La réforme des retraites (et des régimes spéciaux).


 Page 1 sur 1 [ 8 messages ] 
Auteur Message

leolio

Nouvel Immortel

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 16 Mars 2006 22:53
  • Messages: 5114
  • Emploi: Jardinier(ère)
  • Dollars: 98 271.95$
Sujet du message: La réforme des retraites (et des régimes spéciaux).
Publié: 18 Oct 2007 18:44

Salut!

Je lance un petit sujet sur la réforme gouvernementale sur les régimes de retraites et plus particulièrement les régimes spéciaux.

Ce sujet est très intéressant et très caractéristique du traitement médiatique de l'opinion publique, des chiffres, des inégalités.

La grève de ce jour est une des conséquences de l'absence de dialogue du gouvernement avec les salariés.
Elle a comme effet de bloquer certains services publics (écoles, crèches, transports, etc...) et explique peut être votre présence inhabituelle aujourd'hui sur Simpsonscity! :P

Alors pour mieux comprendre le phénomène, les enjeux, et analyser les discours télévisuels et les débats, je laisse la place à Claude Danthony, Maître de conférences de mathématiques à l'École normale supérieure de Lyon, qui dans un brillant exposé démonte les mécanismes faciles qui tendent à opposer les salariés entre eux.

Citer:
Torchons ?
Ou serviettes ??


Un grand battage médiatique ne cesse actuellement d'opérer une comparaison
entre le nombre d'annuités nécessaires pour obtenir une retraite à taux
plein, avec
37,5 dans le public et 40 dans le privé et de déduire de ces deux
chiffres que c'est inéquitable.

Mais personne ne pense à préciser que le même mot « annuité » correspond à des réalités tellement différentes dans les deux régimes que la comparaison n'a guère de sens :
Autant donc ajouter des torchons et des serviettes !

Démonstration :

Nous avons tous appris à l'école qu'on n'ajoute pas des choux et des carottes ou des torchons et des serviettes. Tout comptable sait que des comparaisons ne sont valables que si elles sont effectuées " à structure comparable ".

En tant que scientifique, j'ai le devoir, lorsque je compare deux données chiffrées, de commencer par vérifier qu'elles correspondent à la même réalité, par exemple elles sont exprimées dans la même unité.
Sinon, on peut faire dire absolument n'importe quoi aux chiffres.

Le mot " annuité " correspond en fait à un nombre issu de calculs totalement différents dans les deux régimes. En gros :

- Dans le public, le nombre d'annuités correspond au temps où l'on occupe effectivement un emploi, au prorata du temps de travail (ainsi, 1 an de travail à mi-temps donne une demi-annuité, 1 an à 80% donne 0,8 annuité, etc.).

- Dans le privé, c'est bien plus compliqué. Cela dépend d'abord des sommes perçues :
On valide, pour chaque année civile, un nombre de trimestres correspondant au salaire soumis à cotisations dans l'année.
C'est ainsi, pour prendre un exemple, qu'un cadre qui a travaillé 3 mois dans une année civile obtiendra une annuité entière (alors qu'un smicard qui a travaillé 3 mois n'obtiendra lui que 0,5 annuité : est-ce bien équitable ?).

De même, un an de travail à mi-temps compte pour une annuité complète. On rajoute ensuite certaines périodes non travaillées : chômage (en partie), congé parental (sous conditions), etc.
A cela s'ajoutent des bonifications qui diffèrent totalement entre les deux régimes, dont la bonification pour enfant accordée aux mères (2 ans dans le privé, 1 dans le public)(1).

En résumé il est parfois plus " facile " d'obtenir des annuités dans le privé que dans le public.

Voilà un exemple qui montre bien les limites de cette comparaison.

Puisque les médias se sont fait l'écho de certains avantages (oubliant les inconvénients) des femmes fonctionnaires mères de 3 enfants, prenons l'exemple d'une mère de 3 enfants qui décide de travailler 8 ans à mi-temps pour les élever :

- - Si elle est dans le privé, elle aura une bonification de 6 annuités et les 8 ans à mi-temps compteront pour huit annuités. Pour obtenir une retraite à taux plein (40 annuités), il lui faudra donc obtenir 40-8-6, soit 26 annuités supplémentaires.

- - Si elle est fonctionnaire, la bonification sera de 3 annuités et les 8 ans à mi-temps compteront pour 4 annuités. Pour obtenir une retraite à taux plein (37,5 annuités), il lui faudra travailler effectivement 30,5 années à plein temps.

Est-ce bien équitable ?
______________________________________________________________________
(1) Vous pensez peut-être que ce projet, qui se veut équitable, va revenir sur cette différence ? Détrompez-vous : s'il instaure une validation des périodes de congé parental, le projet supprime purement et simplement la bonification d'un an des femmes fonctionnaires, pour les enfants nés après le 1er janvier 2004 !
Mais la suite parait claire : s'il passe, vous entendrez dans quelques années à la télévision : " Dans le privé il y a une bonification de 2 ans par enfant qui n'existe pas pour les fonctionnaires,
> c'est inéquitable ". Et on supprimera la bonification des mamans du privé !
______________________________________________________________________

> Tout cela pour dire que comparer le nombre d'annuités nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein dans les deux régimes et en déduire que ce serait inéquitable car 37,5 est inférieur à 40 n'a aucun sens et relève de l'imposture.

D'autant plus que la notion de " retraite à taux plein " n'a strictement rien à voir entre les deux régimes et qu'on ne tient pas compte des retraites complémentaires du privé !

Un jour où j'avais pris un énarque en flagrant délit de comparaison de chiffres incomparables, il m'avait répondu : " D'accord, mais vous, vous vous intéressez au sujet. Pour les gens, il faut des idées simples !".

> Je ne voudrais pas que l'opinion publique soit convaincue que les fonctionnaires seraient des privilégiés du simple fait que les médias colportent une idée aussi simple qu'inexacte.
> II n'empêche que cette stratégie de dresser le privé contre le public, sur la base d'une " idée simple " permet de faire passer au second plan certaines réalités.

> Elle permet d'oublier que la réforme Balladur de 93, en augmentant la durée de cotisation de 37,5 à 40 ans (là on peut comparer les données puisque c'est le même régime), mais surtout par l'introduction de la décote et l'allongement de la période de référence, a déjà diminué et surtout va encore dégrader fortement les retraites du privé.

Elle permet de faire passer au second plan que la réforme ne concerne pas les seuls
fonctionnaires, puisque l'on va passer pour tous, de 40 annuités en 2008 à environ 42 en 2020. C'est faire oublier un des principes de ce projet de loi, qui me pose personnellement problème.
> Alors que depuis le dix-neuvième siècle, l'augmentation de la richesse de la France (et des pays riches) est allée de pair avec une diminution phénoménale de la part de sa vie qu'une personne consacre à travailler, le projet revient sur l'histoire, en décidant que désormais, sur une vie, la proportion du temps consacrée au travail ne devra plus diminuer.

J'entends d'ailleurs tous les jours dans les médias des personnes me dire sur un ton docte et péremptoire: " il faut que les français comprennent qu'il faut travailler plus ". Soit, ils ont peut-être raison. Mais dans la mesure où une telle affirmation est contraire à ce qui s'est passé dans les 150 dernières années, je considère, en tant que scientifique, qu'ils doivent justifier leurs affirmations.
Or je n'ai jamais entendu personne me donner un véritable argument selon lequel nous serions vraiment aujourd'hui dans une situation nouvelle justifiant une inversion du phénomène historique, c'est-à-dire une augmentation du temps de travail.

Elle permet de faire oublier que ce projet est un choix politique de faire supporter aux seuls salariés actuels (pas aux employeurs ou à l'impôt) le coût de l'augmentation de l'espérance de vie, en justifiant cela par une nouvelle " idée simple " :
On nous répète qu'il n'y aurait pas d'autre choix, ce qui est bien sûr faux.

> Surtout, cela permet d'occulter le fait que les inégalités au sein du privé sont bien plus criantes qu'entre le privé et le public. Dans le privé, tout va dépendre de la convention collective, de la taille de l'entreprise ou encore du temps partiel subi ou choisi. Vaut-il mieux être employé à temps partiel subi d'une PME du nettoyage ou à temps plein d'une grande entreprise, avec un accord 35 heures, un CE et une convention collective
très favorables ?

> Claude Danthony,
> Maître de conférences de mathématiques à l'École normale supérieure de Lyon.


Voila les amis, dans chaque débat, dans chaque émission, oû des personnes malignes font parler les chiffres, parlent au nom d'égalité entre les salariés, n'oubliez pas de garder un esprit critique intact, la propagande ne porte plus son nom et est insidieuse, on l'appelle "opinion" désormais, mais j'ai confiance en votre génération, elle saura garder haute la lucidité et l'exigence.

Merci d'avoir lu, à très vite! :)




Image

Dernière édition par leolio le 23 Août 2011 1:48, édité 1 fois au total.

winston

Phenomene

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 15 Mars 2006 13:19
  • Messages: 577
  • Localisation: Lille
  • Dollars: 0.00$
Sujet du message:
Publié: 19 Oct 2007 9:48

Merci de cette source non negligeable Léo, j'y comprends tout de suite beaucoup plus sur ce projet de loi et pourquoi i y a un mouvement collectif de riposte.

J'attends un petit mot des représentant du gouvernement sur SC,les ptits louis ou les ptits killer, ou même Nonoss :lol: pour savoir quels sont leurs arguments face à ça.

A moins qu'il ne reste muet devant ce texte.


Dernière édition par winston le 23 Août 2011 1:49, édité 1 fois au total.

bg26

Nouvel arrivant

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 16 Oct 2007 3:58
  • Messages: 11
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 20 Oct 2007 4:32

ya tu quelqun qui pourra mexpliquer plus clairement ce sujet et pourquoi il y la greve dans le gares????????(enfin c ce que j'ai lu) :?: :?:


Dernière édition par bg26 le 23 Août 2011 1:49, édité 1 fois au total.

ElBarto27

Jeune Légende

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 07 Oct 2006 19:07
  • Messages: 2022
  • Localisation: Apporte des pierres pour l'exégèse
  • Dollars: 1 151.00$
Sujet du message:
Publié: 20 Oct 2007 10:11

bg26 a écrit:
ya tu quelqun qui pourra mexpliquer plus clairement ce sujet et pourquoi il y la greve dans le gares????????(enfin c ce que j'ai lu) :?: :?:


En gros, les régimes spéciaux sont donnés aux personnes faisant des métiers durs ou dangereux, comme cheminot par exemple, mais le gouvernement aimerait bien alléger ces régimes et pourquoi pas les supprimer pour avoir plus d'argent car c'est l'Etat qui donne ces régimes spéciaux.

C'est donc à cause de cela que les cheminots sont en grève, mais il y a d'autres régimes qui concernent d'autres métiers, même pas mal, on ma même dit qu'il y en avait un pour les danseurs de l'opera de Paris...

:wink:




Le Nouvel Annuaire du 742 est arrivé ! [Encore quelques travaux...]

Dernière édition par ElBarto27 le 23 Août 2011 1:49, édité 1 fois au total.

leolio

Nouvel Immortel

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 16 Mars 2006 22:53
  • Messages: 5114
  • Emploi: Jardinier(ère)
  • Dollars: 98 271.95$
Sujet du message:
Publié: 20 Oct 2007 14:37

Salut, pour te répondre voici la liste des régimes spéciaux :
Citer:
* Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale,
* Caisse de Prévoyance et de Retraite de la SNCF,
* Caisse de Retraite et de Prévoyance des Clercs et Employés de Notaires,
* Régime Spécial d'Assurance Maladie et d'Assurance Vieillesse de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris,
* Unité Protection et Prestations Sociales (PEPS) de la RATP,
* Caisse des Dépôts et Consignations,
* Caisse d'Assurance Vieillesse Invalidité et Maladie des Cultes,
* Sénat,
* Fonds de Sécurité Sociale de l'Assemblée Nationale,
* Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines,
* Banque de France,
* Caisse de Prévoyance du Personnel Titulaire du Port Autonome de Bordeaux


En fait il y a 128 régimes spéciaux. Les députés ont par exemple eux aussi un régime spécial de retraite.
Pourtant on ne parle que des travailleurs des transports.
Ceux-ci bénéficieraient de retraites injustes, d'avantages honteux et archaïques.

Qui peut croire que les cheminots et les agents de la RATP constitue une insolente aristocratie aujourd'hui en France?

Le vrai problème est la maitrise des flux d'énergie, de communication.
Imaginez qu'à cause d'une grève d'un corps de métiers spécifiques et très identifiable médiatiquement, imaginez donc que suite à une grève il n'y ait plus d'ADSL en France pendant une journée (ou plus).

Imaginez...

A présent réfléchissons.
Laisser la possibilité à des hommes regroupés de bloquer un flux vital, ici les transports, est une idée insupportable pour nos dirigeants autoritaires.

C'est pourquoi la guerre est en passe d'être remportée par eux sur les esprits, sur l'opinion publique.

Les grèves sont devenues impopulaires (c'était loin d'être le cas il y a dix ans) en les présentant comme la cause des mauvaises conditions de transports (en Ile de France notamment), elles seraient l'explication des retards et suppressions des trains.
C'est le moyen idéal de taire les véritables enjeux.
Depuis 1995, les grèves de la SNCF représentent 3% des dysfonctionnements des transports en France.

L'extrême majorité des problèmes est due au mauvais états des infrastructures, des véhicules.

Il est plus facile de stigmatiser une corporation que de prendre à bras le corps la problématique de l'endettement de la France précipité par la gestion électoraliste du budget de l'Etat par les gouvernements successifs.

La France peut au mieux rénover ces transports en commun, il n'y a pas d'argent pour de nouvelles rames.
Observez vos conditions de transports en banlieue.
Cet attirail maladroitement peinturluré respire la fin des années 1970.
Comment croire que le transport de millions de personnes chaque jour en France pourra tenir indéfiniment avec des bouts de ficelle?

L'enjeu est énorme et il est économique.

Rompre ce flux, même le temps d'une journée de contestation, fragilise le pouvoir.

Si la gène est évidente, la grève permet de mettre en perspective cette idée de continuité du service public hors période de contestations.

Pour faire circuler des trains en France il faut des hommes, des femmes sur le terrain, 24h sur 24, week end et jours fériés.
Ca impose un rythme en 3X8, je vis aux côtés de gens qui sont rémunérés 1200 euros par mois pour ça.

Dans les journaux télévisés de ces derniers jours ils sont appelés "privilégiés".

Pourtant ce sont des êtres qui aiment leur travail, qui souhaitent le faire dans les meilleurs conditions possibles, que le service offert aux usagers toujours plus nombreux bénéficie des meilleurs moyens.

Mais c'est une autre histoire, qui ne vous sera jamais contée, une histoire d'argent.

Cette victoire probable du gouvernement contre les infâmes grévistes n'est pas une fin en soit.
Les régimes spéciaux sont une étape, le but est d'appliquer le modèle allemand (45 ans de cotisation) pour tous.
La SNCF se réservant par la suite le droit de réformer ses employés "cassés" par des années de labeur.
Travaillez plus pour gagner plus, mais à soixante ans si physiquement vous en êtes incapable vous aurez travaillé plus pour gagner moins.

Le problème des retraites est très rigolo.
On nous raconte que c'est un problème démographique.
Or la natalité française est une des meilleure d'Europe.
Mais on nous ne le rappelle pas quand ça pourrait déranger.
Il n'y aurait donc pas assez de futurs travailleurs pour payer les pensions des futures retraités.
Or n'est ce pas la caractéristique d'un pays développé de jouer sur ses atouts?
La productivité, la recherche-développement, nouvelles technologies, pénétration d'une conscience écologiste dans l'économie nationale.
Non, on nous présente des schémas simplistes.

"La France doit se réveiller, se remettre au travail, car les Chinois, et bien ils ne vont pas nous attendre".


Ok, mais pense-t-on sérieusement pouvoir concurrencer la Chine en termes de démographie ou de temps de travail du Peuple?
Evidemment non, il y a d'autres voies, mais depuis des mois elles sont occultées par les idéologues qui ont pris le pouvoir médiatique puis le pouvoir présidentiel.

Dans un milieu oû personne ne se fait de cadeaux, celui de la haute finance, des grands patrons, comment croire que les coups de mains offerts à N.Sarkosy seraient sans retour?

Il a du et doit rendre des comptes à ces amitiés.

Cadeaux fiscaux et bouclier à 50% se financent en partie par des grandes coupes dans le budget alloués aux services publics.
Prévisible dépénalisation du droit des affaires, parallèlement à une remise en cause méthodique du droit de grève.
Instauration de fonds de pensions privés et réforme des régimes de retraites.

Pour faire passer les plus grandes couleuvres il faut des contre-feux, et tant mieux si ça passe par une division des travailleurs, tant mieux si une secte archaïque est stigmatisée pour ces privilèges honteux.

Allez chercher vos informations et dressez vous contre ces hauts parleurs téléguidés qui assènent les vérités que l'on voudrait vous voir répéter dans un écho absolu.

Bise! :)




Image

Dernière édition par leolio le 23 Août 2011 1:49, édité 1 fois au total.

spidermarie3

Visiteur

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 20 Oct 2007 18:56
  • Messages: 6
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 24 Oct 2007 20:00

qu'ils paient les vieux
:!: :!: :!: :!: :!: :!: :!: :!:



Edit MrsHuxley : Ton message n'a pas grand intérêt , devellope plus tes idées et évites d'être quelque peu insultante envers les retraités , tu le sera un jour , et ce jour là tu sera contente qu'on te respecte ....Essai de lire ce qui s'est dit avant et d'appuyer ton opinion sur des arguments , Merci .
La prochaine fois j'effacerai ton message s'il n'est pas un peu plus constructif .


Dernière édition par spidermarie3 le 23 Août 2011 1:50, édité 1 fois au total.

MrsHuxley

Illustre autochtone

Citoyen de d'Ogdenville

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 08 Août 2007 12:38
  • Messages: 210
  • Localisation: Dans un joli paradis communiste .
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 18 Nov 2007 7:17

Suite a la création d'un autre sujet , jumeaux de celui ci , j'ai redirigé le message ici . Bon débat !!!!

Guizmo5 a écrit:
voila un petit topic pour savoir votre avis sur la grêve de la SNCF.

Pour ma part je trouve qu'il s'éxagère de demander une retraite a 50 ans même si je connais pas le métier il y en a des plus dur comme infirmier, pompier...ect
De plus il font CH...ier des millions de français. Moi qui doit aller a paris tous les jours je prend 1 train 1 RER et 1 métro j'ai donc du rester dormir sur paris (mais bin là je raconte ma vie)

Donc pour moi leur cause de grêve est du n'importe quoi.




Ainsi font , font, font ,les petites marionnettes , ainsi font , font, font trois petits tour et puis s'en vont !!

Dernière édition par MrsHuxley le 23 Août 2011 2:00, édité 1 fois au total.

Timothy

Nouvel arrivant

Avatar de l’utilisateur

  • Inscrit le: 15 Nov 2007 22:26
  • Messages: 26
  • Dollars: 1 150.00$
Sujet du message:
Publié: 18 Nov 2007 17:24

Moi je trouve que cette réforme tombe bien et que c'est une bonne chose et cela ne sert à rien que les cheminaux font gréve ca pénalise plus les uqger qu'autre chose

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
 Page 1 sur 1 [ 8 messages ] 

Permissions du forum
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers:  

Connectez-vous et faites un don pour faire disparaitre cette publicité!

Notification

Untel à fait tel affaire cool et voici peut-être un lien...

SimpsonsCity.com est un forum sur le thème des Simpson sous forme d'une ville virtuelle. Avec une monnaie virtuelle, tu pourras jouer à des jeux en ligne, des concours et bien plus encore !