Fleurbaey (Princeton, Collège d'études mondiales), Samuel Fraiberger (New York University), André Gauron (Cour des comptes), Jérôme Gautié (Paris-I), Patrice Geoffron (Paris-Dauphine), Tristan Klein, Jacques Le Cacheux (université de Pau et des Pays de l'Adour), Jean-Hervé Lorenzi (Paris-Dauphine), Philippe Martin (Sciences Po Paris), Jacques Mistral (Harvard Kennedy School), El Mouhoub Mouhoud (Paris-Dauphine), Pierre-Alain Muet (fondateur du Conseil d'analyse économique, député), Fabrice Murtin (Sciences Po Paris), Dominique Namur (Paris-XIII), Romain Perez (Paris-I), Thomas Philippon (New York University), Thomas Piketty (EEP et EHESS), Michel Rainelli (université Nice-Sophia-Antipolis), Lionel Ragot (université d'Evry-Val-d'Essonne), Romain Rancière (EEP), Katheline Schubert (Paris-I), Laurence Tubiana (Sciences Po Paris, Columbia), Joëlle Toledano (Supélec), Dominique Villemot.


source : http://www.lemonde.fr/idees/article/201 ... _3232.html


Citer:
"Non, M. Hollande n'est pas le plus crédible en matière d'économie"

C'est avec modestie mais une immense conviction que je m'élève contre la tribune appelant à voter François Hollande signée par certains universitaires et "experts" économiques (Le Monde du 18 avril) .

C'est au nom du vécu quotidien des entrepreneurs que je réfute et m'inquiète de ce choix. Oui, "il faut mettre un terme à la course absurde contre le moins-disant social" mais qui par définition constitue une course mondiale. A la lecture de cette tribune, on pourrait croire que les plus à même de faire cesser cette course seraient ceux qui multiplient les contraintes pour les entreprises ; ceux qui nous ont imposé les 35 heures sans avoir fait le constat d'un échec, ceux qui multiplient les contraintes et les contrôles aveugles et punitifs ou encore ceux dont les alliés prônent les 32 heures et un smic à 1 700 euros. Si la seule façon de développer la croissance consiste à multiplier les emplois aidés, les emplois publics et les subventions, alors oui : la course s'arrêtera... car la France ne sera plus dans la compétition.

Nous partageons bien sûr l'ambition de "réorienter la construction européenne". Mais la réduction des déficits publics reste le préalable inéluctable, et c'est là que les voies divergent. Les chefs d'entreprise, eux, sont convaincus que le président du conseil italien, Mario Monti, est sur le bon chemin, que les Allemands ont eu raison, que les Britanniques qui ont décidé de faire de leur pays le plus attractif économiquement vont remporter la mise. Un Etat "garant", mais pas un Etat "gérant", c'est le secret de la réussite économique et c'est opposé à l'idéologie de gauche.

Oui, il faut que nos salariés gagnent plus. Oui, il faut que nos administrations soient performantes mais pour cela gérées comme des entreprises. Quel patron n'a pas eu à "sacrifier" des emplois parce qu'il perdait de l'argent ? Qui n'a pas eu à demander des efforts ? Pourquoi l'Etat et les collectivités locales ne devraient-ils pas se plier à cette règle universelle ?

Nicolas Sarkozy n'est pas allé assez loin dans un libéralisme bien compris, pas ce libéralisme caricatural dont lui-même se déclare l'ennemi. Mais c'est le peuple français qui doit accepter de se réformer dans ses structures, sa protection sociale, son système syndical paralysant et politisé, ses universités qui se méfient encore de ce qui émane de l'entreprise.

On ne peut qu'être abasourdi devant l'ignorance du terrain économique sur lequel se jouent les matchs de nos entreprises : salariés et patrons ensemble. Ce plaidoyer qui promeut la formation par exemple mais enterre les rapports qui dénoncent le financement des syndicats au lieu de se consacrer à cette même formation ; ce plaidoyer qui vise à interdire les paradis fiscaux, qui décide de réduire l'évasion fiscale (il n'y aura plus personne à faire évader dans peu de temps), qui parle de compétitivité sans penser un instant que, dans le monde, c'est l'Etat le premier qui se doit d'être compétitif (attractivité fiscale, facilité d'implantation, allégement des procédures, etc.).

Ce plaidoyer est déconnecté de la réalité ; et les mêmes qui veulent booster l'emploi et la compétitivité sont tout à coup saisis d'un doute existentiel : "Voulons-nous toujours plus d'objets de consommation à l'obsolescence accélérée ?" Certes, il faut repenser notre économie, notre civilisation et le bonheur, mais refaire le monde en ces termes ne nous fera pas sortir de la crise. Non, je ne pense pas que François Hollande "réussisse la transition écologique" et "crée une nouvelle civilisation urbaine fondée sur des activités de proximité" !

Il faut aussi arrêter d'opposer monde de la finance et monde de l'entreprise. On ne gagnera rien à creuser davantage ce fossé, les entreprises ont besoin d'un système bancaire innovant et compétitif... L'Etat n'a pas été un bon banquier ! Quant à moi, je souhaite que la France se libère d'une forme d'assistanat régressif. Je souhaite une énergie créatrice, une liberté d'entreprendre, un Etat modeste et garant qui crée les conditions de l'emploi et non l'emploi lui-même.

Je souhaite que le terme "frontière" ne soit pas utilisé comme une cellule d'assistance psychologique et la fausse garantie d'un monde meilleur. Je souhaite que l'enthousiasme et le désir de gagner soient le ciment fédérateur de Français entrepreneurs d'eux-mêmes. Pour sa conscience du nécessaire désendettement, on peut voter François Bayrou. Pour sa force de vie, son appétit de faire réussir la France, son énergie de globe-trotter, il faut appeler à voter Nicolas Sarkozy.

Sophie de Menthon, présidente du mouvement Ethic, membre du Conseil économique, social et environnemental

Source: http://www.lemonde.fr/idees/reactions/2 ... _3232.html


édit: et http://www.placeaupeuple2012.fr/nous-ec ... melenchon/ :doute:




Image
ImageImage
Flic ripou de SC
LES 95 VAINQUERONT

Leonard Lenny

Star

Citoyen de Springfield

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 28 Nov 2007 16:36
  • Messages: 1259
  • Localisation: Point de rupture.
  • Emploi: Chef de la Mafia
  • Dollars: 54 281.28$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 16:42

Manta a écrit:
Cheminade : 0,08

:x




Méchant nazi communiste !

J'aime être menotté avec Le Lièvre de Mars en portant des cuissardes en cuir

Simao78

Jeune Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 15 Avr 2010 11:45
  • Messages: 2796
  • Localisation: Salade de fruits, jolie jolie jolie
  • Titre: Mec sans chapeau
  • Dollars: 1 280.16$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 16:59

Citer:
78 économistes appellent à voter Simao78.

Nous sommes économistes et suivons avec attention les débats en cours et les annonces faites par les candidats à la présidence. Nous jugeons leur ambition économique à la pertinence des options qu'ils proposent, en particulier pour ce qui concerne la reprise de la croissance et de l'emploi, le redressement de notre compétitivité, la régulation financière et la vision des politiques économiques européennes. Mais nous jugeons aussi de la crédibilité de leur projet, notamment la cohérence d'ensemble des propositions, leur impact sur la cohésion sociale de notre pays, la constance et la fiabilité des engagements et leur compatibilité avec les contraintes budgétaires. Un candidat se dégage à nos yeux, le plus apte à redresser la France et rassembler les Français. Ce candidat, c'est Simao78.


source : http://www.Simao78-2078.com.bogoss

Orenthal James Simpson

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 18:12

Leonard Lenny a écrit:
Manta a écrit:
Cheminade : 0,08

:x


Jacques Cheminade, c'est le genre de candidat que l'on qualifiera de précurseur dans une vingtaine d'années. Et il nous dira (si tant est qu'il soit encore vivant) : « vous voyez ? Qui est-ce qui avait raison ? » (en référence à son premier clip de campagne)


François Hollande Président ! :coeur:

Manta

Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Sep 2008 2:13
  • Messages: 4877
  • Dollars: 83 785.16$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 20:04

Leonard Lenny a écrit:
Manta a écrit:
Cheminade : 0,08

:x


:yeux:

Simao78 a écrit:
78 économistes appellent à voter Simao78.


:ohmy:
Ah mais c'est pour ça que mes calculs sont faussés. OTAN pour moi, la candidature de Simao a changé la donne et incarne un nouvel espoir pour toute la Droite française !


Hollande : 27,88
Simao78 : 20,01
Sarkozy : 16,61
Mélenchon : 18,68
Le Pen : 15,81
Bayrou : 5,38
Joly : 2,34
Dupont-Aignan : 1,50
Poutou : 1,23
Arthaud : 0,46
Cheminade : 0,08

Il reste encore à convaincre au second tour, Simao, mais tu es sur une dynamique :

Hollande : 51,87
Simao78 : 48,13




Image

Un personne aime ce message : Simao78

Orenthal James Simpson

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 20:26

Pour connaître les résultats du premier tour ou du moins les premières estimations exploitables, à 18h00, vous pouvez consulter les articles de presse belges ou suisses, ou vous pouvez vous munir d'un bloc-note et tenter de déchiffrer les messages codés que les utilisateurs du réseau social Twitter publieront (le détournement et le contournement, c'est tout un art).

Simao78

Jeune Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 15 Avr 2010 11:45
  • Messages: 2796
  • Localisation: Salade de fruits, jolie jolie jolie
  • Titre: Mec sans chapeau
  • Dollars: 1 280.16$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 22:40

Orenthal James Simpson a écrit:
Pour connaître les résultats du premier tour ou du moins les premières estimations exploitables, à 18h00, vous pouvez consulter les articles de presse belges ou suisses, ou vous pouvez vous munir d'un bloc-note et tenter de déchiffrer les messages codés que les utilisateurs du réseau social Twitter publieront (le détournement et le contournement, c'est tout un art).


Pouarf, autant attendre 20 heures. Personnellement, je n'ai pas envie de connaitre la moindre estimation avant l'annonce de Pujadas. (Ça sera Pujadas ?)


Citer:
Il reste encore à convaincre au second tour, Simao, mais tu es sur une dynamique

Je vais tenter une alliance avec Cheminade (je lui file un Mars, il va aimer), et avec un peu de chance, ça devrait passer.

Manta

Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Sep 2008 2:13
  • Messages: 4877
  • Dollars: 83 785.16$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 20 Avr 2012 23:20

J'imagine que ce sera Pujadas, oui.

Sinon on se dirige sur SC aussi vers un Sarko-Hollande, s'il y a des mélenchonistes il est temps de se mobiliser. :voleur:




Image

Bobby Stouquette

Légende

Avatar de l’utilisateur

Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 21 Avr 2012 20:46

Manta a écrit:
Sinon on se dirige sur SC aussi vers un Sarko-Hollande, s'il y a des mélenchonistes il est temps de se mobiliser. :voleur:


Qu'ils ne se mobilisent pas trop quand même ; Cette nuit à 1h30, j'étais à deux doigts de me faire agresser avec un pote par 5 militants du Front de gauche, eux étant armés de barres à mine et de démonte-pneus. :fouet:




Image Image

Manta

Légende

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 03 Sep 2008 2:13
  • Messages: 4877
  • Dollars: 83 785.16$
Sujet du message: Re: Les élections présidentielles 2012.
Publié: 21 Avr 2012 21:29

Et ils vont ont sauté dessus comme ça sans raison ? En hurlant qu'ils votaient Mélenchon pendant qu'ils vous poursuivaient ?




Image
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
 Page 12 sur 23 [ 335 messages ] 

Permissions du forum
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers:  

Connectez-vous et faites un don pour faire disparaitre cette publicité!

Notification

Untel à fait tel affaire cool et voici peut-être un lien...

SimpsonsCity.com est un forum sur le thème des Simpson sous forme d'une ville virtuelle. Avec une monnaie virtuelle, tu pourras jouer à des jeux en ligne, des concours et bien plus encore !