Reste t-il quelque chose de mai 68 ?


 Page 1 sur 1 [ 9 messages ] 

Mai 68, ça représente quoi à vos yeux ?


9%

[ 1 ]

64%

[ 7 ]

9%

[ 1 ]

9%

[ 1 ]

9%

[ 1 ]

Nombre total de votes : 11

Auteur Message

xavier

Star

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 08 Mai 2007 22:00
  • Messages: 1771
  • Localisation: assis sur un tabouret made in Shelby, à reluquer le Kâââ de ceux qui en ont
  • Dollars: 2 130.57$
Sujet du message: Reste t-il quelque chose de mai 68 ?
Publié: 23 Avr 2008 23:08

En cette veille d'une nouvelle commémoration certainement fastidieuse, à savoir les 40 balais de Mai 68, j'aimerais lancer le sujet sur ce qu'il reste de cette période, quel regard porte la jeune génération qui gravite sur SC quant à ce phénomène sociétal qui aurait voulu pouvoir renverser l'histoire ?

Ça doit certainement paraître archaïque à nombre d'entre vous qui ne virent le jour qu'à l'aube des années Guetta, mais pensez-vous néanmoins avoir hérité un petit quelque chose de cette période qui a cru voir arriver le grand soir ?

Les anciens qui vous cotoient et qui ont traversé cette période en parlent-ils les yeux pleins de larmes, en carressant le pavé qui trône sur la cheminée, ou se contentent-ils de vous dire "il ne s'est rien passé en 68, c'est une invention des médias, va vite réviser tes maths pour demain et ferme la !"

Les rêves, utopiques s'il en était, se sont-ils désagrégés devant la mondialisation ?

Le soixante-huitard s'est ringardisé, n'excite plus personne alors qu'il sublimait ses voisins (et surtout ses voisines) à la fin des sixties. La libération sexuelle, alors naissante, s'est vue freiner 15 ans plus tard par l'irruption malencontreuse d'un nouveau virus atteignant alors essentiellement la communauté homo. Que reste-t-il de toutes les aspirations en termes de sexualité libérée, sans contrainte ?

"Warum so ?" se demande souvent Daniel Cohn-Bendit, ex-étudiant agité et agitateur qui s'est reconverti dans la politique, un pied en Allemagne, l'autre en France... Nombre de maoïstes, trotskistes, léninistes et gauchistes de tous poils ont fini par se faire ingurgiter par un système qu'ils dénonçaient entièrement cette année-là, adoptant maintenant souvent avec une facilité déconcertante les concepts les plus libéraux, les plus paternalistes qui soient. Banalité de l'évolution des hommes ? Grand ratage sociétal ?

Devant l'ampleur du bordel mondial qui s'annonce à grands pas (pénurie alimentaire, krach boursier qui risque de nous exploser à la gueule, décrédibilisation monstrueuse des politiques de tous bords, guerres ethniques de plus en plus fréquentes), tant au niveau international que français, certaines révoltes se font jour, de ci de là.

Pensez-vous que ces révoltes isolées pourraient déboucher sur une nouvelle Révolution ?




article 4 de la constitution grolandaise:
"le droit de chier dans la rue est un droit inaliénable"

Dernière édition par xavier le 23 Août 2011 3:38, édité 1 fois au total.

YouGs

Star

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 01 Fév 2008 11:57
  • Messages: 1259
  • Localisation: Pou pi pou pi pou pi pouu.
  • Dollars: 1 525.00$
Sujet du message:
Publié: 24 Avr 2008 13:01

Bonsouaaaar.
Personnelllement, je ne sais pas si ces révoltes isolées pourraient créer une nouvelle révolution (quoique...).
Je ne pense pas car je ne sais pas si les gens veulent vraiment refaire une révolte internationale, c'est vrai je pense pas qu'ils sont près a dégommer le quartier latin a coups de pavés.
Mais en ce moment en même temps avec les réformes, il y a beaucoup de grèves et de manifs' ,nous par exemple on était 720 a bloqué la voie allant vers Rennes pour protester contre les suppressions des postes dans les lycées. Mais on est des pacifistes a Dinan xD on joue de la gratte et on joue au carte...mais j'ai entendu dire qu'il y en avait a Paris aussi fes manifs' mais que là les policiers sortaient les boucliers et les fumigènes.
Jpense que le problème c'est que tout le monde n'a pas la même mentalité, y en a ils manifestent por cramer des bagnoles et pour tout péter et d'autres pour dire leur mot.
Mais est-ce que toutes ces manifs' et autres ne pourraient pas engendrer une vraie révolution quand même ??? Jne sais pas...dans les manifs' (dans la miene aussi) beaucoup de messages haineux envers notre petit pépère Sarkozy était présents...qui sait, ça se trouve ils voudrons faire la révolution pour lui couper la tête !

Sinon, moi mes parents ne m'ont jamais parler de 68 (en même temps y zavaient 8 ans...) mais ce que je sais c'est qu'ils avaient pas l'air (maintenant) si contre que ça...Je ne sais pas si y en a qui aimaraient retourner en 68 mais moi j'aimerais bien (pour voir !) et pis aller a Woodstock aussi...aaahh Woodstock !

Bref moi je pense que l'avenir de notre pays est vraimrnt très incertain.
Alors est ce que nous encourons un vrai risque ou pas ? Là est la question...




Image
La 4e édition vient de sortir ! ... Pis t'façon on t'merde.


Dernière édition par YouGs le 23 Août 2011 3:39, édité 1 fois au total.

Neveu

Habitant

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 20 Jan 2008 12:27
  • Messages: 85
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 24 Avr 2008 14:47

Perso, je trouve que c'est grâce à "mai 68" que aujourd'hui , les écoles lycées et tout ça sont moins strictes et plus libéraux : on a plus l'uniforme, les écoles sont mixtes.... Cela a permis une prise de conscience des gens et de la société et la modification plus vite de la mentalité "vieilli" des gens .Enfin pas de quoi faire une révolution!!


Dernière édition par Neveu le 23 Août 2011 3:39, édité 1 fois au total.

Lenny

Administrateur

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 11 Déc 2003 2:49
  • Messages: 5052
  • Localisation: En arrière scène
  • Dollars: 20 000.09$
Sujet du message:
Publié: 24 Avr 2008 15:30

La France a été je pense fortement influencé par Mai 68, notamment les aspects qui ont été récupérable par la société de consommation, mais pas seulement.

- L'accès au travail des femmes.
- L'épanouissement sexuelle et l'accumulation des partenaires marchandises.
- Le début des révoltes étudiantes s'inscrivant dans un cadre allant au delà de leur intérêts.
- L'ouverture de la culture française sur le monde au delà de l'Europe et de la solidarité internationale.
- La montée en importance des plaisirs, la culture du loisir. Qui deviendra rapidement la consommation du loisir.
- La critique des religions.
- La critique des tyrannies politiques (nazi, communistes et surtout capitalistes)

Aujourd'hui tout ceci est resté dans la culture française. Mais en même si en France on peut considérer que c'est Mai 68 qui a été le pivot vers ces valeurs, il n'en n'est absolument pas l'unique raison. On remarque qu'à l'étranger comme en Allemagne, aux Etats-Unis ou au Japon le même processus s'est plus ou moins produit. Mai 68 n'est donc pas une cause du changement, mais le changement qui en a été la cause.

Comme personne n'a vraiment compris ce qui se passait à l'époque, aujourd'hui tout le monde veut recréer l'histoire à son avantage. Ce qu'il faut retenir, je pense que c'est que les masses peuvent tout comme l'individu peuvent faire preuve de spontanéité.

Rappelons nous que ce qui a fait tourner l'opinion publique vers la faveur des étudiants ont été les répressions policières et les tragique histoires qui ont été décrite dans la presse. C'est le début du journalisme à sensation. L'histoire du lycéen Gilles Tautin (17 ans), noyé dans la Seine après la poursuite par des CRS aux abords de l'usine de Flins ne vous rappel pas l'histoire des jeunes poursuivit par les policiers dans les banlieues françaises qui avait conduit à la mort d'un adolescent dans un transformateur EDF? Dans les deux cas l'incident à créé une révolte spontané fortement médiatisé qui ont eu des conséquences politiques importantes; la démission de De Gaulle dans le premier cas et la montée puis l'élection de Nicolas Sarkozy dans l'autre.

Bref, à partir de Mai 68 l'histoire banale fait la politique.

Alors que l'histoire banale fut contrôlé par le petit peuple dans l'après 68, aujourd'hui elle est instrumentalisée par ceux même qui font de la politique.

Tant que les gens normaux ne reprendront pas le contrôle des histoires, ils vivront au quotidien sous le joug des tyrans.

C'est en ça qu'internet fait peur aux tyrans.


Dernière édition par Lenny le 23 Août 2011 3:39, édité 1 fois au total.

vico

Citoyen

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 21 Avr 2008 11:52
  • Messages: 150
  • Localisation: sur la chaise devant mon ordi.
  • Dollars: 1 151.00$
Sujet du message: Reste t-il quelque chose de mai 68 ?
Publié: 07 Mai 2008 17:55

Ma mère m'a expliquer ce qui c'était passé en mai 68 et je crois qu'il y avait une grande manifestation dans le monde entier mais je ne sais plus pourquoi ils ont manifester. :P


Dernière édition par vico le 23 Août 2011 3:46, édité 1 fois au total.

Floyd

Jeune Légende

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 26 Mars 2005 15:10
  • Messages: 2259
  • Localisation: Le Tipi volant des mille et une nuits (Ogden) avec Banjoul
  • Dollars: 4 295.00$
Sujet du message: Re: Reste t-il quelque chose de mai 68 ?
Publié: 08 Mai 2008 6:49

Ok, je vais commencer par une serie de quote, non que je veuille demonter quel'qu'un, mais ca m'aide a organiser mes idees embrumees par un peu de.. peu importe.

Alors, Mai 68.... Aaaaah mais 68, que notre cher omnipresident va s'empresser de demonter sans se rendre comte qu'il ne serait pas la sans ca....

xavier a écrit:
[...] ou se contentent-ils de vous dire "il ne s'est rien passé en 68, c'est une invention des médias, va vite réviser tes maths pour demain et ferme la !"


Cet argument me fait bien rire, c'est quand meme en grande partie grace a Mai 68 et tout ce qui l'entoure qu'on a cree le concept de 'creation mentale', j'y reviendrai.

Xavier a écrit:
La libération sexuelle, alors naissante, s'est vue freiner 15 ans plus tard par l'irruption malencontreuse d'un nouveau virus atteignant alors essentiellement la communauté homo. Que reste-t-il de toutes les aspirations en termes de sexualité libérée, sans contrainte ?


Je nuancerai. A part en effet pour cette p***** de s******ie de maladie a la con (Plus j'y pense et plus ca me traumatise, en ces temps de prise de conscience de la sexualite humaine, meme l'Eglise n'aurait pu esperer meilleur tragedie pour remettre les pendules a l'heure) qui fait chier parce qu'on peut plus baiser tranquillement, je vois quand meme un net progres. Oh bien sur on entend encore des 'sales pd' ou 'tantouzes' de ci de la, mais le plus souvent dans la bouche de vieux, et on est loin des lynchages systematiques.... Les jeunes d'aujourd'hui ont des potes blacks, homos, transexuels ou meme communistes, et sont bien plus tolerants que leurs aines. Cela ne peut qu'aller de mieux en mieux, et les vieux shemas de pensee religieux ont ete abandonnes, ouf !

Xavier a écrit:
"Warum so ?" se demande souvent Daniel Cohn-Bendit, ex-étudiant agité et agitateur qui s'est reconverti dans la politique, un pied en Allemagne, l'autre en France... Nombre de maoïstes, trotskistes, léninistes et gauchistes de tous poils ont fini par se faire ingurgiter par un système qu'ils dénonçaient entièrement cette année-là, adoptant maintenant souvent avec une facilité déconcertante les concepts les plus libéraux, les plus paternalistes qui soient.


C'est la que j'en vient a Sarko. Il ne faut pas non plus perdre de vue qu'apres l'austerite de la guerre et en pleines tensions entre les deux blocs, si les gens se sont un peu lache pendant les 60's, c'etait surtout pour renverser l'Establishment et prendre leur pied comme ca leur plairait. Ils se sont battus pour la liberte, y compris la liberte d'entreprendre. Les shemas liberaux d'aujourd'hui, la mondialisation, voila un des resultats direct de cette prise de conscience de l'individu. Individualisme et rejet de l'Etat (dont le role est de reduire l'ecart social, c-a-d de faire en sorte d'enrayer la loi de la jungle), qui sont les bases des politiques de droite actuelles, doivent tout a des evenements comme Mai 68.

Entre parentheses, Sarko encore plus. Un fils d'immigre plusieurs fois remarie et vivant avec une famille recomposee a l'Elysee ? Voila qui aurait ete impossible avant Mai 68.

Et du coup ca fait plaisir de constater que la droite liberale entiere pille des idees fondamentalement de gauche. (serait-ce pure strategie ? Pour derouter la gauche? Mmmm faudra que je me penche la dessus...)


Lenny a écrit:
Aujourd'hui tout ceci est resté dans la culture française. Mais en même si en France on peut considérer que c'est Mai 68 qui a été le pivot vers ces valeurs, il n'en n'est absolument pas l'unique raison.


Tout a fait, et je le vois de plus en plus en etant ailleurs. La politique est un sport francais par excellence, et depuis Descartes, on aime penser. La revolution, les lumieres, l'affaire Dreyfus et toutes ces conneries, voila qui depuis des siecles nous a maintenu dans la tradition de la pensee, du debat d'idees, de la critique du pouvoir en place. C'est pourquoi, bien avant 68, la France etait deja un terrain de jeu ideal pour des idees 'subversives'. Apres tout, ne sommes nous pas un pays laic depuis 1905 ? Je defie quiconque de tenir plus de 2 mois dans une ecole anglo-saxonne, en 2008....

Lenny a écrit:
On remarque qu'à l'étranger comme en Allemagne, aux Etats-Unis ou au Japon le même processus s'est plus ou moins produit. Mai 68 n'est donc pas une cause du changement, mais le changement qui en a été la cause.


J'insiste sur ce point tres important. Les 60's aux States et tout ce que ca inclut (revolution sexuelle, orgie de LSD, mouvements sociaux dans tous les sens, hippies crasseux et debrouillards, Jimi Hendrix, retour aux valeurs simples de la vie en communaute et de l'agriculture pas intensive, voila de quoi faire peur a n'importe quel pouvoir en place), le printemps de Prague, la revolution chinoise, meme chez les russes, au Mexique et en Amerique du Sud il y a eu gaver de mouvements (voir l'excellent dossier de Courrier International la-dessus il y a quelques mois, le numero avec un hippie a poil en couv'). J'ai meme ete vachement surpris de constater que meme en Nouvelle-Zelande y'a eu des maoris hippies pendant les 60's ( :love: rien que d'y penser)




Voila pour les quotes...

Sinon j'avais dit que je reviendrai sur la notion de 'creation'...

Y'a un truc vachement tripant avec la societe francaise qui se prend la tete, c'est que des que ca bouge un peu, allez hop ca produit une armee de philosophes... Et 68 a pas echappe a la regle, merci bien d'ailleurs, etant donne la trempe de ces mecs.

Derrida, Foucaut, Lacan, tous ces mecs qui nous ont appris, O chose formidable et qui tombe sous le sens aujour'hui, qu'aucun argument n'etait finalement plus legitime qu'un autre, que tout etait remettable(?) en cause, a partir du moment ou tout n'est que creation mentale, et que toute l'histoire devais etre deconstruite en fonction de ces representations mentales si l'on voulait piger un peu mieux.

Un exemple ? Un conflit territorrial n'est meme pas pertinent, dans la mesure ou toute frontiere est illegitime et n'est qu'une utopie. Une creation mentale quoi. Comme le discours parano d'un Sarko...

Pas con les mecs ! Et ne vous inquietez pas, meme si vous n'avez jamais entendu parler de deconstruction ou de post-modernisme, vous savez inconsciemment ce que c'est, puisque c'est la demarche qu'on vous a normalement apprise a l'ecole et que le monde moderne baigne dedans depuis 40 ans maintenant.

C'est grace a ce genre de trucs que les Aborigenes d'Australie ont pu obtenir des excuses officielles du gouvernement (ce qui est deja un debut) ou que des homos peuvent se marier dans certains coins...

Et c'est fascinant quand on y pense, et on comprend mieux pourquoi des fois c'est si dur de parler avec des vieux. Quelquefois dans l'histoire de l'humanite, il y a une prise de conscience collective vers l'etape d'apres, qui se fait dans des balbutiements ou des horreurs mais qui emmene mine de rien vers un nouvel etat de conscience et de societe. Le feu, le sedentarisme, le monotheisme, etc... La derniere de ces evolutions collective a 40 ans aujourd'hui.

Et c'est ca qui est fascinant. Il y a encore des gens d'avant cette revolution, nous sommes en plein dedans, le monde moderne tel que nous le connaissons a 40 ans, un pet de mouche dans l'histoire de l'humanite.

Alors qu'en penser ? Je ne sais pas. De mon point de vue, ca a apporte autant de bonnes choses que de merde, et je suis persuade qu'il est encore trop tot pour deduire quoi que ce soit ( bien que j'espere qu'il ne sera pas trop tard demain...). L'humanite est en route, vers quoi j'en sais rien, mais elle a bel et bien laisse derriere elle de vieux shemas de pensee demodes (qui ne subsistent que le temps de l'adaptation, et qui resistent jusqu'a provoquer de nouveaux conflits) pour aller de l'avant.

En bien ou en mal, ou les deux, comme c'est le plus souvent le cas dans notre histoire.

Toujours est-il que d'entendre notre cher petit gars vouloir en finir avec 68, outre que c'est cela meme qui l'a place sur le trone, est assez risible. Etant lui-meme le produit de cette ideologie libertaire (comme on disait dans le temps, avant qu'on invente liberal), je ne vois pas comment il pourrait revenir en arriere, et quand bien meme, comment ferait-il pour lutter contre une prise de conscience globale ?

Xavier a écrit:
Pensez-vous que ces révoltes isolées pourraient déboucher sur une nouvelle Révolution ?


Je prefere ne pas penser mais esperer :roll: Qui sait ?



Et pour finir :

Lenny a écrit:
Tant que les gens normaux ne reprendront pas le contrôle des histoires, ils vivront au quotidien sous le joug des tyrans.




Chaman Beatnik Psychédélique d'Ogden
Chevalier de Faërie pourfendeur de l'Infâme


Image

Ni !

Dernière édition par Floyd le 23 Août 2011 3:47, édité 1 fois au total.

xavier

Star

Citoyen de Shelbyville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 08 Mai 2007 22:00
  • Messages: 1771
  • Localisation: assis sur un tabouret made in Shelby, à reluquer le Kâââ de ceux qui en ont
  • Dollars: 2 130.57$
Sujet du message: Re: Reste t-il quelque chose de mai 68 ?
Publié: 08 Mai 2008 22:46

Floyd a écrit:
Apres tout, ne sommes nous pas un pays laic depuis 1905 ?


Je rebondirais juste sur cette belle phrase, ce soir, phrase qui risque bien de ne plus être une qualification pour notre pays.

Rappelons que Sarko est allé communier chez le pape il n'y a pas si longtemps, où il est même devenu chanoine de Latran, premier président à "récupérer" ce titre laissé de côté depuis 1600 environ, à ce que j'avais lu quelque part, à une époque où, pour gouverner, il fallait absolument être catholique de bon cru...

Rappelons encore aussi que dernièrement, Sarko toujours s'est permis de comparer les instits et les curés, toujours dans son discours d'allocution au palais de Latran : "Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance".

Si Sarko est un fruit de 68, je me demande bien ce qu'il en a gardé pour ma part, peut être le ver qui était dedans...




article 4 de la constitution grolandaise:
"le droit de chier dans la rue est un droit inaliénable"

Dernière édition par xavier le 23 Août 2011 3:47, édité 1 fois au total.

Yusuke Urameshi

Star

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 27 Mars 2008 17:11
  • Messages: 1600
  • Dollars: 4 152.00$
Sujet du message:
Publié: 08 Mai 2008 22:54

Avec son discours bigot à souhait de Latran, Sarko a réussi l'exploit de s'aliener les derniers cathos qui le soutenaient...on se demande où il est allé pêcher sa comparaison fumeuse entre curé et instit'...

Citer:
premier président à "récupérer" ce titre laissé de côté depuis 1600 environ

Précisons que tous les présidents ont accepté ce titre purement honorifique, sans en faire tout un foin. En revanche, Sarko a été le seul à le revendiquer avec autant de mauvais gout et en piétinant la loi 1905 à coup de Bigard et de sms pendant que benoit XVI lui cause...




Peluche adulte hokkaïdienne

Dernière édition par Yusuke Urameshi le 23 Août 2011 3:47, édité 1 fois au total.

leolio

Nouvel Immortel

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 16 Mars 2006 22:53
  • Messages: 5114
  • Emploi: Jardinier(ère)
  • Dollars: 98 271.95$
Sujet du message:
Publié: 09 Mai 2008 15:11

Oui c'est assez consternant de remarquer qu'à l'heure oû Sarkosy se fait conspuer de toutes parts (et partis) pour ne pas incarner le rôle de président (dans son aspect monarchique) il est celui qui fait oeuvre d'autant de comportements, de discours, d'attitudes ostentatoires, qui rappellent de manière maligne que la France fut il y a bien longtemps la fille ainée de l'Eglise...

L'art de la contradiction ne lui est pas réservé, mais là c'est assez drôle je trouve.

C'est une belle lecture que vos posts, très intéressant l'analyse libération de l'individu/libéralisme, et assez juste.

Je ne sais pas si Mai 68 a été l'origine de ce constat: le libéralisme est en passe de s'imposer partout en France, partis de gauche et de droite (au moins aussi récalcitrant) s'inclinent devant l'idéologie mondiale et lui baisent les pieds, pathétiques serfs, mais il y a sans doute quelque chose, de l'ordre de la récupération déjà.

Ce qui est fou, mais c'est très humain la folie, c'est qu'à l'heure oû les excès du libéralisme indignent chaque jour les citoyens de ce pays, martyrisent les chairs des plus fragiles toujours plus nombreux (la classe précaire est en passe de devenir la classe number one en effectif, non?), c'est le moment choisi par nos élites pour s'incliner, renoncer, et s'engager à bloc sur ce chemin de la désespérance collective.
Hérésie, n'est-il pas? :P

Etant employé dans une entreprise médiatiquement ciblée à gauche de la gauche (je n'ai jamais croisé pourtant de dinosaure trotskyste, on y a jamais remplacé nos leviers par des attelages marteau/faucille), je constate non sans effroi que je vis les derniers instants d'un esprit, l'agonie d'une façon de vivre au travail, l'aliénation rogne une de ces dernières couches encore intacte...

Là aussi le libéralisme avance à très grands pas, demain nous ne serons plus ou seulement quantités négligeables, nous étions les seigneurs du rail et nous sommes morts il y a quelques semaines, quand la gauche se taisait et clâme aujourd'hui la nécessité de ces réformes qui auront leurs pères idéologues gravés dans les stèles des vainqueurs de l'histoire.

Nous serons bientôt les vieux apaches casernés, je vous raconterais...

C'est souvent amer au quotidien mais les anecdotes délicieuses ne manquent jamais, il nous restera les sourires.

Il y a 40 ans à Nanterre... il y a dix ans j'y rentrais, dans cette fac explosive, là bas aussi tout a changé, les parcs cadrés ont remplacé les terrains vagues et défoncés, les pelouses mortes ont été reformaté et les halls enfumés laissent place à des couloirs rappelant l'hôpital (ou la morgue).
Pourtant il y fait sans doute meilleur y vivre.
68 n'y était qu'une représentation, les joints dans les amphis de pathétiques hommages bien vains.

Il y reste des profs aussi, de l'époque, celle qu'on aurait un peu tous voulu vivre, ils sont des petits coffres à trésors, si vous y passez parlez-leur, il se dérideront sans mal, otant lunettes ou chapeau, s'habillant d'une voix spectaculaire de vécu, soupesant les faits majeurs et les futilités, jouant sur les rythmes, préservant leurs chutes.

Vous restera un champs songeur, c'est déjà ça.




Image
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
 Page 1 sur 1 [ 9 messages ] 

Permissions du forum
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers:  

Connectez-vous et faites un don pour faire disparaitre cette publicité!

Notification

Untel à fait tel affaire cool et voici peut-être un lien...

SimpsonsCity.com est un forum sur le thème des Simpson sous forme d'une ville virtuelle. Avec une monnaie virtuelle, tu pourras jouer à des jeux en ligne, des concours et bien plus encore !